4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 08:22

Bonjour ! 

 

62 longue vue

 

 

 

 

 

Et bonne année ! 

 

 

 

 

 

 

 

Pour commencer en douceur cette nouvelle année et reprendre le boulot sans à-coups, je vous propose d’éviter les bilans et/ou les résolutions (classiques mais potentiellement intéressants !) et de vous poser quelques questions sur votre communication web et le référencement de votre site !

 

Globalement, quels sont vos besoins ?

Cette question est essentielle pour ne pas en faire trop ou ne pas en faire trop peu. Juste ce qu’il faut !

Cela dépend essentiellement de 2 choses : 

  • Ce dont vous avez besoin en fonction de vos objectifs
  • Ce dont vous avez besoin en fonction des contraintes du marché, de la concurrence… Bref, du monde qui vous entoure !

Bien définir ses besoins n’est pas un travail si simple mais il est très important de sélectionner des critères en adéquation avec ce qu’il faut pour y arriver. 

 

Le référencement de votre site web

Selon si votre site est ancien ou tout neuf, les actions de référencement seront bien évidemment différentes. Mais un bon audit de référencement sera un bon début pour bien commencer l’année…

Quel que soit l’état de votre site, que vous en ayez un ou non…

 

Cet audit doit être réalisé par un professionnel du référencement. Plutôt une petite agence ou un indépendant à mon avis, les agences, si elles font ça bien, facturent cela souvent bien cher…

Mais il s’agira également pour vous de préparer le terrain (pour un audit moins cher d’ailleurs) et de :

  • Répertorier les requêtes importantes pour vous
  • Répertorier des concurrents (online et offline)
  • Vous poser la question de la localisation de votre référencement ou non
  • Quel budget pourrez-vous consacrer à votre référencement et à votre communication ?
  • Quels objectifs spécifiques de référencement souhaitez-vous atteindre ?
  • Quels objectifs de trafic avez-vous ?

Si ces questions vous semblent plutôt devoir être répondues par des professionnels, c’est normal mais il est toujours bon de s’impliquer dans son projet, de s’être posé les questions soi-même et de réduire au mieux les coûts…

 

Votre implication dans la communication de ce site

Il faut la prévoir dans le processus global de votre site. Il est souvent bon d’y penser dès le début ! Penser à : 

  • Etablir une stratégie (en partenariat avec un professionnel, ce sera plus efficace) de communication
  • Etablir une stratégie (en partenariat avec un professionnel, ce sera plus efficace) de (web)marketing
  • Penser à une ligne éditoriale si vous tenez un blog ou un site de publication (quoi publier et comment…), également potentiellement avec un professionnel qui vous conseillera
  • Qui va assurer la réalisation de ces stratégies ?
  • La rédaction web (articles, communiqués de presse…)
  • Le community management (si vous en prévoyez)
  • Les RP (Relations Presse) ? Selon la taille de votre « entreprise » sur le web et la nature des produits vendus, il peut être intéressant de s’y pencher…

 

Pour chacune de ces tâches, une bonne part (voire tout) peut être réalisée par vous. Mais il est préférable, à mon avis, de faire appel à un professionnel, au moins pour du conseil, pour une meilleure qualité et efficacité. 

Vous pouvez donc payer quelqu’un pour l’assurer (c’est mon métier !) mais il est important de prendre part à cette aventure !

 

Le recours à une agence ou un indépendant ?

  • Selon votre budget (les devis peuvent être très différents si vous vous adressez à un indépendant, à une agence, jeune, grosse…)
  • Selon vos objectifs (trafic…)
  • Selon les tâches à accomplir (référencement naturel, référencement payant, rédaction, graphisme…)
  • Selon si vous souhaitez seulement du conseil, seulement de la réalisation ou un peu des 2…

Le débat est toujours le même. Prix, qualité, réactivité…  Je n’y rentrerai pas à nouveau mais il est important d’y réfléchir et de peser le pour et le contre ! 

 

J’espère que ces quelques conseils sauront vous aider. En tout cas, n’n’hésitez pas à me donner vos avis ! 

 

Bonne journée !

Repost 0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 07:00

Photoxpress_5225838.jpgLe blog de CWM vous souhaite à tous de très bonnes fêtes, un joyeux Noël et une bonne année 2011 !

Enjoy ! 

(Comme vous aurez pu le constater, je n'ai pas vraiment eu le temps de préparer quelque chose mais j'espère me rattraper avec une année 2011 riche en évènements !)

Je prends quelques vacances, on se retrouve à la rentrée ! 

Bonne journée !

Repost 0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 07:46

Bonjour ! 

printoclock accueil logo-300dpi

 

 

Interview de « Print O’Clock »

 

4ème interview aujourd'hui ! L'imprimerie en ligne est à l'honneur ! 

Je rappelle les 3 première interviews : 

A vous la parole !


Bonjour ! 

  • Pouvez-vous présenter votre site e-commerce ? Que vendez-vous ?

Imprimeur en ligne basé à Toulouse, Print O’Clock imprime un large éventail de supports promotionnels : des flyers, affiches, cartes de visite, stickers, dépliants en passant par les bâches… Nous mettons l’accent sur la simplicité pour le client : accès à un formulaire simple avec seulement quelques champs et un aperçu direct du prix, suivi des commandes et de l’expédition.  L’impression express est mise en avant (livraison en 24h partout en France) et nous adaptons les prix aux délais de livraison : plus le délai choisi est long, plus les tarifs sont bas.

 

  • Quels outils sociaux utilisez-vous ? Pourquoi ?

Beaucoup de nos clients sont très actifs sur le net, notamment les graphistes. Mamzelle Print, notre community manageuse, s’adresse directement à cette communauté sur la grande majorité des réseaux sociaux mais se concentre surtout sur l’animation des comptes  facebook, twitter et viadeo. Le reste des réseaux est un peu plus anecdotique mais tout aussi important.

 

  • Pouvez-vous expliquer pour chacun des outils sociaux que vous utilisez comment vous l’utilisez et si vous avez un objectif global ou par outil ?

L’objectif des réseaux sociaux est de laisser la parole à nos clients et de communiquer sur les différentes actions de l’entreprise. Nos principaux outils sont bien évidemment Facebook et Twitter, nous publions 2 à 3 fois par jour pour maintenir une régularité d’échange avec nos clients. Ces 2 réseaux communautaires nous permettent de relayer nos différentes opérations : baisse des tarifs, conseils d’imprimeur… Sur Twitter, nous animons régulièrement notre communauté en organisant des jeux concours avec des impressions à la clé. Les objectifs sont assez diverses, il y a bien sûr des objectifs quantitatifs mais nous préférons mettre l’accent sur le qualitatif en créant des échanges.

 

  • Avez-vous un blog ? Si oui, à quelle fréquence publiez-vous du contenu ? Si non pourquoi ? Est-ce en prévision ?

Les graphistes, agence de communication sont particulièrement intéressés par l’impression de flyers, d’affiches et de stickers. Mamzelle Print a donc créé 3 blogs dédiés à ces 3 thématiques. Sur ces blogs, nous publions les créations de graphistes qui ont attiré notre attention. On essaie de publier un billet toutes les deux semaines sur chaque blog, bien que cela varie en fonction des périodes de l’année et de la disponibilité des graphistes.

 

  • Si vous tenez un blog, quelle est votre ligne éditoriale ? Vous fixez-vous des contraintes ?

Nous n’avons pas de contraintes particulières si ce n’est que chaque blog à une thématique spécifique. Nous les utilisons parfois pour notre propre communication, l’important est que le ton reste le même et que les lecteurs s’y retrouvent.

 

  • Les réseaux sociaux et le blog sont-ils efficaces ? En quoi ?

L’efficacité  des blogs et des réseaux sociaux ne sont plus à prouver mais en tant que pure player, le web est le territoire d’action de Printoclock. Ils permettent de diffuser de l’information, d’en récolter et de communiquer avec nos clients.

 

  • En dehors des réseaux sociaux ou d’un blog, quels sont les outils de webmarketing que vous utilisez ?

Comme dit précédemment, le web est le point central de notre communication. Mais ce n’est pas suffisant. La visibilité passe aussi par le référencement naturel et payant avec adwords, Yahoo Search Marketing. Nous envoyons aussi des newsletters à nos clients pour les tenir au courant des différentes baisses de tarifs ou diffuser des codes promotionnels…

L’analyse webmarketing par le biais d’outils comme analytics, Yooda est très importante pour orienter notre stratégie web et suivre l’évolution des imprimeurs en ligne.

 

  • Menez-vous une (des) campagnes adwords ? Pourquoi ? Est-elle efficace ?

Le lancement du site d’imprimerie en ligne a été appuyé par des campagnes adwords. Nous sommes sur un marché très concurrentiel et la visibilité se paie. Pour générer du trafic, les campagnes adwords sont primordiales mais nécessitent un budget important ;  il ne faut donc pas négliger le référencement naturel et les réseaux sociaux qui sont une autre source de trafic.

 

  • Avez-vous fait référencer votre site ou faites-le vous-même ? Comment ?

L’optimisation du référencement du site Print O’Clock est majoritairement géré en interne : notre community manageuse contribue à l’amélioration du backlink et nous entretenons régulièrement le contenu du site en publiant des conseils d’imprimeur utiles au référencement et aux clients. La dernière version du site publiée très récemment propose une nouvelle ergonomie adaptée au référencement sur les moteurs. Ces projets ponctuels sont traités en interne et appuyés par un indépendant spécialiste du SEO.

 

Merci de votre participation ! 

 

Et vous qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée !

 

Repost 0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 12:36

Bonjour ! 

179_virages.jpg

 

 

 

 

Une ligne éditoriale est-elle sinueuse ?

 

 

 

 

(Petite pause dans mes interviews d’e-commerçants, j’attends quelques retours)

 

Encore cette question de la ligne éditoriale d’un blog professionnel ?

Sans vouloir en faire trop sur ce thème, à l’heure où mes activités se diversifient un peu, je souhaiterais revenir sur la question de son évolution. 

Car, oui, une ligne éditoriale doit évoluer ! S’il faut savoir lui tenir la bride sous peine de la voir partir dans tous les sens selon les aspirations du moment, il ne faut pas non plus lui faire subir une rigidité qui ne fera, finalement, que lui nuire…

« Evoluer » ne veut pas dire « changer », j’entends par là des modifications simples et toujours motivées par des commentaires ou des réflexions menées conjointement avec les utilisateurs…

 

Une ligne éditoriale peut varier pour plusieurs raisons : 

  • L’auteur change
  • D’autres auteurs viennent compléter le blog
  • Les lecteurs donnent leurs avis qui influent sur ce processus
  • S’il s’agit d’un blog directement commercial, l’évolution des produits vendus aura forcément un impact
  • A mesure que l’expérience du rédacteur grandit, ses réflexions et ses conseils s’en ressentiront

 

Comme souvent, je prends mon blog pour exemple : 

Vous aurez remarqué que j’ai adopté quelques changements dans le principe de fonctionnement de mon blog : 

  • Je publie actuellement 3 billets par semaine (étant donnée les évolutions de mes activités, il est probable que je n’en publie que 2/semaine en 2011…)
  • Le billet du lundi concerne globalement des questions de « notes sur le métier » référenceur-webmarketeur-chargé de communication-community manager…
  • Le billet du mercredi est un article plus concret sur un conseil ou une aide sur le SEO et le webmarketing (je me suis d’ailleurs un peu « spécialisé » dans les sites de communiqués de presse)
  • Le billet du vendredi, ce sont les « réflexions du vendredi », sur le métier, sur les comportements, les habitudes…
  • Depuis l’été 2010, j’essaye de donner une part plus importante aux interviews de personnes réelles (et non de publicités) et aux cas concrets...

 

D’autres variations sont probablement arrivées plus ou moins inconsciemment. Mais là, c’est à vous de me le dire…

 

En revanche, mon blog est bien resté, il me semble du moins, un blog de conseils et d’idées sur le SEO et la visibilité à destination de particuliers, l’essentiel de ma ligne éditoriale…

 

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous décelé d’autre modifications importantes et qui ont impacté la ligne éditoriale ?

Avez-vous vous-même des exemples à nous soumettre ?

 

Bonne journée !

Repost 0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 21:09

Bonjour ! 

186_poussette_hippo.jpg

 

 

 

 

 

 

Nouvelle interview aujourd’hui. Mais avec une différence : il ne s’agit pas d’un site e-commerce. Pour autant, l’utilisation faite est toute aussi intéressante, à mon avis…

 

Bonjour ! 

  • Pouvez-vous présenter votre site e-commerce ? Que vendez-vous ?

Babymoov est une entreprise spécialisée dans la conception d’articles de puériculture et produits innovants pour bébé. Nous ne faisons pas de e-commerce : nos canaux de distribution sont les magasins spécialisés en puériculture, VPCistes et Pure Players du web.

Nos produits sont axés sur le repas, le sommeil, le bien-être, la propreté et l’éveil de bébé. Notre site Babymoov.com est donc une vitrine présentant nos produits, mais aussi la marque et l’entreprise Babymoov.

 

  • Quels outils sociaux utilisez-vous ? Pourquoi ?

Babymoov s’inscrit depuis le début dans une démarche de proximité avec le consommateur, tant dans la conception de nos produits que dans nos modes de communication. Les réseaux sociaux sont donc un excellent media pour être à l’écoute des parents, mieux les comprendre et aussi discuter avec eux. Nous utilisons principalement Facebook et Twitter comme espaces de discussion (même si nous avons essayé par le passé plusieurs autres réseaux sociaux tombés en désuétude depuis comme Plurk par exemple ou Pownce pour les nostalgiques) qui nous permettent de créer de vraies échanges quasi instantanés sur la marque et nos produits.

Nous utilisons également d’autres réseaux de l’univers «2.0» comme Youtube, Dailymotion, Viméo ou Flickr qui nous permettent de diffuser nos contenus vidéos et photos.

 

  • Pouvez-vous expliquez pour chacun des outils sociaux que vous utilisez comment vous l’utilisez et si vous avez un objectif global ou par outil ?

Pour Facebook, nous avons une page fan liée à la marque sur laquelle nous publions régulièrement du contenu lié à la marque (retombées presse, nouvel article dans la rubrique Coulisses de Qui sommes-nous...) et aux produits (sorties des nouveaux produits, opération spéciale en magasin, nouvelles vidéos). Mais la moitié des messages sont en fait postés par des utilisateurs/trices nous ayant rejoint sur la page. Les messages sont divers et vont aussi bien du commentaire de soutien à la marque, aux questions sur l’utilisation des produits, le fonctionnement de la garantie à vie, la disponibilité d’un produit, la recherche d’une notice ou encore des suggestions d’idées de produit (ce qui est l’une des forces de la marque car nos produits sont conçus en partenariat avec les parents).

 

  • Avez-vous un blog ? Si oui, à quelle fréquence publiez-vous du contenu ? Si non pourquoi ? Est-ce en prévision ?

Nous tenions un blog «Les Coulisses de Babymoov» créé il y a plus de 2 ans. Il est encore ouvert mais sera fermé d’ici la fin de l’année. Pourquoi ? Parce que nous avons jugé qu’il était préférable d’intégrer les «Coulisses de Babymoov» au sein même du site, dans la partie présentation de la société. D’autres articles que nous rédigions trouvent leur place dans une rubrique dédiée aux conseils pour les parents : My Babymoov.

 

  • Si vous tenez un blog, quelle est votre ligne éditoriale ? Vous fixez-vous des contraintes ?

La ligne éditoriale que nous tenions (et qui est reprise sur le nouveau site) était de présenter la société et la marque d’une façon un peu plus «décalé», de faire découvrir aux parents les coulisses de la marque, par le biais d’interviews, d’explications sur nos réunions Baby Tendances, nos partenariats, nos valeurs. Les contraintes que nous nous imposions étaient de publier du contenu pertinent à une fréquence d’au moins un article toutes les semaines, fréquence largement dépassée au cours de la dernière année (près de 50 articles publiés en 2010)

 

  • Les réseaux sociaux et le blog sont-ils efficaces ? En quoi ?

Le blog tout d’abord a engendré une part non négligeable de trafic vers le site institutionnel et nous a aussi permis de nous positionner sur certaines requêtes auxquelles le site ne répondait pas forcément. Il a également permis, dans une certaine mesure, de créer des discussions via les commentaires.

Les réseaux sociaux, et plus particulièrement Facebook, sont très efficaces car les réactions sont nombreuses et les échanges très présents. On est plus que jamais dans la proximité ! Les feedbacks sont quasi instantanés et on sent un véritable attachement à la marque et aux produits que nous concevons. En outre, cela draine du trafic supplémentaire, même si ce n’est pas l’objectif premier.

Sans vouloir se vanter, je peux affirmer que Babymoov est le premier fabricant français de puériculture sur Facebook et Twitter en terme de nombres de personnes suivant la marque et en terme de commentaires et de réponses. Sans parler de l’aspect qualitatif des échanges qui sont très positifs !

 

  • En dehors des réseaux sociaux ou d’un blog, quels sont les outils de webmarketing que vous utilisez ?

Nous diffusons une newsletter reprenant notre actualité et réalisons de plus en plus de vidéos. Et d’autres leviers sont prévus pour 2011... mais chut !!

 

  • Menez-vous une (des) campagnes adwords ? Pourquoi ? Est-elle efficace ?

Pas de campagne adwords, elle n’est pas pertinente pour nous nous, n’étant pas dans une démarche e-commerce.

 

  • Avez-vous fait référencer votre site ou faites-le vous-même ? Comment ?

Nous passons par une agence spécialisée tout en faisant attention aux règles du référencement lors de la publication de contenu.

 

http://www.babymoov.fr

 

Merci de votre participation ! 

 

Et vous qu’en pensez-vous ?

 

A bientôt pour le 4ème opus !

Bonne journée !

Repost 0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 21:10

Bonjour ! 

185_wine.jpg

 

 

 

 

 

Du vin, du vin et encore du vin !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici aujourd’hui la deuxième ITW… (après celle de Saveurs terroir !)

La parole au site Vigne online ! (Merci à Sylvain d’Axe-net !)

 

Bonjour ! 

  • Pouvez-vous présenter votre site e-commerce ? Que vendez-vous ?

J’anime une boutique en ligne de vente de vin depuis le mois de mai 2010. Pour me démarquer de la concurrence généralement axée sur un grand nombre de références et une approche de grande distribution, ma démarche consiste à représenter le caviste du Net avec une gamme courte mais suffisante et un lien humain basé sur le conseil.

 

  • Quels outils sociaux utilisez-vous ? Pourquoi ?

J’utilise Twitter pour ses nombreux avantages. C’est un média très réactif qui me permet d’obtenir des informations avant les autres, de diffuser les articles de mon blog, de passer des offres promotionnelles de temps en temps et qui m’apporte des visites conséquentes sur le site.

 

  • Avez-vous un blog ? Si oui, à quelle fréquence publiez-vous du contenu ? Si non pourquoi ? Est-ce en prévision ?

Je possède par ailleurs un blog sur le vin, dans lequel je diffuse au moins un billet par semaine. Passionné par l’œnologie, je ressens le besoin d’écrire des articles pour tous ceux qui veulent acheter du vin ou qui souhaitent en savoir un peu plus sur le monde des vins.

 

  • Si vous tenez un blog, quelle est votre ligne éditoriale ? Vous fixez-vous des contraintes ?

Je m’y adresse en priorité aux non connaisseurs et je leur parle d’œnologie pratique en me mettant à leur portée de telle sorte qu’ils apprennent quelque chose tout en se faisant plaisir. Les sujets sont très éclectiques, ils traitent aussi bien de culture générale des vins, que d’actualités ou de produits.

 

  • Les réseaux sociaux et le blog sont-ils efficaces ? En quoi ?

Pour ma part les réseaux sociaux et le blog sont un formidable moyen de sortir de sa bulle, de se faire connaitre, de favoriser les visites du site e-commerce et de laisser un maximum de traces pour être reconnu par les robots des moteurs de recherche, Google en tête.

 

  • En dehors des réseaux sociaux ou d’un blog, quels sont les outils de webmarketing que vous utilisez ?

Je n’utilise pas pour l’instant d’autres outils de webmarketing. Je privilégie pour l’instant les travaux concernant les techniques de référencement naturel qui prennent du temps et lorsque cette étape sera franchie, j’élargirai mes actions à ce domaine.

 

  • Menez-vous une (des) campagnes adwords ? Pourquoi ? Est-elle efficace ?

Je n’ai pas mené de campagne adwords jusqu’à présent, ma priorité étant le référencement naturel comme indiqué plus haut. Il n’est pas impossible que j’y fasse appel pour compléter mon dispositif de visibilité du site.

 

  • Avez-vous fait référencer votre site ou faites-le vous-même ? Comment ?

A chacun son métier. Je travaille en étroite collaboration avec AxeNet, une agence web, qui a élaboré le site et le blog sur la base d’un cahier des charges exigeant. Nous avons d’ailleurs fait évoluer très récemment le site sur le fond et la forme pour tenir compte des résultats d’une enquête que nous avons réalisée auprès de prestataires du web et d’amateurs de vins.

Cette évolution porte essentiellement sur la personnalisation du site et le conseil mais aussi par le développement de certaines fonctionnalités telles qu’une boite de recherche et l’accès aux questions pratiques « en deux clics ». Sans un partenariat étroit avec une agence compétente et à l’écoute de ses clients, je pense qu’on ne progresse pas ou en tout cas pas suffisamment rapidement.

 

Jean-Luc Martinet - Vigne Online

 

Merci de votre participation ! 

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

A lundi pour le 3ème opus !

Bonne journée !

 

Repost 0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 07:44

Bonjour ! 

184_binoculars.jpg

 

 

 

 

Dernière ligne droite : 2 semaines et c’est Noël ! 

 

 

 

 

Je ne vais pas refaire, comme l’année dernière un billet sur la visibilité pour les fêtes et leur intérêt… Pour autant, je compte rappeler quelques outils à utiliser spécifiquement pour cela !

 

Le référencement naturel

Votre site web reste votre meilleur atout ! Et même si le référencement naturel prend du temps, penser quelques semaines avant à créer quelques nouveaux liens, publier quelques articles optimisés ou améliorer son site peur se révéler un pari gagnant ! 

Inutile de se lancer dans Adwords, les enchères flambent avec les fêtes !

 

Varier la présentation graphique de votre site

Pour les fêtes, il est bon de mettre son site au goût du jour ! Pour cela, quelques bannières, un logo légèrement modifié, une charte graphique mise à jour montre que vous en êtes en phase avec votre temps et que vous vous préoccupez de votre site et de son image ! 

Bon moyen de communiquer ! 

La création de pages spécifiques peut être une bonne idée ! 

Une page « promotions » ou des pages d’association de produits ou de nouveaux produits spécifiques aux fêtes peuvent attirer du monde !

 

Les communiqués de presse et articles ou blogs spécialisés

Publier des articles sur vos produits et les « promos de Noël » que vous faites est toujours une bonne idée ! 

Sur des blogs, cela peut avoir un certain prix à moins que vous n’ayez vous-même des sites ou blogs pour faire des échanges d’articles. Le trafic drainé par ces blogs peut être particulièrement intéressant ! Les annonceurs l’ont bien compris !

 

Sur des sites gratuits (comme des sites de communiqués de presse), l’impact sera moindre mais l’investissement sera différent… Vous pourrez alors en publier plus (attention aux contenus dupliqués ! Lire 10 fois la même chose est-il intéressant pour l’internaute ?) !

J’ai publié sur ce blog un certain nombre d’études sur cette question et, même si elles avaient clairement plutôt un objectif de référencement naturel, certains des outils dont je parle permettent une bonne visibilité ! 

Il n’est alors pas forcément utile de se diriger vers des outils payants (même s’ils peuvent avoir un effet non négligeable !). 

A mon avis, le critère essentiel devra être, en dehors de l’impact sur le référencement, la publication des articles et leur référencement dans Google Actualités, qui offre un regain de visibilité très important, notamment si les articles sont bien écrits pour le web

 

Les deux articles principaux : 

Quelques exemples en passant : 

 

Les réseaux sociaux

Viadeo, LinkedIn, Facebook ou Twitter…

Ces réseaux peuvent être particulièrement efficaces pour diffuser des articles uniques ou, pourquoi pas, construire des outils complets de marketing et communication pour cette occasion !

Pourquoi ? La viralité des contenus est telle qu’une bonne opération de communication ou un contenu attrayant peut faire le tour de la planète en quelques heures !

 

Pour finir, je voudrais insister sur la préparation de ces opérations et la création d’une réelle stratégie de communication et marketing. Si vous n’avez pas le temps, mieux vaut se pas se lancer là-dedans : vous pourriez ne constater aucun résultat ou créer des résultats négatifs si vous ne maîtrisez pas assez votre sujet !

 

Qu’en pensez-vous ? D’autres outils ?

 

Bonne journée !

Repost 0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 10:30

Bonjour ! 

183_logo_saveursterroir.jpg

 

 

Saveur Terroir sur le grill aujourd’hui !

 

 

 

Voici aujourd’hui la première ITW dont je parlais vendredi…

La parole au site Saveurs Terroir ! 

 

  • Pouvez-vous présenter votre site e-commerce ? Que vendez-vous ?

Saveurs Terroir est une e-boutique proposant des produits du terroir français en vente par correspondance. La boutique propose de retrouver des produits du terroir français tout en alliant saveurs et authenticité. Nous proposons donc des charcuteries : pâtés, saucissons, mais aussi du sirop, de la confiture, de l’huile et une gamme de bières et de vins.

 

  • Quels outils sociaux utilisez-vous ? Pourquoi ?

Les outils sociaux utilisés sont Facebook, Twitter, Viadeo et LinkedIn. Facebook nous permet d’entretenir un lien convivial avec nos clients tout en favorisant une partie ludique importante (concours, jeux…). Sur un ton à mi-chemin entre l’informel et le formel, nous créons de vrais relations avec des passionnés de cuisine ou de gastronomie. Twitter et un outil excellent pour les e-relations presse (relations presse via Internet et également vers les blogs) mais aussi pour toucher une cible différente de celle de Facebook, peux être plus à l’affût pour tester de nouveaux produits. Viadeo et LinkedIn sont réservés à une cible professionnelle, on y recherche les comités d’entreprises. Sans oublier que la plupart de ces outils sont bons pour le référencement de nos plateformes.

 

  • Pouvez-vous expliquez pour chacun des outils sociaux que vous utilisez comment vous l’utilisez et si vous avez un objectif global ou par outil ?

Facebook se réserve à une communication mi formelle mi informelle. Nous y organisons des concours et alimentons les conversations « entre ami(e)s », notamment le partage de bons plans autour de la gastronomie. 

Twitter est plus utilisé pour de la promotion, sous forme d’un vrai compte pro. Nous y diffusons les liens de nouveaux produits ou du blog de la marque. La possibilité de gagner des bons de réduction est également envisageable. Ce compte « re-tweete » (reprend des messages d’autres utilisateurs de tweeter pour les renvoyer sur sa propre communauté) également de nombreux « bons plans » gastronomiques trouvés sur Twitter.

Viadeo et Linkedin sont employés sous une forme « one to one », fonction de la contrainte symétrique de ces outils. La prospection commerciale est alors plus directe puisque la cible y est habituée.

Nous avons des objectifs hebdomadaires en termes de progression de nombre d’amis / followers. Nous avons également des objectifs de transformation.

 

  • Avez-vous un blog ? Si oui, à quelle fréquence publiez-vous du contenu ? Si non pourquoi ? Est-ce en prévision ?

Nous disposons d’un blog : www.brevesdeterroir.fr que nous essayons d’alimenter plus d’une fois par mois. 

 

  • Si vous tenez un blog, quelle est votre ligne éditoriale ? Vous fixez-vous des contraintes ?

La ligne éditoriale doit être en adéquation avec la ligne idéologique de la marque, de ses valeurs et son message. Il permet également d’exploiter des thématiques plus générales que celle des produits vendus en boutique.

 

  • Les réseaux sociaux et le blog sont-ils efficaces ? En quoi ?

Ils sont effectivement efficaces pour des raisons de référencement mais aussi de visibilité et de transformation. De nombreux clients viennent de ces réseaux et adhèrent à notre « identité » sur ces réseaux. Si une des contraintes principales est d’acheter sur Internet des produits alimentaires, les réseaux sociaux nous permettent de créer une proximité avec nos clients qui n’est pas négligeable et qui rassure. 

 

  • Menez-vous une (des) campagnes adwords ? Pourquoi ? Est-elle efficace ?

Nous n’avons pas de campagnes adwords parce que nous avons opté sur un partage de notre budget communication avec du hors web, TV et presse qui reste vital pour vendre en France.

 

  • Avez-vous fait référencer votre site ou faites-le vous-même ? Comment ?

On travaille le référencement nous-même. Nous travaillons, mon associé et moi-même, dans le domaine de la communication et d’Internet. Nous utilisons donc les règles que nous connaissons tout en travaillant les « ePR » (cf question2).

 

Merci de votre participation ! 

 

Une interview intéressante qui met l’accent à mon avis sur la stratégie globale. Bien sûr, sans les résultats et des informations approfondies, il est difficile de tirer des conclusions. 

A noter également que cette boutique en ligne n’investit pas dans une campagne adwords (volontairement !), c’est assez rare pour être signalé…

 

Et vous qu’en pensez-vous ?

 

A vendredi pour le 2ème opus ! 

Bonne journée !

Repost 0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 12:38

Bonjour ! 

182_communication_tools.jpg

 

 

 

Quels outils utilisez-vous ?

 

 

 

 

A partir de lundi (le lundi et le vendredi de chaque semaine), le blog de CWM bouscule ses programmes et publie des interviews d’e-commerçants à propos des outils de communication qu’ils utilisent sur le web. 

 

Pour le blog de CWM, il s’agit de :

  • Montrer que la communication web ne se limite pas forcément à quelques positionnements sur Google
  • Montrer que beaucoup de choses peut-être faites en matière de communication
  • Donner quelques cas concrets et réels
  • Donner la parole à quelques e-commerçants qui se sont posé les questions que vous vous posez vous-même

 

Les questions posées sont les suivantes : 

  • Pouvez-vous présenter votre site e-commerce ? Que vendez-vous ?
  • Quels outils sociaux utilisez-vous ? Pourquoi ?
  • Pouvez-vous expliquez pour chacun des outils sociaux que vous utilisez comment vous l’utilisez et si vous avez un objectif global ou par outil ?
  • Avez-vous un blog ? Si oui, à quelle fréquence publiez-vous du contenu ? Si non pourquoi ? Est-ce en prévision ?
  • Si vous tenez un blog, quelle est votre ligne éditoriale ? Vous fixez-vous des contraintes ?
  • Les réseaux sociaux et le blog sont-ils efficaces ? En quoi ?
  • En dehors des réseaux sociaux ou d’un blog, quels sont les outils de webmarketing que vous utilisez ?
  • Menez-vous une (des) campagnes adwords ? Pourquoi ? Est-elle efficace ?
  • Avez-vous fait référencer votre site ou faites-le vous-même ? Comment ?
  • Si oui, par un indépendant ou une agence ? Pourquoi ?

 

Merci à tous ceux qui m’ont répondu ! (Si d'autres le veulent, un commentaire suffira ! Merci !)

 

Et à lundi pour le 1er volet ! 

Bonne journée !

Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 08:24

Bonjour ! 

181_boussole.jpg

 

 

 

 

Avec ou sans carte, la question se pose pour votre site web !

 

 

 

 

La géolocalisation des requêtes et la longue traine

Soit pour l’agence web Inside Créations, soit pour moi en tant qu’indépendant, je travaille avec des clients qui envisagent beaucoup le référencement ciblé sur quelques requêtes voire une seule…

A moi de leur expliquer, vous me direz et vous aurez raison… Mais ça me fait réfléchir et un billet sur cette question devrait vous intéresser…

 

On le voit, on le sait, on le sens, Google prend de plus en plus l’habitude de favoriser les recherches localisées et précises car, selon lui, elles sont plus proches des (volontés des) internautes. Il semble bien que ce soit d’ailleurs le cas…

 

Le concept de longue traine

Ce concept a été vu 1000 fois sur le web. Je ne vais pas y aller de ma propre définition… Mais pour qu’on soit d’accord sur le reste de mon billet, il faut tout de même dire que la longue traine, ce sont toutes les requêtes qui font 1 ou 2 visites par jour mais qui sont très nombreuses… L’addition de toutes ces visites est plus intéressante que les principales requêtes…

Travailler un grand nombre de requêtes se révèlerait donc particulièrement pertinent… En tant que consultant en référencement, je ne peux qu’approuver cela…

 

Les requêtes localisées : moins de visiteurs mais mieux ciblés

Chercher à se positionner sur des requêtes localisées (hors « Paris » ou « France ») est souvent un choix stratégique. Ces requêtes apportent bien souvent moins de trafic mais un trafic nettement plus spécialisé…

Les internautes peuvent rechercher différents types de choses sur le web : 

  • Soit elles ne peuvent se trouver que sur le web
  • Soit ces recherchent visent un produit localisé

Les 2 possibilités existent bel et bien et, si le premier type a plutôt tendance à progresser, le deuxième existera toujours… 

« Localiser une requête », c’est donc une question d’activité. Si vous avez un service d’« aide à la personne », vous n’allez pas traverser la France pour quelques heures de repassage… La localisation est donc essentielle !

Il est certain que la requête touchera moins de monde et attirera moins de visiteurs. Pour autant, le taux de conversion sera bien meilleur ! 

 

Les avantages de jouer sur ces petites requêtes

  • Meilleure cible
  • Meilleur taux de conversion
  • Discours localisé souvent plus facile à penser et à rédiger
  • Réseau local activé
  • Nettement plus rapide pour se positionner
  • Meilleurs positionnements

 

De manière générale, il est essentiel de penser à ces « petites requêtes ». La quantité de travail travail n’est pas proportionnelle mais il doit être optimisé et géré, plutôt par un professionnel… Il faut être organisé, précis et rigoureux puisque la « zone » de travail est plus étendue ; c’est pourquoi un professionnel qui a l’habitude pourra être efficace. 

Mais la prestation n’est pas forcément plus chère. Par exemple, pour avoir des résultats sur une grosse requête, on va vous demander 500 euros sur 6 mois et le référenceur fera par exemple 10 communiqués ou articles et conclura 10 échanges de liens, croisés ou non.. Pour le même tarif sur 10 requêtes, il rédigera autant d’articles et conclura autant d’échanges mais pas sur les mêmes requêtes…

Il se creusera peut-être un peu plus la tête mais votre investissement ne sera pas fondamentalement différent à moins, évidemment, que vous ne vouliez un référencement sur des « grosses » requêtes ET sur des « petites »…

 

Quelques outils à utiliser pour optimiser ce travail (en vrac car beaucoup d’autres sites ou blog donnent des conseils utiles)

  • Google adresses (et plus largement tous les outils proposés par Google)
  • Communiqué de presse localisé (il est essentiel que le discours du communiqué soit localisé avec des mentions explicites aux localités visées)
  • Annuaires spécialisés et localisés (pourquoi pas quelques-uns mais précisément choisis !)
  • Optimisation de son propre site (title, h1 et texte)
  • Linking interne

 

Bien sûr, pouvoir jouer sur beaucoup de requêtes n’est pas donné à toutes les activités sur le web. Mais on peut toujours doubler ou tripler le nombre de ses requêtes à travailler, non ?

 

Qu’en pensez-vous ? Des informations à ajouter ?

 

Bonne journée !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher