18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 11:41

Bonjour ! 

 

224_thermo.jpg

 

 

 

 

La fièvre monte…

 

 

 

 

 

 

 

 

On attend toujours la MAJ de l’algorithme de Google… On se dirait presque victime d’un hoax tant elle se fait attendre ! (@nicodesh le faisait justement remarquer hier…)

Avant de voir les effets qu’elle aura, cette fièvre aura eu au moins un impact : mettre le référencement sur le devant de la scène et humaniser les référenceurs…

 

Si tu n’as pas publié un article sur les 10 conseils pour se protéger de Panda, tu as raté ta vie… (Selon l’illustre expression largement répandue sur Twitter…)

Sur le web, il est certain qu’on en parle beaucoup… Quel site d’information ou quel blog n’en n’a pas encore parlé ? Pas beaucoup à mon avis. C’est un peu « The place to be »… Bien entendu, mis à part les premiers billets sur le sujets, les nouveautés sont rares… Mais il est logique que le web en parle, non ?

Pourtant, voilà également 2 articles que je croise à ce propos dans la presse « papier » ! Ce ne peut finalement être que positif…

 

Les référenceurs ne sont pas des machines ? On m’aurait donc menti ?

Ils redoutent largement les effets de cette MAJ… Ils éprouvent donc des sentiments… « Mais je croyais qu’ils avaient un contact direct ! »

Un bon point également ! 

On n’encensera pas non plus cette MAJ même si ses effets ne devraient finalement qu’être positifs pour les internautes !

 

Adieu MFAs, satellites et autres tentatives de monétisation du web ?

Pas forcément, on verra bien… De toute façon, il est probable que les effets de Panda sur le web francophone soient relativement limités… Ou pas ! Beaucoup de conjectures pour n’être finalement sûr de rien !

 

Sur un autre sujet… Sur ce blog, vous devriez voir dès la semaine prochaine plus de place laissée aux « RP digitales », à la suite de l’interview Influelse d’il y a maintenant 15 jours…

 

Bonne journée ! 

Repost 0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 18:23

Bonjour ! 

 

212 raton


 

 

 

 

Ah mince, c’est tout ce que j’ai pu attraper !

 

 

 

 

 

 

Vu que partout où elle passe, la dernière MAJ de Google, « Panda », elle fait des dégâts, ce sera probablement le cas en France également. Mais on verra bien, on ne peut plus faire grand-chose maintenant…

Le tout est de suivre les règles dont parle Axe-net (« Google et les ravages du panda ») et Inside Créations (« Google Panda : ce qui va changer pour le référencement ») par exemple… Mais, pour la plupart, il est un peu tard…

 

Je ne souhaite pas pour autant encore parler de cette MAJ aujourd’hui mais plutôt parler de ce qu’elle est censée corriger sur le web : la qualité et le spam. On le sait, le spam est le grand cheval de bataille de Google, qu’il n’a d’ailleurs jamais su vaincre… Cette MAJ sera-t-elle efficace pour cela ? Rien n’est moins sûr… On a un peu l’impression que Google sort un bazooka pour abattre une mouche…

D’un point de vue qualitatif, cette MAJ ne peut pas faire de mal. Les lois du webmarketing sont (quand même) largement dépendantes du bon vouloir de la firme de Mountain View, on s’y pliera donc mais non pas sans rechigner…

On n’a pas attendu Google pour créer du bon contenu, de bonnes stratégies de communication web ou de bons liens dans du contenu sémantique propre ! Pas de raison de s’alarmer alors ? Forcément si (même si « s’alarmer » est probablement un peu excessif ! ») parce qu’avec un bazooka pour attraper une mouche, il y aura forcément des dégâts collatéraux…

 

C’est pourquoi, en ces périodes « seoistiquement » troublées (ok, je joue un peu trop sur les violons !), il est impératif de se rattacher à la seule valeur fiable et qui ne partage pas les caractéristiques du dernier « Terminator » : l’internaute ! 

Dans un article que vous rédigez pour vous faire connaître, vous ou votre entreprise, vous pensez à quelle cible ? Le client, non ? Bonne idée ! 

Le web sera toujours le même après la tempête, certains ne seront simplement fait taper sur les doigts… Mais il sera toujours important de rédiger des communiqués de presse, des articles de blog (pour le sien ou pour les autres), des contenus de site, des dossiers de presse, des interviews… La rédaction web sera même de plus en plus sollicitée, puisqu’il sera de plus en plus important « d’écrire bien » !

 

On se méfiera donc de plus en plus des contenus dupliqués, des articles de faible qualité informationnelle, d’une longueur insuffisante ou trop truffé de liens… Côté gestionnaire de site de publication de contenus (lien ftc). Et côté utilisateurs, on veillera de plus en plus à la qualité des sites où l’on publie ses textes : 

  • Fréquence de publication
  • Diversité et richesse des contenus
  • Pas d’articles dupliqués
  • Ligne éditoriale strictement respectée
  • Réputation

 

Mais ne vous inquiétez pas, le blog de CWM sera toujours là pour vous conseiller !

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Pensez-vous que vos habitudes vont changer ?

 

Bonne journée ! 

Repost 0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 11:27

Bonjour !

 

202 landscape

 

 

 

 

 

 

 

Oh le beau paysage ! Simple description ou déjà de l’interprétation ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce billet fait suite à l’article « Les 3 qualités d'une bonne meta description » sur le blog Redactio sur ce même sujet (j’en profite d’ailleurs pour dire tout le bien que je pense de ce blog !). Ce n’est pas un article supplémentaire sur le sujet mais bien un article complémentaire à ce billet. 

Le point de vue développé par Marie-Eve est un point de vue de rédactrice et de communicante. Un bon point de vue assurément mais que je voudrais enrichir du mien, plus orienté SEO et marketing. 

Les 3 qualités d’une bonne meta description sont d’après Marie-Eve : 

  • Clarté
  • Sympathie/simplicité
  • Rédigée (pas une suite de mots-clés)

 

Merci Marie-Eve ! Si je suis d’accord avec ces qualités nécessaires (il y en a finalement 4, la 2ème pouvant clairement se « découper » en 2 bien distinctes), je ne pense pas pour autant qu’elles soient forcément les plus importantes, pas les seules du moins. 

 

Je pense que l’on peut leur adjoindre : 

  • Le ciblage du discours : cette balise apparaitra dans les résultats de recherche du moteur ; si la description ne correspond pas avec la recherche, non seulement on peut craindre que le lecteur ne soit pas intéressé et ne clique pas mais même qu’il se sente un peu « abusé »…
  • La pertinence du discours : bien rédigé et clair, le discours doit intéresser le lecteur et l’attirer dans les filets du site web !
  • Enfin… Rédiger une vraie description avec de vraies phrases, un langage correct sans que ça sente la sur-optimisation à des kilomètres… Mais ça, Marie-Eve l’a déjà dit, je m’incline donc !

 

Et vous, les experts SEO et/ou du marketing web, qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée !

 

Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 06:25

Bonjour !

200_gateau.jpg


 

 

 

 

 

 

Miam, miam, appétissant, non ?

 

 

 

 

200ème article pour le blog de CWM ! Anecdotique mais pour le moins sympathique !

 

L’occasion pour moi de recentrer le discours sur le référencement. 

Le référencement est une activité qui prend du temps : 

  • Optimiser un détail
  • Rédiger un texte (de 300 mots minimum ?)
  • Chercher quelques liens…

Rien de très nouveau jusque-là… 

 

Les compétences sont bien là !

Le travail de SEO est de plus en plus complexe puisque son champ d’expertise n’a de cesse de s’étendre, notamment comme le dit Olivier Andrieu sur le blog Axe Net. S’improviser référenceur est donc de plus en plus risqué et de moins en moins possible ! A moins d’un très important travail de recherche et de partenariat mais celui-ci vous prendra beaucoup de temps et d’énergie. 

Faire appel à quelqu’un est donc souvent une solution bien plus sage !

D’autant plus que les référenceurs ont la plupart du temps d’autres compétences et peuvent vous apporter leurs lumières sur d’autres sujets…

 

Après, il est certain que tous les référenceurs ne se valent pas mais chacun a sa spécialité et sera probablement meilleur qu’un autre sur telle spécificité… Cela dépend également de l’exposition médiatique. Mais attention à celle-ci, ce n’est pas parce qu’on parle de quelqu’un que cette personne est particulièrement qualifiée. 

Par exemple, je considère que Sylvain, de l’agence Axe-Net est bon voire très bon mais certains sont peut-être meilleurs pour le SEO (Attention, je ne dis pas qu’il n’est pas bon, au contraire… !). En revanche, ses qualités de conseil et d’expression sont indéniables, sur son blog notamment mais pas seulement. Le recul et l’expérience sont des armes terriblement efficaces !

 

SMO, SEA, SEO, SEM… Avoir de fortes compétences dans chacun de ces domaines est difficile mais chaque référenceur doit en avoir…

 

Le temps appartient à tout le monde !

Les compétences sont une chose (incontournable, il est vrai). Mais le temps que l’on passe à travailler son SEO est peut-être bien l’autre aspect de l’efficacité de son SEO. 

Ce temps, certaines personnes peuvent l’avoir et pas d’autres (et de la régularité bien sûr !). 

Les référenceurs ont eux-mêmes besoin de temps : il est de notoriété publique qu’il est difficile de référencer un site tout neuf sur la requête « immobilier » en 2 semaines ! Bon, j’exagère avec cet exemple mais remettre les choses à leur place n’est jamais une mauvaise affaire !

 

Les compétences et le temps seraient donc l’ultime association pour réussir son référencement ? Essentiellement, en tout cas mais il y a toujours d’autres facteurs comme les possibilités d’autres personnes de vous aider…

Il existe alors, à mon avis, deux types de prestations SEO : 

  • Les prestations complètes : les référenceurs (au sens large) font leur boulot dans leur coin et ne communiquent pas beaucoup avec leur client mais à partir du moment où vous payez et où les résultats sont là… Parce que s’ils n’y sont pas…
  • Les prestations de conseils : il s’agit là d’expliquer le travail de référenceur, ses enjeux, ses implications et ses contraintes et de faire réaliser un certain nombre de tâches au client. L’efficacité sera peut-être moindre (mais pas forcément mauvaise si l’on explique bien les tenants et les aboutissants su SEO) mais le prix aussi !

Beaucoup de gens disent avoir du temps ! Il est bon de leur proposer de prendre part au travail de rédaction web, optimisation du site et/ou webmarketing…

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée !

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 21:17

Bonjour !

 199_referenseo.jpg

Aujourd’hui, je vous propose une interview de l’administrateur d’un site de communiqués de presse que je considère de grande qualité. Essentiellement pour deux raisons : 

  • Qualité SEO : ce site transmet un « bon jus » et est donc efficace pour le référencement de votre site
  • Qualité éditoriale : les exigences de publications, si elles peuvent paraître importantes, son un gage d’efficacité. Par exemple, seuls les communiqués de plus de 300 mots sont acceptés…

 

Pour un site de communiqué de presse, donc axé prioritairement SEO, ces deux qualités sont les principales, il me semble. Mais tout dépend bien sûr de ses propres objectifs, non ?

Alors la parole à Matthieu, maintenant !

 

Bonjour ! 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, 

Je suis Matthieu Verne, clermontois de 26 ans. Je baigne dans le web depuis un bon moment maintenant étant donné que mon premier site date de 1999 (il était affreux, mais bon il faut bien commencer par quelque chose !). Et c’est à partir de 2006 seulement que je me suis intéressé de plus près au référencement naturel pour les besoins d’un autre de mes sites.

 

  • Peux-tu nous raconter un peu l’histoire du site « referenseo » ?

ReferenSEO est la société de référencement que j’ai lancé à la fin de mes études de marketing en 2009. Je bosse en indépendant. J’ai voulu mettre à profit ce que j’avais appris et expérimenté en référencement naturel. Pendant ma dernière année de master, j’étais donc davantage motivé par le fait d’en apprendre bien plus sur le SEO que par mes études elles-mêmes (que je tenais quand même à terminer, histoire d’avoir un bagage au cas où). C’est donc à partir de 2008 que j’ai réellement accélérer mon rythme de veille SEO, je me suis mis à suivre régulièrement plusieurs blogs et forums et via mon compte Twitter un peu plus tard. J’ai parcouru beaucoup de chemin depuis ce moment (et j’ai conscience que j’en ai encore beaucoup à parcourir), je n’aurais jamais pensé que le monde du SEO soit si vivant avant de l’intégrer, et c’est d’ailleurs ce qui me plaît aujourd’hui, il faut être à l’affut des dernières infos.

 

  • Pourquoi avoir lancé un service de communiqué de presse ?

ReferenSEO avait déjà son blog SEO, mais j’avais envie de développer un peu les services que je proposais. Le netlinking de qualité étant de plus en plus convoité, j’ai donc opté pour la création d’une plateforme sur laquelle on peut déposer des contenus de qualité et bénéficier de bons liens dans un contexte maîtrisé, un peu le lien parfait en définitive. Un avantage non négligeable est que ce site de publication d’articles bénéficie directement de la notoriété du site principal et du blog. Ça permet d’apporter encore plus de jus aux liens et de positionner les articles très correctement dans les résultats de recherche.


  • Quelles sont tes exigences ? Pourquoi sont-elles aussi « drastiques » ?

Il existe déjà des dizaines de sites de publications d’articles dans le même genre (dont certains que je vous conseille vivement pour améliorer votre référencement). En créer un de plus selon les mêmes règles n’avait pas d’intérêt. Même si le principe de fond est le même, je veux proposer un service plus qualitatif. Du coup, tous les contenus dupliqués sont supprimés pour permettre au site d’avoir une qualité globale satisfaisante. Même si cette règle d’évincer le contenu dupliqué est indispensable aujourd’hui, il reste un bon nombre de sites de communiqués de presse qui ne font pas assez attention. Possible que ça leur joue de mauvais tours dans un avenir pas si lointain.

Et j’accepte seulement 3 liens par articles de 300 mots minimum afin d’assurer une bonne transmission de popularité.

 

  • 300 mots, n’est-ce pas un peu long pour un « simple » communiqué de presse ? Pourquoi cette longueur ?

En moyenne, vous pouvez soumettre votre article avec seulement 200 mots sur une grande partie des autres sites de CP, tout en y incluant 3 liens également. Le fait d’en demander davantage me fait sans doute perdre de potentiels soumetteurs, mais je pars du principe que si quelqu’un est motivé pour faire un bon référencement, ce n’est pas 300 mots qui lui feront peur. C’est moi-même une règle que j’utilise très souvent : 300 mots = 3 liens. D’une part les robots crawlant la page auront davantage de texte ciblé à se mettre sous la dent, les liens n’en auront que plus de poids. Et qui dit plus de contenu textuel, dit plus de chances de se positionner sur des requêtes de longue traîne. Et ce principe est important pour moi car c’est ce qui va permettre d’attirer davantage de visiteurs depuis les moteurs de recherche, et donc de drainer du trafic pertinent.

Donc plus qu’un simple communiqué de presse, j’ai envie de donner du trafic à ceux qui prennent la peine de publier chez moi. Et ça, il n’y a pas beaucoup de sites de CP qui le font. C’est également dans cette logique que j’ajoute systématiquement une image qui illustrera l’article sur la page d’accueil, c’est quand même plus sympa je trouve. Pour information, l’article le plus lu, qui a été soumis il y a un mois, l’a été plus de 5000 fois !

Evidemment, si le webmaster aide un peu le communiqué en lui envoyant quelques liens, il n’en sera que plus visité, et ces liens gagneront en efficacité. Je recommande donc à tous ceux qui déposent des liens (que ce soit annuaire ou CP) de les booster par 2 ou 3 liens dans des digg-likes. Ça prend 5 minutes et ça aide à faire la différence.

 

  • Comment essayes-tu de combattre les communiqués multipliés ?

Pour le moment, je fais tout manuellement. C'est-à-dire que je modère chaque article avant de le publier et je vérifie qu’il n’est pas dupliqué, j’utilise l’outil de détection de duplicate content de Positeo pour cela. Et une semaine après l’acceptation je vérifie à nouveau, au cas où l’article ait été soumis ailleurs depuis. Ca me permet d’éviter un maximum de contenu dupliqué. Mais dans l’idéal, j’aimerai trouver une solution permettant de « checker » tous les jours si tous les articles sont bien uniques. Si quelqu’un a une solution pour faire cela, je suis preneur de l’information d’ailleurs ;)


  • Depuis quand le service est-il lançé ? Fonctionne-t-il bien ?

ReferenSEO Presse a été lancé le 7 décembre 2010, il est donc encore tout jeune. A l’heure actuelle, il y a 220 articles en ligne, donc 100 soumis en février. Je suis bien content des résultats acquis pour l’instant, ça présage du meilleur pour les temps à venir.

 

Merci de ta participation ! 

Merci à toi !

 

Alors convaincus ? Personnellement, je l’étai déjà mais cette interview renforce mon avis. Une seule question me vient maintenant sur le bout des « lèvres » : quelles sont les ambitions de Matthieu pour ce site ? (Merci à toi de nous donner quelques pistes… !)

 

Mais n’oubliez pas non plus le site de cp Faistacom qui, je l’espère, remplit un certain nombre de ces conditions…

 

Bonne journée !

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 12:17

Bonjour !

194_link.jpg

 

 

 

 

 

Solides, vos liens ?

 

 

 

 

Vous le savez, l’un des piliers du référencement, c’est le net-linking (si ce n’est LE pilier, d’ailleurs). Le net-linking consiste à créer des liens vers son site pour développer sa popularité et, par extension, ses positionnements. Et tout ceci mène au graal de la première page, voire du top 3 !

 

Alors ces liens, quels sont-ils ?

J’en parle régulièrement sur ce blog, il existe différents types de liens à créer pour son site : 

  • Des liens « textuellement exilés » : indépendant d’un contexte sémantique associé
  • Des liens « textuellement insérés » : dans un contexte sémantique lié

Et

  • Des liens « exilés » dans un site non lié thématiquement
  • Des liens « insérés » dans un site lié thématiquement

Il est essentiel de comprendre que « l’insertion » des liens détermine leur pertinence. Les liens en page partenaires ou des liens en « footer » (pied de page souvent commun à toutes les pages du site) sont souvent exilés même s’ils peuvent figurer sur un site lui-même lié thématiquement. 

De cette double opposition découle 4 types de liens : 

  • Les liens exilés en dehors de paragraphes de texte et exilés sur des sites sans lien thématique direct : s’ils ont pu exister il y a des années, ce n’est plus vraiment le cas maintenant car on comprend bien qu’ils n’apportent pas grand-chose… (Pertinence : 0/10)
  • Les liens exilés en dehors de paragraphes de texte et insérés sur des pages avec lien thématique : des échanges de liens ou lien unilatéraux assez classiques en bas de page, dans une zone « partenaires » ou dans une page partenaire sans contenu propre. (Pertinence : 4/10)
  • Les liens insérés dans des paragraphes de texte et exilés sur des sites sans lien thématique direct : c’est le cas par exemple des sites de communiqués de presse. Ces sites de publication de contenus sont toujours intéressants mais la pertinence de ces liens n’est forcément pas la même ! Obtenir la publication d’un article sur un site lié est nettement meilleur que sur un site de communiqués… (Pertinence : 6/10)
  • Les liens insérés dans des paragraphes de texte et insérés sur des sites avec lien thématique : de loin les meilleurs… (Pertinence : 10/10)

Vous aurez remarqué que les notes que je mets sont purement indicatives et ne reflètent finalement que mon avis personnel, même s’il est partagé par d’autres…

 

Existe-t-il un lien parfait ?

La perfection n’existe pas, pas vrai ?

Dans ce cas, le lien parfait reste hypothétique…

  • Dofollow (je rappele que l’attribut « dofollow » n’existe pas mais uniquement l’absence de l’attribut « nofollow »…)
  • Contenu sémantique fort et lien thématique
  • Popularité de la page (et son indexation par Google bien sûr !)

La triade fatidique ? Peut-être…

 

Un bon lien de communication n’est pas un lien de référencement !

Je ne parlais, dans le début de cet article, que de référencement, vous l’aurez compris…

 

Pour ce qui d’un lien de communication et de trafic, la question est bien différente. Pour autant, la question de la pertinence se pose toujours… Mais avoir un lien placé dans du contenu n’apporte pas énormément à cette question…

Communiquer sur un site web, c’est créer un contenu qui va attirer du monde, expliquer ses intérêts… Le lien est alors l’intermédiaire logique entre l’acte de consultation du contenu en consultation et le site concerné. Il n’existe pas pour lui-même, contrairement au lien de référencement mais est le complémentaire indispensable à un contenu de communication ! 

Pourquoi je deviens tout à coup si « théorique » ?

Parce qu’on trouve énormément de contenus sur le web qui négligent cet aspect et qui poste un article sur un site de publication de contenus (vous aurez compris que je parle de Faistacom !) sans aucun lien !

 

Bien sûr, dans la réalité, la différence entre un lien de référencement et un lien de communication n’est pas aussi extrême et bien des liens répondent aux deux objectifs mais jamais dans les mêmes proportions…

 

J’irai un peu plus loin sur cette question du « lien de communication » la semaine prochaine…

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Il existe ce lien parfait ?

 

Bonne journée !

Repost 0
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 21:06

Bonjour ! 

191_hard_work.jpg

 

 

 

 

Les résultats peuvent être durs à obtenir mais le travail est toujours récompensé !

 

 

 

 

J’avoue être un peu déçu : pas de retour d’expérience sur les sites d’achats groupés

Dommage… N’hésitez pas si vous n’avez pas eu le temps la semaine dernière (vous l’avez remarqué, ma semaine était également chargée, je n’ai pas non plus pu poster de deuxième billet…) !

 

En référencement mais également plus globalement en communication web, les efforts sont bien souvent récompensés ! 

Plusieurs facteurs interviennent dans la notation d’un site par Google : 

  • Vous le savez, l’ancienneté est un des facteurs de « qualité » pour Google. Un site plus ancien qu’un autre devrait être mieux placé, comme le précise Sylvain dans son dernier billet sur l’ancienneté SEO. Ensuite, cela dépend du travail effectué sur le SEO d’un site…
  • Le contenu interne du site : nombre de pages, capacité d’indexation, optimisation, stratégie…
  • Mais également le linking interne comme externe…

 

L’ancienneté d’un site ne se travaille pas en soi, de manière directe mais indirecte par la tenue à flot de son site, ses mises à jour, la modification de textes ou l’ajout de pages… « Tenir » une activité web est un travail constant. De ce fait, il est récompensé par Google qui se traduit par un apport de trafic…

 

Le travail SEO est également récompensé. Si l’on travaille dessus (pas forcément besoin d’y travailler beaucoup de temps) régulièrement en 

  • Ajoutant des pages
  • Optimiser son site
  • Créer des liens
  • Publier communiqués et articles

Il est certain que l’on peut sensiblement et progressivement améliorer son SEO ! 

Pour autant, il ne faut pas être pressé de voir les résultats immédiatement. Il faut, à mon avis, accepter le fait que le travail payera un jour et si, en dehors d’une communication évènementielle, les positionnements ne « rendent » pas assez vite suite à une campagne de linking par exemple, il est important de se dire que Google a une mémoire (ce qui pose d’ailleurs un certain nombre de problème également…) !

 

N’hésitez donc pas, dès que vous en avez le temps et la possibilité, à :

  • Rédiger et poster des communiqués
  • Contacter blog et portails pour des publications
  • Animer un blog
  • Etre présent sur les réseaux sociaux…

 

Votre site web vous en remerciera ! 

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Que faites-vous régulièrement pour votre site web ? Constatez-vous des effets ?

 

Bonne journée !

Repost 0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 08:22

Bonjour ! 

 

62 longue vue

 

 

 

 

 

Et bonne année ! 

 

 

 

 

 

 

 

Pour commencer en douceur cette nouvelle année et reprendre le boulot sans à-coups, je vous propose d’éviter les bilans et/ou les résolutions (classiques mais potentiellement intéressants !) et de vous poser quelques questions sur votre communication web et le référencement de votre site !

 

Globalement, quels sont vos besoins ?

Cette question est essentielle pour ne pas en faire trop ou ne pas en faire trop peu. Juste ce qu’il faut !

Cela dépend essentiellement de 2 choses : 

  • Ce dont vous avez besoin en fonction de vos objectifs
  • Ce dont vous avez besoin en fonction des contraintes du marché, de la concurrence… Bref, du monde qui vous entoure !

Bien définir ses besoins n’est pas un travail si simple mais il est très important de sélectionner des critères en adéquation avec ce qu’il faut pour y arriver. 

 

Le référencement de votre site web

Selon si votre site est ancien ou tout neuf, les actions de référencement seront bien évidemment différentes. Mais un bon audit de référencement sera un bon début pour bien commencer l’année…

Quel que soit l’état de votre site, que vous en ayez un ou non…

 

Cet audit doit être réalisé par un professionnel du référencement. Plutôt une petite agence ou un indépendant à mon avis, les agences, si elles font ça bien, facturent cela souvent bien cher…

Mais il s’agira également pour vous de préparer le terrain (pour un audit moins cher d’ailleurs) et de :

  • Répertorier les requêtes importantes pour vous
  • Répertorier des concurrents (online et offline)
  • Vous poser la question de la localisation de votre référencement ou non
  • Quel budget pourrez-vous consacrer à votre référencement et à votre communication ?
  • Quels objectifs spécifiques de référencement souhaitez-vous atteindre ?
  • Quels objectifs de trafic avez-vous ?

Si ces questions vous semblent plutôt devoir être répondues par des professionnels, c’est normal mais il est toujours bon de s’impliquer dans son projet, de s’être posé les questions soi-même et de réduire au mieux les coûts…

 

Votre implication dans la communication de ce site

Il faut la prévoir dans le processus global de votre site. Il est souvent bon d’y penser dès le début ! Penser à : 

  • Etablir une stratégie (en partenariat avec un professionnel, ce sera plus efficace) de communication
  • Etablir une stratégie (en partenariat avec un professionnel, ce sera plus efficace) de (web)marketing
  • Penser à une ligne éditoriale si vous tenez un blog ou un site de publication (quoi publier et comment…), également potentiellement avec un professionnel qui vous conseillera
  • Qui va assurer la réalisation de ces stratégies ?
  • La rédaction web (articles, communiqués de presse…)
  • Le community management (si vous en prévoyez)
  • Les RP (Relations Presse) ? Selon la taille de votre « entreprise » sur le web et la nature des produits vendus, il peut être intéressant de s’y pencher…

 

Pour chacune de ces tâches, une bonne part (voire tout) peut être réalisée par vous. Mais il est préférable, à mon avis, de faire appel à un professionnel, au moins pour du conseil, pour une meilleure qualité et efficacité. 

Vous pouvez donc payer quelqu’un pour l’assurer (c’est mon métier !) mais il est important de prendre part à cette aventure !

 

Le recours à une agence ou un indépendant ?

  • Selon votre budget (les devis peuvent être très différents si vous vous adressez à un indépendant, à une agence, jeune, grosse…)
  • Selon vos objectifs (trafic…)
  • Selon les tâches à accomplir (référencement naturel, référencement payant, rédaction, graphisme…)
  • Selon si vous souhaitez seulement du conseil, seulement de la réalisation ou un peu des 2…

Le débat est toujours le même. Prix, qualité, réactivité…  Je n’y rentrerai pas à nouveau mais il est important d’y réfléchir et de peser le pour et le contre ! 

 

J’espère que ces quelques conseils sauront vous aider. En tout cas, n’n’hésitez pas à me donner vos avis ! 

 

Bonne journée !

Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 08:24

Bonjour ! 

181_boussole.jpg

 

 

 

 

Avec ou sans carte, la question se pose pour votre site web !

 

 

 

 

La géolocalisation des requêtes et la longue traine

Soit pour l’agence web Inside Créations, soit pour moi en tant qu’indépendant, je travaille avec des clients qui envisagent beaucoup le référencement ciblé sur quelques requêtes voire une seule…

A moi de leur expliquer, vous me direz et vous aurez raison… Mais ça me fait réfléchir et un billet sur cette question devrait vous intéresser…

 

On le voit, on le sait, on le sens, Google prend de plus en plus l’habitude de favoriser les recherches localisées et précises car, selon lui, elles sont plus proches des (volontés des) internautes. Il semble bien que ce soit d’ailleurs le cas…

 

Le concept de longue traine

Ce concept a été vu 1000 fois sur le web. Je ne vais pas y aller de ma propre définition… Mais pour qu’on soit d’accord sur le reste de mon billet, il faut tout de même dire que la longue traine, ce sont toutes les requêtes qui font 1 ou 2 visites par jour mais qui sont très nombreuses… L’addition de toutes ces visites est plus intéressante que les principales requêtes…

Travailler un grand nombre de requêtes se révèlerait donc particulièrement pertinent… En tant que consultant en référencement, je ne peux qu’approuver cela…

 

Les requêtes localisées : moins de visiteurs mais mieux ciblés

Chercher à se positionner sur des requêtes localisées (hors « Paris » ou « France ») est souvent un choix stratégique. Ces requêtes apportent bien souvent moins de trafic mais un trafic nettement plus spécialisé…

Les internautes peuvent rechercher différents types de choses sur le web : 

  • Soit elles ne peuvent se trouver que sur le web
  • Soit ces recherchent visent un produit localisé

Les 2 possibilités existent bel et bien et, si le premier type a plutôt tendance à progresser, le deuxième existera toujours… 

« Localiser une requête », c’est donc une question d’activité. Si vous avez un service d’« aide à la personne », vous n’allez pas traverser la France pour quelques heures de repassage… La localisation est donc essentielle !

Il est certain que la requête touchera moins de monde et attirera moins de visiteurs. Pour autant, le taux de conversion sera bien meilleur ! 

 

Les avantages de jouer sur ces petites requêtes

  • Meilleure cible
  • Meilleur taux de conversion
  • Discours localisé souvent plus facile à penser et à rédiger
  • Réseau local activé
  • Nettement plus rapide pour se positionner
  • Meilleurs positionnements

 

De manière générale, il est essentiel de penser à ces « petites requêtes ». La quantité de travail travail n’est pas proportionnelle mais il doit être optimisé et géré, plutôt par un professionnel… Il faut être organisé, précis et rigoureux puisque la « zone » de travail est plus étendue ; c’est pourquoi un professionnel qui a l’habitude pourra être efficace. 

Mais la prestation n’est pas forcément plus chère. Par exemple, pour avoir des résultats sur une grosse requête, on va vous demander 500 euros sur 6 mois et le référenceur fera par exemple 10 communiqués ou articles et conclura 10 échanges de liens, croisés ou non.. Pour le même tarif sur 10 requêtes, il rédigera autant d’articles et conclura autant d’échanges mais pas sur les mêmes requêtes…

Il se creusera peut-être un peu plus la tête mais votre investissement ne sera pas fondamentalement différent à moins, évidemment, que vous ne vouliez un référencement sur des « grosses » requêtes ET sur des « petites »…

 

Quelques outils à utiliser pour optimiser ce travail (en vrac car beaucoup d’autres sites ou blog donnent des conseils utiles)

  • Google adresses (et plus largement tous les outils proposés par Google)
  • Communiqué de presse localisé (il est essentiel que le discours du communiqué soit localisé avec des mentions explicites aux localités visées)
  • Annuaires spécialisés et localisés (pourquoi pas quelques-uns mais précisément choisis !)
  • Optimisation de son propre site (title, h1 et texte)
  • Linking interne

 

Bien sûr, pouvoir jouer sur beaucoup de requêtes n’est pas donné à toutes les activités sur le web. Mais on peut toujours doubler ou tripler le nombre de ses requêtes à travailler, non ?

 

Qu’en pensez-vous ? Des informations à ajouter ?

 

Bonne journée !

Repost 0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 07:38

Bonjour ! 

177_actor.jpg

 

 

 

 

1… 2… 3… Action !

 

 

 

 

 

Le référencement à l’heure du lien social et de la communication : la notion de « référencement naturel » a-t-elle évoluée ?

 

A mi-chemin entre réflexion et conseils concrets, ce billet pour préciser (s’il est besoin de le rappeler) à tous que le SEO n’est pas qu’un travail de professionnels mais également un travail de communication autour d’un site et d’une marque…

 

Le référencement naturel, c’est quoi ?

J’ai toujours eu du mal à trouver une définition claire pour cette expression. Voilà ce sur quoi on peut se mettre d’accord : le « référencement naturel », ce sont les pratiques visant à faire apparaître naturellement un site dans les résultats de recherche d’un moteur

Sur le terme de « naturel », on peut de demander de quoi il s’agit. « naturel » rapporterait à tout ce qui n’est pas « automatique » et détectable comme tel par Google. 

Le référencement naturel, ce serait donc l’ensemble des pratiques réelles ou simulant le réel visant à développer la popularité (dans le sens de Google) d’un site, son trafic et, indirectement ses positionnements sur les moteurs. 

 

Plus concrètement, il s’agit de 2 parties différentes mais essentielles :

  • L’optimisation du code et du contenu : la partie on-page
  • Le net-linking (obtention de liens de diverses sources) : la partie off-page et le développement de la popularité d’un site…

 

Si l’optimisation on-page est théoriquement finie (l’optimisation du site a une fin), ce n’est pas le cas de l’optimisation off-page et de la création de liens. On peut quasiment toujours trouver de nouveaux liens à créer… 

 

Le troisième élément n’est pas du ressort du référencement et concerne plus largement la communication d’un ou autour d’un site web. Cette communication est largement génératrice de liens, si elle est bien faite. Comme je le disais lundi, la communication autour d’un site web et son référencement ne doivent pas être vus comme opposés mais complémentaires et concourant à un même objectif. 

 

Comme M. Jourdain fait de la prose sans le savoir, nous faisons du SEO sans nous en rendre compte… 

Le SEO est une spécialité. Tout le monde n’est pas capable d’en faire, du moins à un niveau professionnel. 

La communication est également une spécialité. Pour autant, tout le monde sait parler, sait communiquer à tel ou tel propos. Sans aller trop loin, tout le monde sait faire un minimum de promotion pour son activité. Sans formation, j’entends, contrairement à mon avis, au SEO…

 

A partir du moment où l’on communique, on est alors capable, avec quelques conseils, de faire un peu de SEO, de créer quelques liens, de parler positivement de son site, des produits qui y sont vendus… Rien de compliqué à ça, c’est naturel !

 

Comment optimiser sa pratique courante du web ?

  • Si vous rédigez un article à propos de votre site, laissez un lien cliquable vers votre site… Le mieux serait que vous mettiez ces liens sur des ancres (expressions) sur lesquelles vous voulez que votre site soit visible sur les moteurs.
  • Si vous croisez un annuaire lorsque vous surfez, pourquoi ne pas y laisser une trace avec un titre, une petite description et (surtout) un lien cliquable…
  • Vous utilisez les réseaux sociaux, faites-y des liens vers votre blog ou des pages de votre site qui pourrait intéresser (s’il n’est pas bon de tout mélanger, il peut être quand même positif de mettre au moins vos proches au courant, non pas pour ce qu’ils pourraient vous apporter directement, mais plutôt pour ce que leurs connaissances pourraient faire…) !
  • N’hésitez pas à utiliser tous les services gratuits et laisser des liens vers votre site un peu partout sur le net !
  • Si vous surfez sur des sites proches de la thématique de votre site, gardez-en l’adresse pour en faire part à votre référenceur ou envoyez-lui un petit message pour un échange de liens ou d’article…

 

Finalement, on est toujours obligé de faire appel à un pro ! 

En SEO, pour des résultats professionnels et efficaces, il sera difficile d’obtenir de vrais résultats vous-même, sans une connaissance de cette activité et un minimum d’expérience. C’est pourquoi vous aurez probablement besoin de faire appel à un pro. 

Pour autant, vous pourrez largement lui faciliter la tâche (et alléger votre prestation) si vous suivez ces petits conseils…

 

Le référencement social

Finalement, le référencement naturel a-t-il changé ? Oui, il a évolué, comme toutes les activités, avec le temps. Les supports ont évolués, les méthodes également ainsi que les besoins, les habitudes, les exigences… 

« Il y a quelques années, juste quelques liens suffisaient à positionner un site dans le top 3 de Google », comme dit mon collègue. Aujourd’hui, c’est nettement plus compliqué car la concurrence est nettement plus forte. Pour autant, votre aide potentielle est nettement supérieure ! Si l’un est loin de compenser l’autre, il suffit bien souvent d’être attentif lorsqu’on navigue sur le web et de communiquer à propos de son site pour faciliter largement les progrès de votre site… 

En utilisant les outils sociaux actuels et gratuits pour la plupart (pour l’instant…), n’importe qui peut participer au référencement de son site web et/ou de son activité. « Parler sur Twitter », « rédiger un article de présentation », « laisser son adresse un peu partout » sont des actions simples qui auront une forte incidence sur le SEO de votre site… En laissant votre adresse URL « un peu partout », vous créez des liens potentiels et en parlant de votre site d’une manière ou d’une autre, vous favorisez largement le linkbaiting…

 

Non ? Qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher