19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 09:03
Article intéressant et bien fait sur le référencement en 2009
http://www.webrankinfo.com/dossiers/techniques/referencement-2009

A bientôt (pour des articles originaux) !
Repost 0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 08:10
Bonjour à tous !

Aujourd'hui, je vous propose de reprendre le fil de ce que nous avions commencé. Désolé si je me suis un peu égaré… !

Aujourd'hui, le terme "référencement" est un mot très souvent utilisé et pas toujours dans le même sens. Au sens propre, le "référencement est l'action de donner une référence à quelque chose, en l'occurrence un site, c'est-à-dire qu'un moteur de recherche va attribuer un classement au site selon des critères différents. Le référencement n'a donc rien de qualitatif mais un "référencement" se doit aujourd'hui d'être performant, le sens ayant dérivé vers "bon référencement". On ne peut plus vendre de référencement ordinaire mais un "bon référencement".

A ne pas confondre avec l'indexation, qui ne consiste qu'à classer le site dans la base de données du moteur de recherche et à renseigner les différents champs du moteur.

Le "référencement naturel" est un ensemble de pratiques professionnelles consistant à développer sur le site lui-même des éléments basiques à destination des moteurs de recherche pour qu'il référence (au mieux ?) le site.

La "plaque tournante" du référencement naturel est le mot-clé : il s'agit d'un mot ou de plusieurs (expression) représentatif du site web qui va servir de base aux requêtes cherchées pour les moteurs de recherche. Les mots-clés doivent correspondre au contenu du site mais on peut faire l'inverse et commencer l'élaboration de son site par les mots-clés sur lesquels on veut "sortir" et construire un contenu autour.

Le référencement naturel rassemble plusieurs outils et les agences pour un résultat maximum. Le référenceur va travailler sur :
  • Recherche des mots-clés représentatifs du site
  • Construction des requêtes à faire "sortir" sur les moteurs
  • Répartition des mots-clés selon les pages
  • Optimisation des contenus textuels en relation à ces mots-clés
  • Remplissage des balises meta des sources du site et autres (alt…)
  • Conseils de construction du site (une page avec beaucoup de contenu pourra être doublée…)
  • Conseils en communication en ligne

Le métier "SEO" (Search Engine Optimization), est un métier complet qui fait appel à des méthodes littéraires, des notions techniques et un savoir-faire en gestion de projet.

Mais il va souvent plus loin que ça. Un référenceur doit connaitre l'actualité et se mettre le plus souvent possible des nouvelles technologies et actualités… La veille technologique est essentielle. C'est pourquoi il maitrise souvent d'autres choses que le référencement naturel ; il est souvent un spécialiste de la communication en ligne ou de la gestion de l'e-reputation

Bonne journée !
Repost 0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 06:12
Bonjour à tous !

Aujourd'hui, dans la continuité du post d'hier sur les sources de visiteurs d'un site web, je vous propose quelques hypothèses sur les différentes étapes de la vie (en référencement) d'un site web.

Je précise que cela s'adapte uniquement à des sites plaquettes. Même si l'on peut imaginer que des choses semblables se passent dans la vie d'un site e-commerce, je n'ai pas pu effectuer les observations nécessaires (pour une prochaine fois ?). Dans un site e-commerce, beaucoup d'autres facteurs interviennent.

Dans un site plaquette, la part de la communication en ligne (échanges de liens, blogs réseaux) est faible. Donc l'impact des visites d'un site tiers reste constant au nombre de visites mais en proportion également – le site et l'activité se faisant petit à petit connaître.

1ère étape :
Le site vient d'être mis en ligne, le référencement naturel est fait. Dans cette première étape, le site n'a pas encore acquis de positionnements, l'essentiel de ses visites de fait par les "entrées directes" : les créateurs du site, leurs amis, les connaissances… Si de la communication en ligne est en cours, le nombre de visites provenant de sites tiers augmente jusqu'à environ 20%.

2ème étape :
1er gros accroissement du nombre de visiteurs : les positionnements sont forts et deviennent la 1ère source de trafic. Le site est sorti de la "sandbox" de Google due à la jeunesse du site. Les proportions de visiteurs venant des moteurs de recherche et ceux des entrées directes s'inversent (ce dernier apporteur de trafic n'évolue pas). Les sites tiers en restent au même point.

3ème étape :
2ème gros accroissement du nombre de visiteurs : le site web est connu de lui-même, les entrées directes remontent en flèche au détriment des moteurs de recherche qui apportent le même nombre de visiteurs. On peut également imaginer que le nombre de visiteurs venant de site tiers augmente en parallèle.

Le graphique suivant donne une illustration de l'évolution des sources de trafic selon cette hypothèse.  :

 
Les étapes de la vie d'un site web (sources de trafic)


Qu'en pensez-vous ?

Bonne journée !
Repost 0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 07:58
Bonjour à tous !

La provenance des internautes vers votre site web se fait globalement selon 3 origines : les entrées directes (les personnes tapant directement votre URL sur leur navigateur ou ayant un marque-page avec votre URL), les sites référents (liens sur d'autres sites) et les moteurs de recherche (90% de google environ en France). La provenance des réseaux sociaux s'inscrit donc dans les "sites référents". L'outil d'analyse Google Analytics pourra vous fournir plus de détails (si le marqueur est installé dans les pages de votre site)…

Prenons tout de suite un exemple, il sera parlant : mon site http://www.cwm-consulting.com. Il existe maintenant depuis un peu moins de 3 mois (référencement naturel) ; c'est un site plaquette permettant d'expliquer mon activité.
une moyenne d'environ 15 visiteurs par jour
  • 60% de trafic direct
  • 30% de sites de référence
  • 10% des moteurs de recherche
(chiffres classiques Google Analytics pour un site plaquette qui débute avec un peu de communication et quelques échanges de liens)

Un certain nombre d'études et d'hypothèses ont été faites sur les proportions de ces 3 origines dans la vie d'un site. Mais il est normal que le site commence essentiellement avec des visites directes. Ce chiffre a tendance à baisser au fur et à mesure que les positionnements se développent.

Les sites référents sont les sites extérieurs à votre site, hors moteurs de recherche. Les échanges de liens, les blogs, les réseaux… bref tous les sites dans lesquels vous trouvez un lien vers votre site. Si nous connaissons un peu les différents moteurs de recherche, arrêtons-nous sur les sites référents.
  • 4% des annuaires dans lesquels j'ai inscrit le site (très peu)
  • 7% des échanges de liens (l'intérêt des échanges de liens n'est pas de créer du traffic mais de favoriser les positionnements)
  • 15% des communiqués de presse
  • 28% des réseaux sociaux (facebook, viadeo…)
  • 13% de mon blog
  • 25% d'un partenaire
Les chiffres parlent d'eux-mêmes ! Les réseaux sociaux sont un énorme apporteur de trafic mais pourront l'être bien plus lorsque mon réseau s'étendra… Les sites dits "commmunautaires" facebook, viadeo, twitter, fuzz ont aujourd'hui un impact considérable en matière d'apporteur de trafic. Ils permettent de diffuser toutes sortes d'informations en lien à l'actualité, aux professions… Si l'information que vous diffusez est jugée pertinente, elle pourra être consulté, reprise, rediffusé à loisir.

Une seule chose est indispensable : un bon réseau ! Mais une quantité de travail conséquente est nécessaire pour cela. Là-encore, des professionnels de ce genre d'outil pourront vous aider, vous conseiller ou le réaliser pour vous (même si vous restez spécialiste de votre domaine et que votre concours est inévitable) !

Bonne journée !
Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 15:49
Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 07:13

Bonjour à tous !

Dans le prolongement de l'article "Avez-vous un compte Twitter ?", je me suis dit qu'il pourrait être bon de faire un peu le point sur les réseaux sociaux et le référencement.

Les réseaux sociaux ? Kesako ? Faisons tout d'abord le point là-dessus…

Un réseau social (ou site communautaire, quelque soit le nom donné, les variations sont faibles) est un service (web en l'occurrence) proposé dans l'objectif de créer du lien entre des gens sans lien apparent et renforcer les liens des gens se connaissant déjà. Cela permet de créer du lien, du contact entre des gens d'origines différentes, de CSP différentes… Les outils web sont les services "sociaux" par excellence puisque Internet a cette dimension d'échange et de "social" par définition en mettant potentiellement en relation toute personne dans le monde.

Les sites dits communautaires sont très variés et de plus en plus courant aujourd'hui, ils prennent différentes formes et vont du système d'échange type Facebook au portail d'échange local type Qype en passant par les digg-like type Twitter etc.

Chacun a son intérêt pour du référencement et ces avantages sont différents selon l'outil mais ils convergent tous vers le même aspect : l'échange d'informations. Et cet élément est fondamental en termes de référencement et de communication en ligne. Dans un prochain article, je dirai quelques mots de la provenance des visiteurs et notamment que les plateformes Facebook, Viadeo, Twitter… sont essentielles en matière de trafic ; elles en génèrent énormément.

Mais, si l'utilisation de ces outils n'est pas optimisée, elles peuvent créer beaucoup de trafic non ciblé et feraient exploser le taux de rebond (lorsqu'un visiteur arrive sur votre site et en repart aussitôt probablement parce que ce n'était pas ce qu'il cherchait). C'est pourquoi la diffusion d'information sur ce genre d'outil doit se faire intelligemment en cohérence avec une stratégie développée en amont pour éviter de perdre du temps à diffuser de l'information au risque de ne voir aucun ROI !

Une agence de communication spécialisée dans l'utilisation du web pourra vous aider à cela et optimiser au mieux vos campagnes d'informations.

Bonne journée !

 

Repost 0
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 07:22

Bonjour à tous !

Ah Twitter et ses twitts !

Alors quelques explications… : Twitter est l'archétype de ce que la tendance "grimpante" du web appelle aujourd'hui le "web en temps réel" : après une simple inscription, vous pouvez faire partager tout type d'information avec un maximum de 140 caractères. Sur le même principe de partage d'infos entre "amis" (là, on les appelle followers "ceux qui suivent", mais rassurez-vous si vous avez des followers, vous êtes forcément le "folowing", le "suivant" de quelqu'un), vous faites partager une une information, un lien, une image, une vidéo…

Un nouveau développement des technologies web 3.0…

On fera le lien avec les technologies mobiles type sms (texte court très souvent en temps réel ou presque) où on a de plus en plus de proximité, de relation et de communication. Un défaut du système est peut-être la qualité de l'information diffusée rarement recoupée et vérifiée et parfois futile. Il n'empêche que même le NYT (New York Times NDLR) s'y met :

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/06/10/le-reseau-twitter-emerge-comme-source-d-information-pour-les-medias_1205117_651865.html

Vous pouvez retrouver CWM sur http://twitter.com/cwmconsulting

Et (pourquoi pas ?) vous créer un compte sur http://twitter.com/ !

Bonne journée !

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 08:07
Bonjour à tous !

Aujourd'hui, un billet un peu particulier : en cherchant il y a quelques temps les requêtes importantes pour mon site, je m'étais fixé sur "communication web". Un ami m'a fait remarquer hier que "communication internet" était plus recherché que "communication web". Eh oui : 18100 recherches pour "communication web" et 49500 recherches pour "communication internet" selon google adwords (mais adwords est-il parfaitement fiable ?).

Alors, en linguiste et sémioticien que je suis, je me suis demandé pourquoi ?

Une règle qu'on se fixe habituellement en référencement et qui marche la plupart du temps, c'est que "les requêtes les plus courtes sont souvent les meilleures". Mais là... non ! "internet" est plus long que "web" (il serait intéressant de savoir d'ailleurs si en "langage sms" - je ne suis pas loin de penser que ce moyen d'expression pourrait constituer une langue à part entière -  "web" est plus utilisé qu'"internet"...).

La raison doit être ailleurs. Une étude sémantique et lexicologique sérieuse devrait être menée mais je ne pose que quelques hypothèses. Un fait troublant : "communication internet" receuille 53 200 000 réponses et "communication web" receuille 731 000 000 sur google.fr ! A priori, les deux "internet" et "web" sont utilisés dans le monde entier, pas seulement en France, avec tout de même un large avantage pour "web" cette fois-ci, ceci explique peut-être cela mais s'en remettre à ce genre d'explication n'est pas très "scientifique".

La différence entre adwords et les résultats du moteur de recherche s'explique peut-être également par le fait que le terme "web" en France du moins semble avoir une sémantique nettement plus nébuleuse que "internet" et regroupe bcp de phénomènes. Une tentative de définition des deux termes semble aller dans ce sens. Internet est "ce qui est entre (inter) les réseaux (net)", le web... On chercherait donc plus le plus précisément possible avec "communication internet" (moins de résultats). "Web" reste donc plus vague...

Je n'avais donc pas complètement tort, il sera plus dur de se positionner sur "communication web" que sur "communication internet". Mais les résultats seront forcément moins ciblés. Peut-être me faudra-t-il revoir ma stratégie...

Bonne journée !
Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 15:46

Bonjour !

Les contenus texte d'un site web, e-commerce, catalogue ou plaquette sont fondamentaux. Premièrement, ils sont le fond du site, son essence. Les images, les animations flash, les vidéos ou les sons sont, la plupart du temps, des illustrations de ce texte. Ils peuvent être un contenu à part entière mais, le plus souvent, ce n'est pas le cas. Votre texte sera donc à l'image de celle que vous voulez faire passer, il vous représentera. Il est donc important de prendre le temps de bien le rédiger ou de le faire rédiger si vous ne vous sentez pas à l'aise. Le texte est prioritairement destiné aux internautes.

Deuxièmement, ces contenus sont primordiaux pour le référencement. Je reviendrai plus tard dans d'autres posts sur les différents critères d'un (bon ?) référencement naturel. Mais le contenu texte est probablement le premier et le plus important. Google et ses acolytes (!) recherchent en premier du texte dans les sites web. Les images et le flash commencent petit à petit à être décryptés mais ils s'intéressent essentiellement au texte, parce que c'est historiquement la base d'un site web et que, comme je le disais plus haut, il est censé représenter la page et le site

Un référencement (naturel, j'entends) ne peut être efficace que si le contenu texte est bien fait mais également s'il est optimisé pour le référencement. Cette optimisation consiste à mettre en adéquation le texte avec les requêtes voulues : s'il ne s'agit pas de "truffer" le texte de mots-clés, il s'agit de trouver des formulations explicites qui expriment clairement ce que vous faites, ce que les internautes vont pouvoir trouver chez vous, pourquoi chez vous et pas ailleurs… Bref des réponses aux questions que vous avez dû vous poser lorsque vous vous êtes lancés dans la réalisation d'un site web. Les mots-clés pertinents ressortent d'eux-mêmes. Vous vendez des chaussures, dites-le ! Votre requête principale sera alors "vente chaussures" !!!

Dans les pages principales du site (surtout la page index), le texte est censé détailler le contenu du site. Dans les pages présentant une catégorie ou une sous-catégorie, le texte explique ce que l'on pourra trouver dans la catégorie, pourquoi, comment… Enfin, le texte d'une fiche produit doit parler des intérêts du produit, de ses caractéristiques… Pour des sites plaquettes ou d'autres types de site, c'est la même chose : plus on rentre dans le vif du sujet, plus on recentre le sujet.

Le tout est d'avoir un discours clair, complet et attractif !

N'hésitez pas à faire appel à des professionnels de l'écriture web pour cela. Cela vous aidera grandement, vous fera gagner du temps et vous verrez les résultats très vite !

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à visiter notre site et à nous contacter !

Bonne journée à tous !

Repost 0
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 09:20

Bonjour !

Aujourd'hui quelques informations sur la stratégie commerciale à avoir dès le départ lors du lancement de votre boutique en ligne.

Sans aller dans les profondeurs des stratégies et des outils  marketing, une boutique en ligne doit baser son avènement par une réflexion commerciale globale mais précise. Les questions essentielles à se poser sont les suivantes :

 

 

 

Il est bon d'écrire sur papier, chacun fera comme il voudra (!), les réponses à ces questions, et de les formuler de la manière la plus précise possible. Ces questions seront abordées si vous faites appel à des professionnels pour la création de votre site ou pour la communication de votre site.

Evidemment, les stratégies développées à partir de là en matière de marketing et en matière de communication (n'hésitez pas à lire l'article sur la stratégie de communication à développer) seront très proches. Les deux interagiront constamment. Mais elles restent dans des domaines séparés avec des objectifs distincts, la communication sert la parole, le marketing sert l'action. Il n'empêche qu'une bonne communication servira le marketing et inversement.

Ces questions permettent de "prendre un cap" et de le tenir ensuite. Sans une stratégie de ce type, vous risquez de "naviguer à l'aveugle" et perdre en efficacité et pertinence.

La construction de votre site, son graphisme, son ergonomie (architecture interne) et ses contenus texte doivent être élaboré en fonction de votre cible commerciale. Par exemple, si vous cherchez à vendre des vêtements pour adolescents, des couleurs "flashy" seront plus pertinentes que des couleurs pastel. De même la communication mise en lace par votre agence de communication web doit être faire pour une cible donnée. Par exemple, les sites communautaires type Facebook doivent être prioritaires dans cette optique.

Une agence de communication pourra vous aider à faire cela, à formuler vos désirs et à mettre le tout en adéquation avec vos volontés et objectifs. N'hésitez pas à visiter notre site et à nous contacter !

Bonne journée à tous !

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher