25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 06:24

 

Bonjour !

168_order.jpg

 

 

 

 

Un blog doit-il être directif ?

 

 

 

 

J’en ai déjà parlé sur ce blog (L’importance d’une ligne éditoriale claire et nette) mais il me semble important de le préciser à nouveau…

 

2 types de visiteurs de blogs existent à mon avis : 

  • Les visiteurs occasionnels, qui cherchent une information précise et qui « papillonnent » pour trouver cette information
  • Les visiteurs réguliers qui apprécient le blog et ce dont il parle et reviennent pour en découvrir les nouveautés

Un visiteur peut évidemment se retrouver dans les 2 catégories…

 

Les attentes de ces internautes sont différentes. Les premiers se soucient (relativement) peu du blog sur lequel ils vont trouver l’information. Cette dernière est leur priorité, un peu comme quelqu’un qui cherche des ouvrages de science-fiction mais que l’auteur importe peu…

La deuxième catégorie est par principe nettement plus intéressante pour le blogueur, car celle-ci est « fidélisée ». Elle s’intéressera au contenu du blog et aura un avis forcément pertinent sur sa tenue… 

Pour autant, ce n’est jamais la seule qu’il faut « viser » !

 

Pour satisfaire ces internautes exigeants, il est nécessaire de suivre certaines règles… Bien sûr, une petite « faute » de temps en temps ne sera pas très dommageable, notamment si la tenue du blog est de qualité. Mais il faut bien penser à rester sur le chemin et à s’en éloigner le moins possible…

 

La ligne éditoriale est le principe principal à suivre pour cela. Il s’agit de :

  • Une thématique claire
  • Une façon d’écrire
  • Un « jeu » avec le lecteur
  • Une « présence » du rédacteur

 

A mon avis, il s’agit de la prévoir dès les premiers articles et de s’y tenir. Il est certain qu’elle évolue au cours du temps et de la « plume ». Ces changements, petit à petit et rarement « spectaculaires », sont automatiquement validés par les lecteurs (nombre et commentaires). Si elles ne le sont pas, le rédacteur veillera à en comprendre les raisons et la modifier en fonction. 

 

C’est pourquoi il est loin d’être simple à mon avis de tenir un blog et d’en respecter le contenu. On peut d’ailleurs ne pas se préoccuper des visiteurs de ce blog…

 

Pour mon blog, je veille à : 

  • Faire des articles directement liés au référencement et/ou au webmarketing
  • Faire des articles de réflexion comme des articles plus « concrets »
  • Faire régulièrement des interviews
  • Ne pas faire de pub même si le sujet concerne bien le référencement ou le webmarketing…

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? 

Ai-je une ligne trop stricte ?

 

Bonne journée ! 

 

Repost 0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 06:51

Bonjour !


162 chapeau-copie-1

 

 

 

Pour une fois qu’on ne parle pas de black hat quand on montre un chapeau noir…

 

 

 

 

Je vous propose aujourd’hui un article, je l’espère le plus précis possible,  sur la réalisation technique d’une partie de tous vos articles et communiqués de presse. 

 

Bien souvent, les sites de publication demandent un paragraphe, extraits du texte ou non, introductif ou « chapeau introductif ». Ce paragraphe est destiné à être diffusé sur la page d’accueil dans un premier temps et dans les catégories ensuite. Un lien sera fait à la suite de ce paragraphe ou sur le titre vers l’article complet…

Ce paragraphe est trop souvent escamoté et peu pris au sérieux. Il joue pourtant un rôle essentiel…

 

Aussi bien en termes de marketing que de communication, il joue un vrai rôle. La plupart du temps, ce qui est demandé est un résumé du contenu de l’article. C’est la « version simple » et « basique ». Dans le cas d’un résumé, il sera essentiel de donner la thématique principale de l’article, on champ d’action et éventuellement un argument de l’article permettant d’attirer le lecteur. 

Dans cette optique, le chapeau n’aura pas plus d’intérêts que l’article lui-même puisqu’il reprendra les mêmes lignes directrices. La plupart du temps, un chapeau de 3 à 5 lignes suffit. La question qui se pose alors, c’est peut-on utiliser un paragraphe du texte déjà créé ?

Je ne le conseille pas parce que l’exercice du résumé est un exercice en tant que tel, autonome et ayant ses propres qualités. Il est donc préférable de se prêter à ce « jeu » pour atteindre plus de réussite (et de « clics »). Le résumé veillera bien à englober le propos complet de l’article. Il ne sera pas une conclusion (sinon, pourquoi aller plus loin ?) mais reprendra les éléments essentiels de l’article (temps, lieux, action). 

Si vous utilisez un paragraphe de votre article, il pourra lancer la lecture mais il faudra l’interrompre pour cliquer sur le lien de l’article complet et le lecteur devra choisir alors s’il clique ou non. Et à partir du moment où il choisit et réfléchit, les taux de conversion sont nettement moins bons… C’est pourquoi, je conseille de rédiger, même si cela prend 5 minutes supplémentaires, un paragraphe autonome (qui, d’ailleurs, pourra être repris sur d’autres sites…). 

 

Pour autant, ce n’est pas mon habitude, du moins pas tout à fait. Une autre « technique » consiste à créer un texte (de la même longueur) autonome dont le contenu ne rappelle pas directement votre article. Cela permet de rédiger un texte plus orienté « marketing » et moins littéraire. Celui-ci aura d’ailleurs forcément un impact en référencement

Un texte de ce type se voudra une « porte d’entrée » différente d’un résumé car il s’agira de parler d’autre chose que du contenu de l’article. Attention, je ne dis pas attirer les internautes par un contenu qui n’a rien à voir, les visites ne seraient alors pas ciblées…

Mais, par exemple, il peut s’agir de préciser un aspect de l’article à publier, de donner un exemple, d’utiliser un autre langage…

Finalement, l’intérêt principal est d’enrichir l’univers de référence de l’article en utilisant ce paragraphe comme du texte supplémentaire et donc de ne pas (trop) limiter le contenu de l’article. Mais également de proposer un contenu nouveau et complémentaire au titre. 2 portes d’entrée valent toujours mieux qu’une ! Ce paragraphe permet alors d’attirer autrement les internautes et (surtout) d’autres !

Dans le prolongement de cette réflexion, cette façon de procédé a également un avantage en matière de référencement. Un paragraphe supplémentaire (souvent repris d’ailleurs avec l’article lui-même) est toujours une source de requêtes (et donc de trafic) complémentaire, surtout si ce contenu est un peu différent de celui de l’article. Dans le cas d’un résumé, on peut user et abuser des synonymes. Dans ce cas, le contenu sera thématiquement un peu différent, on n’y fera donc pas appel…

 

Je viens de vous détailler 2 méthodes différentes. Pour les expliquer, j’ai eu tendance à extrémiser le propos. La méthode que j’emploi régulièrement est un mélange des deux, même si elle est largement plus orientée sur la méthode « 2 » dont je viens de parler, plus « marketing »…

 

Et vous, quelle est votre méthode ? Vous les utilisez, ces « chapeaux introductifs » ?

 

Bonne journée ! 

Repost 0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 06:36

Bonjour !

 

138_duplication-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

Pas de contenus dupliqués !

 

 

 

2ème partie de mon billet sur l’utilisation pertinente des communiqués de presse pour son référencement… Je ne saurais que trop vous conseiller de lire le 1er opus, si vous ne l’avez pas fait !

 

Quelles sont les qualités majeures des communiqués de presse : 

  • C’est un contenu éditorial (bien vu par principe par Google)
  • C’est un contenu sémantiquement riche (aussi bien vu par principe par Google parce que…)

Parce que le contenu est bâti pour l’internaute et donc plus pertinent, ce que, du moins officiellement, recherche Google…

Quelles sont les défauts majeurs des communiqués de presse : 

  • Les plateformes sont reconnues comme telles
  • Pas ou peu d’environnement sémantique sur le site en dehors de l’article

Rien ne remplacera un lien dans le contenu riche d’un site, un lien spontané…

 

La qualité d’un « cp » repose donc essentiellement sur : 

  • L’originalité du texte (au sens « unique »)
  • La retenue (pas 10 liens sur 10 lignes de texte mais par exemple 3 liens sur 25 lignes…)

Il n’est donc pas forcément facile de savoir comment rédiger au mieux un communiqué de presse. C’est pourquoi la plupart des sites proposent des conseils voire la rédaction complète de vos textes…

 

Quelques critères importants : 

La plateforme où vous le publiez est-elle importante ?

Définitivement oui, plus le site a de popularité, de trafic, de liens… Logique, non ? Le Labo Atypicom a publié son classement mensuel, vous pouvez vous en inspirer… Ce classement est basé sur l’Alexa Rank, pourquoi pas… Mais les critères qui font d’un site de communiqués de presse un bon site de communiqués de presse sont nombreux et l’Alexa Rank ne suffit en aucun cas ! Cela permet tout de même d’avoir une liste qualitative intéressante… Par exemple, j’ai proposé il y a quelques temps une étude sur ce sujet et quelques sites il y a quelques temps : les sites de communiqués de presse

 

La fréquence de dépôt est-elle importante ?

Oui, aussi. Mais comme je le disais, au-delà de la fréquence (la rédaction d’1 ou 2 articles de 300 caractères environ par semaine semble être une bonne chose), mieux vaut privilégier la qualité et la diversité des articles, des sujets et des sites « cibles ». 

Par exemple, si vous utilisez 20 sites de cette liste (il y a d’ailleurs des erreurs sur cette liste), cela fait que vous déposez un article toutes les 10 à 15 semaines (selon votre fréquence) par site… Il est important de diversifier les sources des liens que vous obtenez !

 

Quelle longueur pour un communiqué de presse ?

250 à 300 caractères, je dirai mais attention, certains sites demandent un minimum de 500 caractères… Et 3 liens maximum à mon avis dans 300 cacatères… Mais cela dépend des sites, des liens sortants sur les pages de publications, de la popularité, du linking interne… (pas si simple le référencement hein ?)

 

De quoi parler ?

Lorsqu’il était exclusivement réservé aux journalistes, le communiqué de presse relatait une information importante. Il est bon de suivre le même principe… 

  • 1 information par communiqué
  • 1 titre clair et bien rédigé
  • Des paragraphes bien structurés et explicites
  • Un contenu simple et efficace
  • Une adresse mail ou, au pire, une adresse url explicite

Le contenu d’un communiqué de presse est important, ne le négligez pas ! Ou adressez-vous à un professionnel juste pour le faire relire !

 

Et après ?

Pour votre référencement, un communiqué de presse, c’est plusieurs liens. Bien sûr, vous aurez cherché avant les requêtes les plus intéressantes pour vous si non, ça ne sert à rien, comme le référencement en général…

Pour évaluer un peu les « ROI » d’un communiqué de presse, vous devrez vérifier régulièrement les positionnements des requêtes en question. Voir s’ils s’améliorent… Mieux avec tel site ou non… Beaucoup de tests donc ! Comme d’habitude en référencement…

 

Un communiqué de presse est plus long à rédiger et publier qu’une inscription dans un annuaire (ou dans 3). C’est certain. Mais l’efficacité est indéniablement supérieure ! Même proportionnellement…

Comme je le disais, la publication de communiqués de presse ne peut suffire à positionner un site sur des requêtes moyennement concurrentielles à très concurrentielles. Cela doit faire partie d’une stratégie de référencement beaucoup plus large…

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Voilà, c’est la fin de cet article. N’hésitez pas à dire ce que vous en pensez !

 

Bonne journée ! 

 

Repost 0
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 09:55

Bonjour !

 

137_writing.jpg

 

 

Samedi dernier, IKEA était « noir de monde »… Tout le monde n’est donc pas en vacances et, d’un certain côté, c’est bien comme ça ! Pour autant, mon blog ne peut proposer son contenu habituel. 

Je vous propose donc aujourd’hui une réflexion basée sur mon expérience. Je divise le billet en deux (car un peu long), la suite jeudi…

 

 

 

Depuis pas mal de temps maintenant, je rédige beaucoup de communiqués de presse (pour le référencement, je précise, il en existe d’autres…) pour différents clients mais également des d’autres types d’articles… 

Je me pose donc plusieurs questions… 

Peut-on référencer un site web uniquement avec des communiqués de presse ? 

 

Entendons-nous sur le terme « référencer », si propice à diverses interprétations (parfois « limites » d’ailleurs…) : j’entends par là « positionner le site sur certaines requêtes »… Pour un site de services de proximité dans le Haut-Rhin, je n’ai quasiment utilisé que des communiqués de presse et le site est aujourd’hui présent sur toutes les requêtes souhaitées ! De ce point de vue, on peut donc dire que : OUI, on peut référencer un site uniquement avec des communiquer de presse. 

Mais (parce que sinon, ce serait trop simple !) c’est un cas particulier et, je ne cesse de le répéter sur ce blog, les cas particulier n’existent pas sur le web puisque tous les sites sont particuliers et spécifiques ! En référencement, pas de « cas habituels », tout au plus quelques « généralités »… Les requêtes pour ce site sont du type « repassage Cernay » ou « ménage Thann » ; des requêtes forcément très peu concurrentielles (parce que localisés sur de petites villes) et donc pas trop compliquées à positionner…

 

Bien sûr, je ne travaille pas que sur un seul site. Pour ces autres sites, je réalise aussi beaucoup d’articles et je me suis rendu compte que des communiqués de presse ne permettent pas de positionner un site sur des requêtes plus concurrentielles… Donc NON, on ne peut pas référencer un site web uniquement avec des communiqués de presse. 

 

Un communiqué de presse est un contenu éditorial dans lequel on place des liens. Selon ce principe, les liens sont positivement envisagés par Google, probablement comme cela était le cas à « l’époque des annuaires ». Les plateformes de communiqués de presse sont aujourd’hui une mode… 

Les sites de communiqués de presse ne deviendront pas pour autant ce que sont devenus les annuaires. Pourquoi ?

  • Le futur n’est pas écrit
  • On peut espérer que les référenceurs (au sens large) apprendront de leurs erreurs et ne tomberont pas dans le « quantitatif »

En effet, plus les communiqués de presse seront quantitativement utilisés et non qualitativement et avec parcimonie, plus ils deviendront « ordinaires » et de moins en moins « utilisables »… Je pense pour autant que c’est bien parti : en raison d’une « arme » à double tranchant certes, mais efficace : la lutte contre les contenus dupliqués. Elle est de plus en plus courante au moins de la part des éditeurs de contenus et, on peut l’espérer, bientôt chez les consommateurs ; on s’oriente donc plus vers de la qualité de rédactions uniques que vers la duplication massive de contenus… Du moins, c’est mon avis !


Désolé de "trancher" le contenu de cet article de cette façon... La suite jeudi...

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée ! 

Repost 0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 08:39

 

Bonjour ! 


108_machine.jpg

Aujourd’hui, c’est un peu particulier… Beaucoup de gens en week-end…

Mais pas tous ! Et même en week-end, certains, j’en suis sûr, gardent un œil sur le « petit oiseau bleu » !

Comme quand on est enseignant et qu’on change un peu le programme d’un cours quand on n’a pas beaucoup d’élèves, je vous propose aujourd’hui un retour sur une série « sites de communiqués de presse » disséminées ! 


Les sites de publication de contenus sont particulièrement intéressants dans le principe où ils suivent deux objectifs distincts : 

  • Référencement
  • Communication

Toutes les méthodes à base de contenu sont aujourd’hui particulièrement prisées pour référencer un site web. 

Mais faire parler de son activité relève de la communication. Ces sites sont donc également un outil de communication hors référencement. 


Pourquoi des rédactions et diffusions régulières de communiqués de presse ?

La mode des sites de communiqués de presse gratuits ! Quels intérêts ?

Du traitement de l'information à la gestion de l'e-réputation


Comment rédiger ce genre d’articles ?

Quel contenu pour un communiqué de presse ?

Comment se rédige un communiqué de presse pour le web ?

Quand publier des communiqués de presse ? (sur le web)


Quels outils choisir ?

Comment choisir un site de communiqués de presse ou articles ?

Les sites de communiqués de presse : le comparatif !


N’hésitez pas à les commenter et merci à tous de votre intérêt !


Bonne journée !

 

Repost 0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 06:30

 

Bonjour ! 


92_lunettes.jpg

 

 

 

Besoin de voir quelque chose ?

 

 

Voilà quelques temps que je parle de cette étude. Alors… la voici, la voilà !


 

Je tiens à préciser que cette étude est totalement subjective et correspond à ma façon personnelle de voir les choses. Les sites choisis et les critères sont ceux que j’ai considérés comme les plus importants. Je ne souhaite pas faire de publicité négative ou positive mais simplement informer les lecteurs de ce blog des outils à leur disposition de la manière qui me semble la meilleure. 


J’ai donc choisi moi-même les sites, selon ceux que j’utilise et ceux qui m’ont été recommandés. J’y ai moi-même publié des articles et mes observations viennent de ces expérimentations et de mes observations antérieures. 

J’ai proposé à tous les sites du tableau une petite interview. Tous ne se sont pas prêtés au jeu mais, pour ceux qui l’ont fait, je cite l’« interview ». Je livre dans ce billet l’explication de mon choix des sites et des critères ainsi que mes impressions personnelles sur ces sites. 


Vous pourrez retrouver le pdf de l’étude ici.


Je précise également que je fais partie des éditeurs du site Faistacom.com. Mon avis est forcément bon ! Les données sont grisées... Ce site est très récent et, comme j’en suis un des gestionnaires, il est difficile de le comparer aux autres…


Les sites évalués


Seuls des sites gratuits sont testés. 

Ces sites sont ceux que j’utilise ou que j’ai utilisés. Même quand mon avis n’est pas bon, cela ne veut pas dire qu’il faut le jeter !


Les critères d’évaluation

Les indices de référencement : ces quelques indices donnent une idée de l’efficacité du site, s’il possède une grosse présente sur Internet. 

  • Ancienneté : les sites anciens sont bien « notés » par Google
  • Nombre de pages indexées selon google.fr (avec la fonction « site:urldusite »)
  • Page Rank de la page d’accueil : indice de popularité basé sur une page
  • Alexa Rank : indice de notoriété basé sur un domaine
  • Backlinks selon http://siteexplorer.search.yahoo.com avec la fonction « link:urldusite » à partir de yahoo.fr : les backlinks sont les liens qui pointent vers le site, plus il y en a, plus le site peut être considéré comme « populaire »


Les indices qualitatifs : 

  • Rapidité d’indexation : plus le site est réactif et capable de faire vite indexer votre article, plus il peut être possible de lier l’article à l’actualité et plus il peut apporter quelque chose au référencement…
  • Acceptation de liens : si des liens sont acceptés dans le corps du texte (dans les versions gratuites bien sûr), on peut les formuler comme on le souhaite et se servir des articles pour aider les positionnements d’un site web d’entreprise. Je vous renvoie à une série d’autres articles du blog
  • Duplicate content : le contenu dupliqué est un fléau sur le web. Nombreux sont les articles « empruntés » à d’autres ou multipliés en pensant développer sa visibilité. Les contenus uniques permettent, seuls, d’aider le référencement ; Quant à la visibilité, les stratégies sont diverses mais la multiplication d’un même article a tendance à lasser les internautes. Mieux vaut penser qualité des publications et des sites utilisés que quantité…
  • Quantité minimale de texte : l’algorithme de Google est tel qu’il sait clairement faire la différence entre des textes de différentes longueur (description d’annuaires, actualités, analyses, essais…). Un minimum de caractères demandés est souvent un gage de qualité…


Les éléments internes : 

  • Création d’un compte : la création et les connexions au copte sont plutôt des pertes de temps mais il est certain que l’on créer un compte, on peut souvent facilement retrouver ses articles, les modifier voire les supprimer…
  • Demande d’un résumé ou chapeau introductif (souvent pour placer sur la page d’accueil ou dans les catégories pour donner envie d’ouvrir et de lire l’article)
  • Relecture et validation pour une personne


Autres éléments importants et représentatifs: 

  • Simplicité d’utilisation : affichage rapide, peu de clic à faire pour publier, articles publiés facilement retrouvables…
  • Compte Twitter pour la rediffusion des publications
  • Inscription à Google Actualités pour une meilleure visibilité des articles


Mes impressions personnelles


Buzzibuzz.com :

Site efficace et rapide pour la publication d’articles de référencement (avec des liens). Il est préférable de l’utiliser pour des articles dont on est certain parce que pour retrouver de l’information ou contacter quelqu’un, ce n’est pas vraiment simple. 


Medialibres.com :

Comme les 2 sites suivants, le site offre de bonnes possibilités en matière de visibilité (ancien, assez connu et consulté). Mais on ne peut pas mettre de liens…


News-eco.com :

Ce site joue un rôle intermédiaire entre les sites pour du référencement et des sites de visibilité. Il est assez connu, offre une bonne visibilité, est simple d’utilisation et permet d’insérer des liens dans ses articles. Personnellement, je ne suis pas favorable à la possibilité de duplication de contenus (ce qu’on essaye d’assurer pour faistacom.com) mais M. Longy a joué le jeu de répondre (et il a été le seul, mis à part G. Manset de categorynet.com avec lequel j’avais eu quelques échanges il y a quelques temps) : 


1. Pouvez-vous rapidement nous expliquer le but de news-eco.com ? Pour qui et pourquoi ?

[Jean-François Longy - CyberCité] News-eco est un service de diffusion de CP à destination des entreprises françaises. Il a permis et permet aux entreprises d’être visibles auprès de journalistes inscrits par intérêt et visible sur des plateformes d’actualités qui reprennent les contenus des cp.

2. Combien de personnes sont amenées à travailler sur ce projet ?

[Jean-François Longy - CyberCité] L’outil existe depuis 2001 et « tourne » seul – il est gratuit.

3. Quelle politique menez-vous à propos des contenus dupliqués éventuellement proposés par les internautes ?

[Jean-François Longy - CyberCité] Ce sont les entreprises qui gèrent leur contenu – nous ne gérons pas ce contenu et n’avons pas d’approche « référencement » pour ces contenus. Un communiqué de presse a vocation à être dupliqué et rendu visible au plus grand nombre. L’internaute est obligatoirement lié à une société et à un Siret sinon il ne peut pas diffuser de CP.

Merci à lui de m’avoir répondu ! Sa position sur le duplicate content est donc défendable et news-eco.com est un site que j’utilise avec plaisir !


Categorynet.com :

Ce site est clairement à utiliser dans des besoins de visibilité hors référencement. Plusieurs offres sont possibles, une seule gratuite. Sans liens possibles. Pour autant, il est le seul service gratuit permettant une aussi bonne promotion des articles. 

Concernant la politique de duplicate content, il semblerait que M. Manset essaye du mieux possible de le limiter…


Europale-asmedia.net :

Je considère ce site comme une possibilité supplémentaire pour varier les sites que l’on utilise (varier les sites de publication est un conseil que je vous donne). Je ne le conseillerai pas pour autant car il prend du temps à publier, est compliqué d’utilisation, ne s’intéresse pas au problème du duplicate content et apporte peu. 


Communication-entreprise.eu :

Un peu comme le site précédent, ce site est une solution supplémentaire. Pour autant, il bénéficie de quelques spécificités intéressantes : il est spécialisé (possibilité accrue de visibilité auprès des professionnels de la communication) et permet une indexation rapide…


Articlesenligne.com :

Ce site est prioritairement un outil de référencement mais propose une visibilité minimale. Il est facile de retrouver ses articles, la publication et l’indexation se font rapidement, il est simple d’utilisation. Un bon outil…


Je divise donc ces outils en 2 : les outils de visibilité, plus propices aux diffusions de communiqués de presse institutionnels (mediaslibres et categorynet) et les outils de promotion du référencement (buzzibuzz, articlesenligne…) ; news-eco jouant un rôle intermédiaire… 

Le mieux pour se faire une idée est de les tester, bien sûr ! Mais j’espère que ces quelques informations vous auront intéressées et fait gagner du temps…


Quelques autres articles sur le sujet : 

Comment rédiger un bon communiqué de presse ?

Comment choisir un site de communiqués de presse ou articles ?

Comment se rédige un communiqué de presse pour le web ?

La mode des sites de communiqués de presse gratuits ! Quels intérêts ?

Qu'est ce que la ligne éditoriale d'un blog et comment la définir ?


Et vous qu’en pensez-vous ?


Bonne journée !

Repost 0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 07:10

 

Bonjour ! 


97_frequency.jpg

 

 

Vous aurez remarqué que je suis très intéressé en ce moment par les sites de communiqués de presse et tout ce qui tourne autour… D’ailleurs, mon étude sur ces sites - petite étude sans prétentions - est en cours et devrait être mise en ligne dans les prochaines semaines… (N’hésitez pas d’ailleurs à me donner vos avis sur ces sites pour cette étude !) Sur beaucoup de supports différents, on me pose la question de la fréquence de publication de ces communiqués de presse… La question est en effet essentielle !

 


 

 

A cette question, je n’ai évidemment aucune réponse toute faite et je répondrai que cela dépend des objectifs, comme d’habitude ! Récapitulons un peu ces objectifs, dont on a déjà parlé sur ce blog). Un article peut avoir 2 orientations différentes : référencement ou visibilité marketing, le plus souvent, les deux mélangés…


Dans le cas d’un objectif de référencement


Il est certain qu’un article tous les 6 mois ne servira strictement à rien. Dans la mesure du possible, il semble bon de pouvoir poster 1 article par semaine. Mais cela dépend évidemment de la situation, du site à référencer, de la « concurrentialité » des requêtes mises en avant, des autres mesures prises, des sites utilisés…

Il faut également penser au fait que Google aime la régularité de création des liens. Par exemple, si vous créez 100 liens en 6 mois, il faut être à peu près certain de pouvoir en générer un nombre globalement équivalent les 6 mois suivants…

Cela permet également de « squatter » les pages de recherche de Google et autres moteurs, comme je le disais lundi

Rien de bien compliqué, 1 article de ce type (pas de moi celui-là d’ailleurs !) : quelques lignes de contenu utile, un bon titre, bref de quoi placer quelques liens intelligemment ; en tout cas, du contenu unique ! Mais je vous l’accorde, c’est un métier !


Dans le cas d’un objectif de visibilité


Là non plus, 1 article tous les 6 mois est complètement inutile. Pour autant, la réalisation d’un tel article est différente et demande des compétences spécifiques. Il ne s’agit pas d’une simple publicité textuelle. Vous devez, en quelques paragraphes, exprimer une idée claire et précise. Il est plus proche d’un communiqué de presse « classique » mais reste un outil de visibilité marketing. Non seulement, il doit mettre en avant une information unique mais il doit également donner envie d’en savoir plus sur votre entreprise et soit d’aller sur le site, soit de vous contacter directement (toujours un contact dans du contenu éditorial !)

Pas de fréquence particulière donc, puisqu’il faut de l’information pour écrire de tels articles. Par exemple, si vous lancez votre blog, il est bon de communiquer dessus. Faites un article là-dessus et pensez à élargir vers le conseil que votre entreprise peut fournir (grâce entre autres à ce blog). 

Un exemple : j’ai publié hier matin un de ces articles (désolé de toujours prendre des exemples de CWM mais, comme dans un cours, on maîtrise mieux les exemples que l’on a soi-même créé !). Dans cet article, l’idée principale est que « l’activité de CWM a évolué vers du conseil ». L’idée sous-jacente est que « je propose du conseil et coaching ». Non pas qu’il s’agisse d’un modèle en la matière, loin de là, mais cela peut donner quelques bonnes idées…


Qu’en pensez-vous ? Vous postez souvent, vous ?


Bonne journée !

 

Repost 0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 08:46

 

Bonjour ! 


94_news.jpg

 

 

2 billets prévus pour cette semaine : aujourd’hui et, j’espère jeudi… Au programme : les communiqués de presse et la visibilité web. 

Je vous propose aujourd’hui de revenir sur la problématique du communiqué de presse pour le web. Il me semble qu’il existe une confusion majeure qu’il serait bon de dissiper : il existe communiqué de presse et communiqué de presse… 

 

 

 

Le nom « communiqué de presse » vient du journalisme et concerne un texte présentatif destiné à être repris par la presse pour la promotion commerciale (« commerciale » au sens large). Lorsque le web n’était pas là où il est aujourd’hui, il ne s’en préoccupait pas. Actuellement, ce type de communiqué de presse existe bien sûr sur la toile mais n’est probablement pas le plus courant. Un « autre » est arrivé, largement dérivé du premier. 


Le « vrai » communiqué de presse

Destiné aux journalistes qui choisissent ou non de le reformuler, le communiqué de presse « original » est un texte rédigé spécifiquement pour la presse. Texte court, concis et complet, le journaliste doit connaître l’information exprimée en un minimum de temps et de la meilleure façon possible. 

Ces communiqués ne sont pas des outils spécifiques au web mais simplement des adaptations pour l’utilisation du web, sur les sites de presse. 

L’objectif est la promotion de l’entreprise et la diffusion d’une information. 


Sans un service de Relations Presse dans l’entreprise ou sans faire appel à une entreprise de communication/RP, il sera difficile de diffuser ce communiqué. Diffuser un communiqué veut dire, l’envoyer à un certain nombre de journalistes susceptibles de le rediffuser sur leur propre support. Sur des journaux… Papier ou en ligne…

Les journalistes sont assaillis de communiqués reçus par mail. Il faut alors les relancer, entretenir avec eux une vraie relation, quasiment les connaître…


Le « faux » communiqué de presse ou « article »

Celui-ci prend petit à petit une importance croissante. Lorsque l’on parle de « site de communiqués de presse », c’est de ceux-ci dont on parle et non des « communiqués » classiques… Ils peuvent être de 2 types : 

  • Articles de contenu orientés marketing
  • Articles de contenu optimisés pour le référencement (les plus courants)


Les articles marketing (il serait plus juste de leur donner ce nom) sont les plus proches des « communiqués classiques ». Il s’agit de rédiger un article pour présenter un aspect essentiel d’un commerce ou d’une activité lambda, de l’information lancée sur le web…

Les articles optimisés pour le référencement sont spécifiquement pensés pour améliorer les positionnements de telle ou telle requête. Le contenu est largement valorisé par Google et avoir des liens dans un contenu sémantiquement cohérent est clairement un plus, même si la plupart (mais pas toutes !) de ces plateformes sont reconnues chez le géant américain. 

La plupart des articles mélangent les deux, marketing et référencement. Ces articles sont simples à rédiger mais demandent souvent l’intervention ou le conseil d’un professionnel afin d’en optimiser le contenu. Ces articles, comme les autres, doivent être uniques et bien rédigés pour être acceptés sur les sites…


Contrairement aux « communiqués » classiques, où le communiqué est transmis à un journaliste ou à une rédaction, ceux-ci sont déposés sur des sites spécifiques dont les conditions diffèrent. Leurs intérêts ne sont plus à démontrer. 

Comment choisir le site qui vous conviendra le mieux ? En sachant que le contenu dupliqué n’est pas une bonne solution, inutile en matière de référencement et peu utile en matière de visibilité…


Je réalise actuellement une « étude » la plus objective possible sur quelques critères importants sur les sites de communiqués de presse. N’hésitez pas à me dire lesquels vous utilisez, comment et ce que vous en pensez ! 


Bonne journée !

 

Repost 0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 09:14
Bonjour !

choisir un site de communiques

A la suite de l’article de mardi, je vous propose de continuer sur le sujet des sites de promotion et diffusion de communiqués de presse et de poser la question de la concurrence de ces plateformes entre elles.

Ma question est donc :
Toutes ces plateformes se valent-elles ?


Evidemment non ! Alors lesquelles choisir ? Les quelques questions qui suivent pourront, je l’espère, orienter vos choix !



  • Quelle image donnent les articles déjà publiés sur le site ? (Serez-vous dans votre élément ?)
  • De quelle popularité jouit le site ? (Page Rank, nombre et pertinence des backlinks)
  • Quelle capacité a le site de rediffuser l’information en dehors des moteurs de recherche ?
  • Les articles sont-ils correctement rédigés ?
  • Le site est-il inscrit à Google actualités ? Google actu est un gros apporteur de trafic (pour le savoir, allez sur cette adresse http://news.google.fr/ et tapez la recherche « site:urldusite » ; si des résultats s’affichent, c’est bon !).
  • L’utilisation du site est-elle gratuite ?
  • Est-il facile d’apporter une modification au communiqué ? Est-il facile de contacter quelqu’un qui puisse intervenir sur les articles ?
Finalement, on peut résumer cela à deux questions :
  • Le site est-il en mesure d’apporter le trafic recherché ?
  • Sa ligne éditoriale (au sens large) convient-elle à votre stratégie ?
Vous l'aurez compris, chaque site a son propre intérêt et le choix que vous ferez sera directement lié à vos objectifs de visibilité, référencement et communication.

Cette question en soulève une autre : allez-vous proposer votre article à plusieurs sites ou à un seul ? Tout dépend de ce que vous recherchez et de la stratégie mise en place.

Si votre objectif est uniquement vous créer des backlinks pertinents et développer votre référencement, la réponse est clairement : 1 seul ! Pour google, le premier indexé (qu’il aura « trouvé ») sera le seul qu’il considérera comme valable ; les autres seront classés dans le fond du classement Google car punis pour du « dupplicate content », il considère que deux fois le même contenu ne sert à rien pour l’internaute et  le sanctionnera donc.

En revanche, si votre objectif ne concerne que votre image à développer, la question est moins importante dans le sens où Google n’intervient pas ou nettement moins dans cette question (le trafic généré par Google reste un élément considérable et donc influent sur votre image mais pas de manière qualitative). Mais pour autant se dégage le problème de l’image que vous faites passer. Attention à votre e-reputation ! L’image du site sur lequel vous diffusez de l’information sur votre site déteindra forcément d’une façon ou d’une autre sur l’image de votre site.

Mon conseil est donc d’éviter le contenu dupliqué… Mais pas de moins promouvoir votre site. Vous aurez probablement à rédiger un peu plus mais les résultats seront bien meilleurs !

Pour aller plus loin : (et une liste, je n’aurais pas fait mieux !)
http://www.conseilsmarketing.fr/communication/comment-rediger-un-bon-communique-de-presse

Et vous, vous pensez à d’autres critères importants pour choisir une plateforme de diffusion de contenu ?

Bonne journée !
Repost 0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 08:01
Bonjour !

75_ftc.jpg(Très court article aujourd'hui car j'ai découpé en deux un article plus long dont vous aurez la deuxième partie jeudi !)

En ce moment, c’est la mode des sites de diffusion et promotion de communiqués et articles ! (Je le sais, nous en avons mis un en ligne il y a peu !) Tous ces sites sont très utiles… dans le principe ! Vous vous inscrivez, proposez un texte plus ou moins formalisé et plus ou moins bien écrit et hop… sur le web !



La plupart de ces sites sont très simples à utiliser et font intervenir un modérateur. Il relit les articles, les corrige un (tout petit) peu et, s’ils respectent une charte minimale (pour les sites qui en ont mis en place), sont mis en ligne.

Un intérêt certain pour le référencement

Ce n’est pas une grande nouvelle, vous en avez entendu parler, le contenu texte utile et pertinent est un plus pour le référencement. Google s’oriente de plus en plus vers ce contenu de qualité qui va intéresser l’internaute. Les liens dans du contenu texte sur des anchors text (l'’expression sur laquelle se fait le lien) pertinents, sont les meilleurs actuellement !
Un lien incorporé dans du contenu sémantique directement lié au contenu du site lié est logiquement très valorisé parce que parfaitement naturel. Ces plateformes de diffusion permettent donc de créer un article sémantiquement cohérent et de placer souvent quelques liens intéressants.
Par exemple : http://www.faistacom.com/publication/cadeaux-originaux-pour-femme-cadeau-livraison-urgent-pour-elle > Les liens en bleu-vert sont efficaces car ils se trouvent sur du texte pertinent (« stickers muraux ») qui pointent vers des pages liées sémantiquement.

Pour se faire connaître


Le nombre de sites et de pages est considérable sur le net. Pas facile de faire connaître… Plusieurs techniques existent en dehors du référencement et des moteurs de recherche. Comme les réseaux sociaux (Facebook, Viadeo, Twitter…)

Ces plateformes permettent de laisser votre nom comme une trace de votre passage et donc de votre existence !
Par exemple : http://www.faistacom.com/publication/ouverture-du-site-internet-www-alexialand-com > cette boutique d’illustration se lance ; il est donc pertinent de faire parler d’elle.
Bien entendu, on peut également relayer un certain nombre d’information sur ces sites. Même quand on est connu !

Et vous, vous voyez d’autres intérêt ou difficultés à utiliser ces services de moins en moins souvent gratuits ?

Toujours en lien avec cette question, je vous propose de publier, en fin de semaine, la « suite » de ce billet et « les questions à se poser pour choisir » le site de diffusion et promotion qui vous conviendra.

A jeudi ! Bonne journée !


Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher