31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 21:25

 

Bonjour !

195_liens-personnes.jpg

 

 

 

 

 

 

Ne vous battez pas pour un lien, ils n’ont pas tous la même importance !

 

 

 

 

 

 

Suite de mon article de jeudi dernier sur le lien parfait de référencement ! Mais je ne vais pas parler de référencement, tout au plus quelques allusions…

La « conclusion » de ce billet était qu’un lien de référencement est bien différent d’un lien de communication mais possède forcément quelques caractéristiques communes…

Je discutais avec un collègue hier à propos d’un projet e-commerce qu’on devrait bientôt lancer. Nous parlions de la stratégie de référencement et de communication à développer pour ce site et il me disait qu’il allait s’occuper du référencement et moi de la communication mais que j’allais forcément faire des liens d’une manière ou d’un autre donc faire du référencement. Elémentaire mais logique ! 

Et cela reste une notion à prendre en compte !

 

Je disais jeudi dernier que « Il [le lien de communication] n’existe pas pour lui-même, contrairement au lien de référencement mais est le complémentaire indispensable à un contenu de communication ! ».

En effet, le sujet de la communication, c’est le discours. Le lien hypertexte n’est que le moyen d’accéder plus facilement aux arcanes de ce discours et de mieux le comprendre, non ?

 

Les types de discours du web et la valeur d’un lien dans ceux-ci

Quand on communique, on parle, on explique, on dit, on incite, on influence… Bref autant de caractéristiques que de discours finalement…

Sur le web, dans nos métiers de création et alimentation d’une conversation 2.0, on peut se trouver confronté à plusieurs types de discours. Si la professionnalisation du métier de rédacteur web spécialisé forcément la rédaction en fonction du site de publication et d’un certain nombre d’autres facteurs, je pense néanmoins qu’on peut imaginer : 

  • Un discours type communiqué de presse (pas le communiqué "classique" de presse) : ce n’est pas une publicité mais l’idée est de parler d’un avantage particulier de tel ou tel entreprise pour pouvoir y placer quelques ancrées et liens optimisées. Presque un texte commercial finalement ! Habituellement pas plus de 300 mots…
  • Un discours type article de presse : celui-ci est (normalement) objectif. Il peut être fait pour un portail d’information et peut toucher à tous les thèmes. Il peut s’agit d’un communiqué. Court également, pas tellement plus de 300 mots…
  • L’article marketing voire publicitaire : à l’inverse du précédent, l’article marketing est complètement subjectif et adopte le point de vue corporate de l’entreprise. Il s’agit de promouvoir un des aspects de l’entreprise. Il est destiné aux internautes, aux futurs acheteurs du produit promu. Si le ton peut ressembler (sans en épouser toutes les caractéristiques) à un communiqué de presse, la cible est différente puisqu’il ne s’agit pas des moteurs de recherche. 
  • L’article de réflexion ou l’essai : rien à vendre dans celui-là ! Il s’agit cette fois de réfléchir, de partager sa réflexion pour conseiller, convaincre, montrer… Le blog de CWM est un des exemples que l’on peut trouver pour cela. 
  • L’article promotionnel de blog : il peut s’agit d’un article rédigé dans le but de présenter une activité ou une de ses branches. On demande à le publier sur un blog ou un portail extérieur à son site amenant un certain trafic ou donc les visiteurs peuvent être intéressés par le contenu du billet. Une dernière utilité peut-être le référencement, évidemment. Quelques bons liens optimisés sur un domaine autre que son propre blog par exemple, sont toujours bons à prendre. Celui-ci se rapproche du communiqué de presse généraliste même si le support est tout autre. 

 

Il en existe bien d’autres mais, pour une utilisation professionnelle et dans le cadre des sujets traités sur ce blog, il ne me semble pas utile d’aller plus loin dans cette liste !

 

La valeur argumentative du discours

Chacun de ces discours possède le lien comme point commun. Et, mis à part le communiqué de presse dont l’objectif est clairement et prioritairement le référencement, les liens hypertextes dans les autres formes de discours permettent d’aller plus loin dans l’explication, d’illustrer ou de monter un exemple et n’ont qu'une fonction complémentaire et non prioritaire. 

Le référencement s’en sert comme une fin, la communication (au sens très large hein…) comme un moyen !

Un discours de communication, quel qu’il soit, doit apporter quelque chose, il est construit pour convaincre, expliquer, conseiller. En bref, il doit être basé sur des arguments qui lui permettent de démontrer son objectif. Une publicité, par exemple, vante les mérites d’un voiture (ou d’un produit quelconque) par rapport à une autre voiture, le plus souvent absente du discours. Cette publicité est construite à partir d’arguments (belle, rapide, fiable…) qui sont censés convaincre le spectateur de l’intérêt d’acheter cette voiture. 

Dans un discours sur le web, c’est bien sûr la même chose. Les liens hypertexte sont un complément, une aide, un plus permettant d’accentuer l’argumentation du discours, de la soutenir. 

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée !

Repost 0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 06:38

Bonjour !

 

167-sante.jpg

 

 

 

 

 

(Les réflexions du vendredi…)

 

 

 

 

 

 

 

Petit réflexion du vendredi sur cette question : j’aborde aujourd’hui un sujet un peu moins « abstrait » que d’autres vendredi… Vous serez d’accord avec moi, j’en suis sûr même si je considère qu’il est également important de partager ce genre de réflexion…

Quand je pense à un « portail spécialisé », je pense à ces portails finalement assez généralistes, même s’ils respectent une certaine thématique, qui mélangent les articles de fond, les actualités, les conseils, les démarches commerciales…

Par exemple, les portails de santé comme Doctissimo ou aujourdhui.com…

 

Ces portails-là (pas ces 2 précisément mais tous les portails de ce type) sont « fourre-tout » et ont des politiques parfois intéressées. Ils ont tendance à user et abuser de leur notoriété pour orienter les lecteurs sur un discours parfois partisan mais ils ont l’avantage de centraliser l’information et de « l’estampiller » de leur sceau... De fait, l’information est rarement erronée et souvent vérifiée et fiable (des informations contraires ?)…

 

Pour votre SEO et votre communication, quels avantages peuvent-ils vous apporter ?

Pour le SEO, il est indéniable qu’arriver à obtenir un lien de ces sites est d’une efficacité redoutable. Pour plusieurs raisons : 

  • Ils sont souvent de « gros sites » (beaucoup de pages indexées) et ont une meilleure popularité
  • Ils ont souvent une bon PR (pour la transmission de cette popularité(
  • Ils sont souvent très connus (bonne notoriété)
  • Ils sont souvent « linkés »
  • Ils sont souvent bien vus de Google

 

Pour votre communication, c’est un peu la même chose. Obtenir quelque chose de ces sites vous permettra de gagner en visibilité. Si ces sites possèdent la plupart du temps beaucoup de pages, cela pourrait faire penser que votre article sera noyé dans la masse. C’est un peu l’inconvénient en effet. Pour autant, le « linking » interne de ces sites est souvent bien fait et permet en quelque sorte de faire « ressortir » l’article, de le faire émerger… S’il est bien écrit… Vous gagnerez donc : 

  • En visibilité en profitant de celle du site
  • En crédibilité (si vous êtes publiés sur ces sites, c’est donc que vous le valez)
  • En trafic : ces sites drainent beaucoup d’internautes, les potentialités seront donc importantes…

 

Vous aurez remarqué que je pense plutôt à des liens type « footer » pour le SEO et des « articles » pour la communication…Bien entendu, l’un comme l’autre sert au référencement ou à la communication mais un article est souvent plus efficace pour de la communication car il parle de vous, contrairement à un « simple » lien…

 

Ces sites sont donc particulièrement utiles et efficaces mais il est certain qu’obtenir quelque chose de ces sites et souvent très compliqué et « si on n’a pas ses entrées »…

Pour autant, ce n’est pas la panacée ! Les actions de communication et référencement doivent être vues de manière globale et d’autres outils doivent être utilisés, comme je le dis régulièrement sur ce blog…

 

Vous pensez à d’autres avantages de ces sites ?

Qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée ! 

Repost 0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 13:31

Bonjour !


164_reveil.jpg

 

 

 

 

 

9h08 ! Ciel, je vais être en retard !

 

 

 

 

 

 

 

Nous en avons déjà parlé sur ce blog, le buzz est à la mode… Le buzz, c’est une éclaboussure, un pic, un haut le cœur… Bref, une manifestation marketing brève et éphémère visant à se faire connaître d’une manière ou d’une autre, le temps d’un évènement ou d’une situation précise…

Faire du buzz, ce n’est pas faire de la communication ou du marketing de longue durée… C’est se montrer, être « brillant », se montrer en « relief »… Le buzz peut être une bonne chose mais aucun « communicant » travaillant sur le long terme (notamment en référencement naturel) ne le conseillera de manière prioritaire… Un peu comme adwords ! 

Pour autant, cela reste une manière complémentaire de se faire connaître ou de se rappeler à la bonne mémoire de tout internaute… En complément d’un travail de longue durée (communication et référencement), un bon buzz est très utile... Mais compliqué à mettre en place : 

  • On a besoin de budgets importants sur peu de temps
  • On a besoin de moyens importants sur peu de temps
  • On a besoin d’effectifs (en interne ou trouver une agence en externe) importants sur peu de temps
  • Le buzz est difficile à maîtriser (attention au bad buzz s’il n’a pas été bien pensé !)
  • Le buzz n’est efficace que pendant un temps…

 

Avec l’avènement des réseaux sociaux, les buzz se sont multipliés. Si bien que le mot même recouvre petit à petit un sens différent. Il devient maintenant « toute action de communication visant à être vu de manière éphémère mais importante » ; un terme donc plus généraliste et moins ciblé. 

Eh oui, les buzz sont nettement plus nombreux ! Comme la pub TV, il est difficile d’être remarqué maintenant grâce à un buzz. A moins qu’il ne soit particulièrement efficace et visible… Il devient alors une opération de communication de plus en plus banale pour laquelle il faut redoubler d’ingéniosité !

 

La frontière avec les opérations sur le long terme est d’ailleurs de plus en plus floue. Une des armes principales de buzz est actuellement la vidéo. Aujourd’hui, pour des vidéos professionnelles, un buzz (exit les fameux lipdubs…) est difficile à obtenir, c’est pourquoi on leur associe un certain nombre d’outils comme les réseaux sociaux, des mailings…

La tendance va également vers des « vidéos-feuilleton » : chacune d’entre elles est capable d’avoir un certain effet mais les agences de marketing se basent essentiellement sur le nombre de ces feuilletons et sur l’attente qu’ils espèrent générer. Cela marche… ou pas !

Un exemple concret : les courtes vidéos « Vid’agence ». C2b a d’ailleurs a été invité à en parler ici-même… 

 

Trop du buzz tue le buzz ? 

Un peu forcément… Mais, à mon sens, le concept initial existe toujours, il s’est simplement déplacé ! Non, ce qui me chiffonne plus, c’est la baisse de qualité de réflexion marketing. Avec ces « feuilletons », on vise la répétition (et son comique dans certains cas), on s’intéresse alors moins à la qualité qu’à la quantité !

 

Il ne faut pas se tromper de sujet. Un buzz de qualité qui arrive à faire découvrir une entreprise et ses produits est très rare ! La plupart du temps, on y arrive sans forcément l’avoir voulu (je parle des « petites entreprises sur le web », pas des « grosses » qui peuvent payer une agence juste pour trouver une idée) ! Mais dans tous les cas, le buzz fonctionne sur un discours de qualité ! 

 

Les vidéos (= images animées) sont un bon moyen de faire de la communication, pas du buzz… Les vidéos permettent de : 

  • Changer le canal de communication (du texte « habituel »)
  • Donner plus de « peps » et de couleurs à cette communication
  • Ajouter de l’humour à une présentation d’entreprise…

 

Bien sûr, on veillera à les diffuser le plus possible ! 

  • Dalymotion et/ou Youtube (avec un lien vers le site… dans la description et de bons tags…)
  • Sur des blogs thématiques
  • Sur Facebook (les internautes raffolent de ça)
  • Mais également sur Twitter, Viadéo, Likedin…
  • Eventuellement en affiliation ou en achat d’espaces commerciaux

 

Une bonne vidéo prend du temps à être correctement réalisée. Pour rentabiliser ce temps de réalisation, il faut donc en prendre (du temps) pour la diffuser. L’opération s’avère alors coûteuse mais potentiellement efficace !

 

Et vous, comment faites-vous du buzz ?

Et les vidéos, comment les utilisez-vous ?

 

Bonne journée ! 

Repost 0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 07:25

 

Bonjour ! 


127_crieur.jpg

 

 

 

 

Bon, assez parlé de « blog », aujourd’hui, un article un peu différent, surtout de ces derniers temps (!). Pas de question « blog » (enfin, il y a un lien bien sûr…) aujourd’hui mais une question « marketing » qui me « chatouille » et sur laquelle j’aimerais votre avis…


 

 

 

 

 

Sur Twitter, et essentiellement pour cet outil même si la question peut se poser pour d’autres, j’annonce souvent les billets de mon blog avant leur sortie… Mes billets annoncent parfois la tenue du suivant, avec une marge de manœuvre pour la date de publication en cas de problème… 

Bref, vous aurez compris, je veux parler de « teasing ». 

De quoi s’agit-il ? D’une méthode strictement marketing visant à annoncer la tenue d’un évènement quelconque… Les manières diffèrent : 

  • Vidéo (le teaser de « HP7 » sorti hier, si je ne m’abuse…)
  • Audio (radio…)
  • Texte (sur blog, communiqués…)

Mais le principe reste le même : attiser (« attiser » et « teaser » ont la même racine…) la curiosité des internautes et les retrouver le jour J ! 

Un effet d’annonce purement marketing (je ne parle pas ici de « communication » puisqu’il s’agit de vendre…) de plus en plus développé et dont les publicitaires et annonceurs du cinéma sont devenus les maîtres !


Dorénavant des vidéos, des images aussi développées que les bandes-annonces ou affiches d’un film sont faites à partir d’un budget équivalent. L’annonce de l’évènement devient-elle aussi importante (voire plus) que l’évènement lui-même ? L’effet « buzz » est passé par là… Toujours plus de communication… (Un argument dans le sens de ma réflexion…)


Si vous le souhaitez, on pourra décortiquer ensemble quelques exemples…


Alors pourquoi parler de cela et quel rapport avec ce blog ? Il s’agit tout simplement de communication et, en matière de communication (web), annoncer un évènement crée-t-il une plus-value de cet évènement ? Doit-on vous conseiller de « teaser » vos évènements ?


Dans le cas de « petites » communications, pas de l’envergure du dernier « HP », la réponse doit, à mon avis, être mesurée. Trop d’annonce tue l’annonce mais pas assez risque de faire passer l’évènement de manière invisible… Encore une fois, tout est une question de degrés…

L’évènement doit être « teasé » en fonction de son importance. Par exemple, pour une simple réduction de -5% sur une paire de chaussure, pas besoin d’en faire trop mais pour les soldes (qui démarrent aujourd’hui d’ailleurs…) sur votre e-boutique, je pense qu’il est bon de l’annoncer, sans trop de tapage non plus (attention à votre e-reputation ensuite). 

Comment ? Pourquoi ne pas : 

  • Réaliser une vidéo postée sur Dailymotion, Youtube… 
  • Rédiger quelques communiqués de presse les semaines précédant l’évènement
  • Rédiger quelques articles sur des blogs partenaires
  • Annoncer l’évènement sur les réseaux sociaux
  • Organiser un jeu-concours


Beaucoup de solutions sont possibles. Le tout étant de préparer une stratégie solide et adéquate. Et je parle bien ici de communication et non de référencement… (Même s’il rentre forcément en ligne de compte !)


Utilisez-vous cette pratique ? Comment ? Efficace ?

Qu’en pensez-vous ?


Bonne journée ! 

 

Repost 0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 07:15

Bonjour à tous !

 

La semaine dernière, nous nous sommes posés la question de la promotion d'un site web en son entier. Dans la même voie, qu'en est-il d'un seul article ou d'un groupe ? Comment faire pour le faire connaître ou simplement faire savoir qu'on le vend ?

 

Tout d'abord, hors de votre site (off-page), on doit savoir que vous vendez tel ou tel article. Pour le faire savoir, il faut le dire ! La communication orale est un bon moyen de développer le bouche à oreille. Mais d'autres moyens existent…

 

Le mailing, grâce à toutes les adresses mail que vous aurez pu récolter ça et là, est un bon moyen "électronique" d'en parler. Vous pouvez également aborder cela dans la newsletter que vous diffusez régulièrement ; un petit paragraphe pour expliquer l'article, ce qu'il a d'intéressant pour l'internaute, comment il va l'utiliser…

 

Si vous vendez les articles d'un nouveau fournisseur connu, il peut-être bon d'en faire un communiqué de presse et de le diffuser le plus largement possible. S'il est certain que les communiqués de presse doivent être prioritairement à destination des journalistes ou pigistes, ceux-ci pourront y trouver un intérêt même s'il ne s'agira pas d'une information de premier ordre pour eux ; les plateformes de communiqué de presse sur le web possédant une grosse popularité, beaucoup d'internautes pourront être avertis par ce biais.

 

Vous pouvez également rédiger un court article ou news à destination de votre blog ou de ceux de personnes voulant bien diffuser votre information. Votre chargé de communication web pourra également rédiger un article à destination de portails concernés, friands de ce genre d'informations.

 

Sur votre site (on-page), vous pouvez également profiter du référencement et de la popularité acquis par celui-ci pour diffuser ce genre d'informations. Créez un encart bien visible sur la page d'accueil de votre site qui mènera à une page de contenu expliquant les raisons de ce choix. Créer une rubrique spécifique pour cette nouvelle collection peut être un avantage ; cela permettra de rassembler tous les articles de la collection pour faciliter la vision d'ensemble de l'internaute mais également pour la faire bien indexer par les moteurs de recherche et créer un référencement et des positionnements spécifiques pour des requêtes propres à ces nouveaux articles.

 

Vous pourrez également créer une publicité adéquate pour ces articles. Créer une vidéo et la diffuser sur Youtube et Dailymotion est aujourd'hui particulièrement à la mode et efficace en matière de diffusion d'information. Diffuser une bannière nouvelle chez vos partenaires peut être également gage de visibilité. Enfin, si cette solution est logiquement réservée aux commerces les plus florissants, créer un site avec un référencement et une communication spécifiques est également à la mode et particulièrement bon pour les articles en question.

 

N'hésitez pas à poser des questions et demander conseil auprès de professionnels de la communication et du marketing. Ceux-ci sauront vous indiquer les meilleurs moyens de réaliser vos objectifs.

 

Bonne journée !

 

 

Repost 0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 06:44

Bonjour à tous !

 

Votre site est tout beau, tout neuf, vous l'avez mis en ligne, il est maintenant prêt à vous rapporter des visiteurs et des ventes ; e-commerce ou non, même combat. Mais il n'est pas encore connu, les premières semaines, le nombre de visiteurs est famélique et le trafic vient essentiellement de vous, vos amis ou votre famille.

 

Vous devez maintenant vous attaquer à la promotion du site, le faire connaître, développer vos réseaux pour enfin accéder à vos objectifs.

 

 

Vous passez alors au stade de la communication. Vous aurez un besoin évident d'un "chargé de communication web" qui vous donnera tous les conseils utiles et qui développera la communication de votre site et son marketing.

  Celui-ci travaillera les points suivants :

  • Il veillera à l'efficacité du référencement naturel
  • Il développera le net-linking (échanges de liens, annuaires, partenariats de liens…)
  • Il fera parler de votre site (portails thématiques, rédaction et diffusion de news…)
  • Il gérera les relations presse de votre site (communiqués de presse, contacts…)
  • Il agrandira les réseaux de connaissances
  • Il vous conseillera sur la publicité à faire et les outils marketing à développer

Mais il est évident que vous pouvez vous-même faire un certain nombre de chose pour contribuer à la promotion de votre site en parallèle du travail de communication.


Parlez (oralement) de votre site ! A votre famille, à vos amis, dites leur d'en parler aux leurs. N'hésitez pas à leur laisser une trace écrite pour éviter les erreurs. Envoyez-leur un mail… Faites-en des partenaires privilégiés pour votre développement, les bases du lancement de votre communication…

 

N'hésitez pas à prévoir un mailing uniquement pour annoncer le lancement du site, à contacter le maximum de personnes possible. Même une personne apparemment non concernée peut être le relai de la diffusion de l'information !

 

Mettez l'adresse URL (http://www.monsite.com) et votre adresse mail (@) partout où vous pouvez ainsi que votre logo. Sur vos cartes de visites, dans votre signature de mail, sur tous les documents officiels de votre entreprise, sur tous les moyens de publicité et de promotion de votre société même si cela n'a a priori rien à voir.

 

En parallèle de ce que votre chargé de communication web fera, vous devez développer votre stratégie marketing de vente sur votre site. Comment optimiser au mieux mon site pour qu'il me permette d'attirer le plus d'internautes possibles et de vendre le maximum ? Par exemple, si vous vous rendez compte que l'ajout d'un petit formulaire de contact sur la page d'accueil fonctionne sur d'autres sites et permet d'accroître le nombre de contact mail, n'hésitez pas à le demander le plus vite possible !

 

Développez les petits outils marketing qui facilitent les ventes et la fidélisation des internautes et à en parler ! Cadeaux, réductions, promotions… tout cela participe grandement au bouche à oreille particulièrement utile lorsqu'un site débute…

 

Si vous avez une boutique e-commerce, développez votre catalogue. Un catalogue bien fourni intéresse toujours plus les internautes (sans parler des moteurs de recherche) et permet également le bouche à oreille ("hé, sur le site http://www.monsite.com, ya pleins d'articles !). Si vous n'avez que 3 ou 4 articles qui se courent après, ça ne fera pas bonne impression. Si vous en avez peu, ne développez pas trop les catégories et sous-catégories car l'internaute aura l'impression que vous avez vu trop grand et que vous flottez…

 

N'oubliez pas : un visiteur est un acheteur potentiel !

 

Bonne journée !

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher