4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 08:12

Bonjour, 

 

248 vaches suisse

 

 

 

 

 

 

 

La suisse : ses montagnes, ses vaches… et sa neutralité historique !

 

 

 

 

 

 

 

Vous le savez, la presse se doit d’être neutre dans son discours. Les partis pris (dans la presse « grand média ») n’ont normalement pas lieu d’être. Alors bien sûr, il est certain que la rédaction est forcément « colorée », c'est-à-dire que le rédacteur (qu’il soit journaliste ou simple « rédacteur », attention, je ne fais pas de différence qualitative mais administrative et/ou de supports travaillés) laisse forcément transparaître un peu de son avis personnel… sans le savoir !

Vous aurez également compris que je parle de la presse « classique » et non de cette « presse du web » native tant décriée que sont les blogs et autres portails collaboratifs… Ceux-ci n’ont pas cette « obligation » de neutralité, tant dans le fond du discours que dans l’énonciation utilisée. Le « je » et les « avis personnels » y sont légion et c’est d’ailleurs une des raisons qui fait qu’on s’y intéresse tant. Un point de vue personnel est également une façon de présenter l’information…

La neutralité de la presse

Lorsqu’une entreprise « travaille ses RP » (classiques), il est très courant de la voir tomber dans le panneau de rédiger (ou faire rédiger) des discours de type publicitaire ou marketing. Ceux-ci expriment forcément un point de vue et se comparent aux autres entreprises concurrentes en disant quelque chose du même type « mes produits sont les meilleurs parce que… ». Erreur !

Pour le journaliste qui lira le communiqué de presse, ce n’est pas une bonne idée que de le « forcer » à reformuler votre discours ! Et puis, ce type de discours ressemble trait pour trait à celui qu’il vient de lire avant le vôtre !

Les RP classiques ne se travaillent pas de cette façon. C’est pourquoi l’intervention d’un rédacteur web de qualité changera beaucoup et pourra même vous informer et vous expliquer les éventuelles conséquences d’un tel discours. 

Alors comment s’en servir ?

D’abord, il est essentiel de ne pas considérer un discours 100% « moi, je suis le meilleur, mes produits n’ont pas d’égal » comme le seul qui est tenable, concernant votre entreprise. Une simple mention de votre offre fera l’affaire. Il est de notoriété publique que les « gens » (internautes dans notre cas) sont un peu lassés par les discours publicitaires peu originaux…

Le discours de la presse se doit d’être informatif et neutre. Cela sous-entend que lorsqu’un journal parle de telle ou telle entreprise, il le fera toujours de manière objective en présentant simplement ses qualités et fonction de son sujet, en pensant bien à ne pas privilégier une entreprise par rapport à ses concurrents. 

La presse n’est pas une vitrine publicitaire !

En revanche, elle est un formidable « outil » de visibilité. Dans la presse, on peut parler de vous, on ne dira pas forcément que vous êtes le meilleur mais on dira que vous existez et que vous proposez tel ou tel type de produits. Globalement, plus votre activité est originale et unique ou la façon dont vous la menez, plus vous intéressez la presse !

Et les RP blogueurs, quelle différence ?

Les RP blogueurs sont très spécifiques et, comme je l’ai déjà dit dans ce blog ou dans celui de l’agence de référencement Inside référencement, elles ne répondent pas aux mêmes exigences. Sur un blog ou un portail, la subjectivité est de mise : les blogueurs donnent leur avis et utilisent le « je ». Bien souvent, ils ne voudront d’ailleurs pas d’articles publicitaires… Pourquoi ? Même si l’article donne le même résultat, la personne utilisée ne sera pas : 

  • « Telle entreprise est la meilleure »

Mais

  • « Je pense que telle entreprise est la meilleure »

Cela change beaucoup de chose et vous comprendrez que tous ces discours différents doivent être professionnellement gérés…

 

Bonne journée !

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 15:37

Bonjour, 

 

247.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Attention, ça va sauter !

 

 

 

 

 

 

 

Je fais régulièrement allusion à un article que j’avais écrit il y a un moment sur les « lignes éditoriales relativement strictes » à tenir… Doit-on faire de même pour sa réputation ?

 

Oui, je le crois… 6 jours sur 7 ! Personnellement, on peut être considéré comme quelqu’un de sérieux, voire un peu trop… Alors de temps en temps, il est bon de relâcher la pression et de se montrer un peu plus « cool » !

Sur un blog, les articles restent ; on en a beaucoup parlé, le web a une mémoire d’éléphant ! Pour une réputation, de petits écarts sont vite oubliés et ont tendance à adoucir et assouplir votre image, ce qui ne fait pas de mal. Mais attention, si de petits écarts sont possibles par rapport à sa stratégie, ils doivent rester maîtrisés ! 

Sinon bad buzz assuré !

 

Et vous, comment faites-vous pour relâcher la pression ?

 

Bonne journée !

Repost 0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 08:20

 

Bonjour, 

 

246.jpgJe continue ma « litanie » sur ces nouvelles (?) relations presse, si intéressantes pour la visibilité d’un site web. 

Vous pourrez lire sur le sujet :

Dans ces articles, j’essaye d’expliquer ce que sont les « RP blogueurs ». Il faut rappeler que cette méthode de visibilité existe depuis la création de blogs mais, petit à petit, un nouveau média est né, un média subjectif qui met en avant les avis des internautes mais qui est aussi intéressant et attirant (voire plus ?) qu’un article de presse « classique ». 

De là, sont alors nées les RP « blogueurs ». Attention, je rappelle bien qu’il ne s’agit pas de « vendre » des articles sur n’importe quel blog ou portail mais de le faire intelligemment en cherchant à faire ressortir un avis (positif de préférence…) et, donc, l’assentiment du blog et de son auteur. C’est pourquoi il est nettement préférable que l’article en question soit rédigé par le possesseur du blog…

 

Toujours dans l’idée d’en savoir plus sur cette méthode, mon propos d’aujourd’hui essaye de lister (non exhaustif évidemment) les avantages et les objectifs d’une campagne de RP blogueurs

En matière de communication

C’est l’intérêt principal des RP blogueurs, à mon avis, même si, à la différence des RP « classiques », chacun des trois objectifs est rempli…

La réputation d’un site e-commerce (car ce sont les plus prototypiques mais pas les seuls), c’est essentiel ! Bien souvent, elle est négligée mais quand le nombre de visiteurs (et d’acheteurs !) « directs » (ceux qui ont tapé le nom du site dans la barre d’adresse ou qui l’avaient dans leurs favoris) augmente, ça fait plaisir ! Surtout que le taux de conversion (conversion de visiteur/prospect en acheteur) sera bien meilleur !

Je le rappelle, pour des RP blogueurs (des RP « classiques également d’ailleurs), il ne s’agit pas de la publication d’articles personnels mais dont la rédaction a été réalisée par le blogueur lui-même. Dans le principe où le blogueur rédige lui-même son billet, l’objectif de la subjectivité est conservée et, dans le cas où le commentaire est positif (on ne peut obliger un blogueur à publier uniquement du contenu positif ; attention donc à la qualité de vos produits), c’est tout « bénef » pour vous !

De plus, la ligne éditoriale (il faudra que j’y revienne, cet article n’est plus vraiment « dernier cri » !) du blog est gardée intacte, les blogueurs sont alors logiquement plus enclins à publier…

Pour vous, la mention de votre entreprise ou de votre site est claire (si elle ne l’est pas, elle doit l’être), et comme l’article n’est pas ouvertement publicitaire, cela plait et est TRES positif pour vous. Ensuite, à vous de « relayer » l’information de cette publication…

En matière de Webmarketing

On le sait clairement : les mentions sur des blogs externes font vendre ! On le remarque souvent, les internautes n’achètent pas, pour leur premier achat sur une e-boutique, lors de la première visite. Ils reviennent plusieurs fois avant de se lancer. 

Pourquoi ? Essentiellement pour une raison de confiance ! Et oui, vous le savez bien, sur le web, on ne peut pas « toucher » les articles et, dans certains domaines, cela peut poser problème…Ce facteur « confiance » est alors essentiel pour les faire acheter. C’est là que l’e-reputation rentre en ligne de compte, les internautes vont alors chercher des marques de confiances laissées par d’autres internautes… Vous voyez où je veux en venir ?

Les RP blogueurs sont alors à l’origine de cette confiance, comme d’autres méthodes telles que les réseaux sociaux… Mais le plus, par rapport à ces réseaux, notamment, c’est d’être recommandé par d’autres ! Si cela vient de vous, cela aura clairement moins de poids !

Et même de référencement

Sur le web, dès que l’on « parle » d’un site web, il est complètement logique de mettre un lien. Pour la curiosité du lecteur et ne pas (moins) le laisser sur sa faim… Pour qu’il serve au référencement et au gain de popularité de votre site, il faudra bien évidemment s’assurer que ce lien n’est pas « no-follow » et qu’il n’y a sur la page aucune contre-indication de suivi pour le moteur de recherche, ce qui est, de toute façon peu probable, pour un blog…

Après, bien sûr, on peut envisager d’optimiser l’article et les liens, d’en mettre plusieurs selon la longueur de l’article… Mais il est préférable de rester sage et de demander l’optimisation d’un lien, pas plus… Enfin, tout dépendra du relationnel avec le blogueur en question !

 

Pour ce qui concerne la contrepartie (car il y en a toujours une !), il peut s’agir de payer « en nature » le blogueur et de lui fournir un produit (n’allez pas comprendre autre chose !), plus rarement pour de l’argent ou simplement pour connaître et faire connaître à ses lecteurs des nouveautés qui l’ont intéressées !

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Les pratiquez-vous ?

 

Bonne journée !

 

Repost 0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 08:19

Bonjour !

 

245_freedom.jpg

 

 

 

 

 

 

 

La liberté d'action accroit-elle l'efficacité d'une prestation web ?

 

 

 

 

 

 

Dans le domaine (large) du web, vous trouverez de nombreux salariés d’agences plus ou moins importantes mais également, surtout dans ce domaine, un bon nombre d’indépendants. Leurs statuts sociojuridiques peuvent différer selon les cas mais on se rend vite compte que c’est surtout leur manière de travailler qui change (entre salariés et indépendants). 

 

Une indépendance de pensée

Un indépendant travaille seul. Jusque-là, rien de nouveau… Parfois en partenariat avec d’autres indépendants ou des agences. Mais ils mènent seuls leur barque. C’est donc eux qui font les choix commerciaux, techniques et qui les assument !

Cette indépendance, concernant la réalisation des prestations des clients, possède un avantage indéniable : la veille ! S’il est parfois compliqué d’avoir tendance à mélanger un peu professionnel et personnel, les indépendants sont le plus souvent très au courant de l’actualité de leur métier et, plus globalement aussi d’ailleurs… Les salariés n’ont souvent pas le temps et on ne leur permet pas forcément… (Cela ne veut pas dire que certains salariés ne font jamais de veille, au contraire, parfois même en dehors de leurs heures de travail…)

 

Une indépendance commerciale

Commercialement, un peu de la même façon, c’est également eux qui choisissent leurs clients et les prestations qu’ils vont proposer… Cela sous-entend que c’est eux qui assurent le premier contact avec le client et l’oriente dans telle ou telle direction. Excepté dans certains cas, il est logiquement nettement plus aisé de réaliser lesdites prestations puisque c’est eux qui les auront définies avec le client. 

Par exemple, un prestataire plus « calé » en rédaction web va plus clairement proposer la rédaction d’articles ou de communiqué de presse… Alors qu’expert en développement web proposera plutôt la génération de tel ou tel outil webmarketing. 

 

Une indépendance de méthodes

Dans une agence web, il y a fort à parier que les méthodes des référenceurs et des web communicants soient dictées par le chef de service ou celui qui s’y connait le plus, pas forcément le chef de service d’ailleurs… Je rappelle que c’est une tendance, et non une généralité…

Un indépendant pourra (et devra ?) organiser son travail et la façon de le réaliser comme il l’entend… Par exemple, s’il a plus l’habitude d’utiliser tel ou tel site afin de publier divers contenus sur le web, nul ne pourra l’en empêcher ! De même, il n’aura pas à s’adapter aux outils de l’entreprise, peut-être efficaces mais qui lui feront forcément perdre du temps…

Pour le client, cela se traduit le plus souvent par une meilleure efficacité de traitement de leur dossier et des prestations souvent moins chères pour cette raison (je n’ai pas parlé de l’indépendance de pratique des prix qui peut avoir tendance à enfler dans une agence, petit à petit…). 

 

Vraiment moins efficaces ? Pas sur les mêmes prestations…

Alors les SEO indépendants ou les consultants web, sont-ils réellement moins efficaces que les salariés des agences ?

Oui et non ! 

Il ne s’agit pas ici de faire l’étal des compétences et des capacités des uns et des autres mais de se rendre compte que les situations salariés/indépendants sont réellement différentes et qu’elles sont, de fait, difficile à mettre en comparaison

 

Bonne journée !

Repost 0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 07:48

Bonjour ! 

 

244_main.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

En termes de visibilité, les blogs ont-ils leur mot à dire ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En naviguant, il y a peu, j’ai trouvé cette expression. Que recouvre-t-elle exactement ?

 

Les RP, on connait ! 

Les relations presse, c’est l’ensemble des relations entre une entreprise et la presse, c’est ça ?

D’un point de vue généraliste, on peut les voir comme ça… Elles concernent : 

  • La publicité
  • La communication
  • La réputation
  • La visibilité

D’un site ou d’une entreprise… Pour des solutions off (en dehors du web), elles répondent bien à cela. Mais qu’en est-il sur le web ? Les choses y sont bien différentes ! Est-ce la même chose ?

Non, puisque les interlocuteurs sont différents ! Sur le web, il y a des journalistes, comme dans la presse offline, mais il y a aussi… des blogueurs ! 

Et, on le sait, le relationnel entre les blogueurs (la fameuse blogosphère) et les journalistes est un peu houleux… 

 

Sur le web, c’est avec les blogueurs que ça se joue ?

Pas exactement. Si l’on considère uniquement les RP, même uniquement sur le web, il faudra clairement trouver un juste milieu entre les journalistes et les blogueurs. Cette méthode seule peut être efficace en termes de visibilité web. Si vous cherchez à mettre en avant votre site web, quel qu’il soit, e-commerce, portail…, il est indispensable de couvrir à la fois les journalistes de la presse « classique » (sur le web) et les blogueurs mais pas de la même façon…

Les RP « blogueurs », c’est autre chose. C’est une activité de visibilité ou autre (tout dépend de ce que l’on veut organiser avec les blogueurs) qui ne concerne que ces blogueurs ! Les blogueurs, s’ils répondent à la thématique que vous voulez proposer, auront un fonctionnement totalement différent des journalistes. Parce qu’il ne faut absolument pas mélanger les blogueurs et les journalistes : leur intervention sur le web n’a rien à voir ! 

 

Quelle spécificité pour l’un comme pour l’autre ?

On a souvent dit que le journalisme avait du mal à s’adapter au web, notamment à cause de la présence des blogueurs et de leur fonctionnement spécifique. C’est assez vrai. Mais en quoi ?

Hors du web, les journalistes, et plus largement la presse, était seule à gérer le flux d’informations. Une sorte de monopole logique mais réel !

Dans le web, les blogueurs leur disputent également cette possibilité, même s’ils l’appliquent de manière complètement différente… Et ils ont une réussite nettement meilleure que sur d’autres médias, notamment grâce à une large diversité d’outils dont le principal et le plus efficace : le blog. Il a fallu donc aux journalistes faire un peu de place aux blogueurs…

Mais les RP ne sont pas les mêmes !

La presse a toujours eu un rôle normalement neutre. La presse informe, analyse, explique mais est censée le faire de manière complètement impartiale, sauf certains cas évidemment. Une presse objective somme toute !

Le blog est à la base un « journal intime ». La notion de subjectivité lui est alors complètement intrinsèque. Le blogueur informe, analyse, explique, comme le journaliste mais d’une manière simplement différente, une façon dans laquelle son avis rentre en ligne de compte. Cette façon de produire de l’information (par essence, non journalistique) se rapproche d’ailleurs de la vision de ce nouveau marketing participatif qui a d’ailleurs toujours plus ou moins existé et dans laquelle la publicité se veut explicitement orientée et subjective (par essence d’ailleurs). 

 

Ces deux traitements de l’information cohabitent actuellement sur le web et cette situation conflictuelle a tendance à compliquer la tâche de ceux qui se lancent dans les RP !

On ne peut donc pas procéder de la même manière pour la presse et pour les blogueurs, même si ces deux « créneaux » de visibilité peuvent (et doivent ?) être utilisés…

 

Comment se servir des RP classiques ?

Une information brute, complètement objective dans laquelle vous expliquez juste ce que vous vendez, proposez, est probablement la meilleure option. Et, surtout pas de « je suis le meilleur » !

 

Comment se servir des RP blogueurs ?

Une information teintée dans laquelle vous expliquez ce que les lecteurs du blog en question ont à gagner. Pas objective, donc ! Mais pas non plus de « je suis le meilleur », je doute que beaucoup de blogueurs apprécient…

Pour les RP classiques comme pour les RP blogueurs, le discours ne doit pas être le même ! C’est pourquoi c’est un métier et qu’il ne peut être réalisé par n’importe qui…

 

Attention, les RP, c’est un métier !

Aussi bien au niveau du media « presse » qu’au niveau du média « blogs », ne peut s’improviser professionnel qui veut ! Pour l’un comme pour l’autre, des règles s’imposent ! 

En ce qui concerne la presse classique, nous pourrons en reparler… En attendant je vous propose une interview de l’agence Influelse et sa « critique ». 

Les RP blogueurs, on en reparlera également certainement mais une bonne connaissance du web est essentielle pour cela ! Sans connaître le fonctionnement du web, de la circulation d’information, des blogs et des portails, c’est un peu complexe. Attention ! Les blogueurs ne sont, le plus souvent, pas des « professionnels de l’information » ! Cela signifie qu’ils ne sont pas intéressés par l’information du grand public mais par l’information de leur communauté et l’échange avec elle. 

De fait, le comportement ne devra pas être le même… En attendant la suite (sujet sur lequel nous reviendrons), je vous conseille de lire les 3 billets suivants très éclairants sur les pratiques des blogueurs :

Interview de blogueurs pro 1/3 : Les blogs pros d’un point de vue global

Interview de blogueurs pro 2/3 : explications sur quelques blogs professionnels

Interview de blogueurs pro 3/3 : le positionnement des blogs professionnels

 

Bonne journée ! 

Repost 0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 08:56

Bonjour ! 

191 hard work

 

 

 

 

 

 

(La visibilité de vos textes d’entreprise sur Google Actualités)

 

 

 

 

 

 

 

 

La rentrée, on est maintenant en plein dedans… Chacun cherche des moyens d’optimiser sa visibilité pour profiter de cette période intéressante, commercialement parlant ! C’est pourquoi j’ai pensé que cette liste pouvait vous intéresser ! On a tous besoin de visibilité, de gratuité et d’efficacité ! Il ne vous restera plus qu’à rédiger de bons textes… (et ce n’est pas une mince affaire, je vous l’accorde !)

 

Je vous propose aujourd’hui une nouvelle liste de sites de publication d’article. Je me suis limité à 10 en me fixant sur l’éligibilité de chacun à figurer dans les news de Google Actus. A partir de ce critère essentiel, j’ai publié un certain nombre d’articles sur chacun et noté un certain nombre d’informations vous aidant à choisir le ou les sites correspondant le mieux à vos objectifs…

 

Bien entendu, tous les sites n’y figurent pas. Uniquement ceux que je considère comme les meilleurs et offrant une visibilité rapide et efficace (via Google Actus) que d’autres sites de publication d’articles (les fameux cp…) ne peuvent pas fournir…

 

Vous pouvez retrouver ce comparatif sur le site de CWM consulting. Cliquez ici ! (Ca, c’est de l’ancre optimisée, hein !)

 

Vous pourrez retrouver les sites suivants : 

1. http://www.communique-de-presse-gratuit.com : dommage, un peu long à publier…

2. http://www.communique-de-presse.info (Attention ! Les liens sont en nofollow, inutilisables pour le référencement. Comme cet article et ce classement parlent de « visibilité » et non de « capacité de référencement », cet aspect ne change rien)

3. http://www.communiques-presse-online.com

4. http://www.faistacom.com

5. http://www.categorynet.com : pas de liens

6. http://www.com-unik.info

7. http://www.news-eco.com

8. http://www.mediaslibres.com : pas de liens

9. http://www.lesnewsdunet.com : pas de liens

 

http://www.bloc.com : non noté puisque je n’ai pas eu de retours…

 

Protocole : une publication tous les jours à partir du 4/07

 

Je ne crois pas que le site parfait existe… Chacun a un certain nombre d’avantages et un certain nombre d’inconvénient… Chacun est présent sur Google actualités, ce qui donne un « plus » de visibilité non négligeable ! 

Le classement fait ci-dessus est purement subjectif et a été établi selon :

1. Une politique contre les contenus dupliqués ou spinnés (favorisant les contenus de bonne qualité)

2. L’alexa rank permettant de donner un indice sur le trafic du site

 

Evidemment, bien d’autres sites luttent contre les contenus dupliqués mais relativement peu sont présents sur Google actus (il y en a quand même d’autres…). Je sais que les référenceurs jugent cela sans intérêt et ne pense qu’à l’impact en matière de référencement…

Je pense tout de même personnellement qu’une présence du site sur Google actus a un réel intérêt !

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée ! 

 

Repost 0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 09:27

Bonjour ! 

 

243.jpg

 

Opportunité ! C’est le mot-phare ! 

 

L’été se termine et j’espère que vous en avez profité ! Soit de vraies et bonnes vacances soit un gros travail de référencement et visibilité de votre activité e-commerce…

  • Des annuaires de qualité
  • Des communiqués de presse de qualité sur de bons sites
  • Des comptes sur les réseaux sociaux…

Bref, un certain nombre d’outils aptes à développer votre visibilité sur le web. Je vais bientôt publier d’ailleurs une liste de 9 sites permettant une bonne visibilité lors de la publication d’un article. A voir sur le blog de CWM !

 

Entre efficacité de la visibilité et efficacité du référencement, il existe clairement un fossé. Rares sont les sites gratuits qui travaillent les deux. Par « visibilité », je pense un système efficace du type de Google actus ou sur un gros portail et par « référencement »… 

 

Quelles solutions alors ?

Le mieux est souvent de multiplier les travaux sur divers sites et de s’adapter à chacun d’entre eux. Vous utilisez l’un d’entre eux pour l’efficacité des backlinks pour votre référencement (par exemple le site de cp de @PressReferenSEO) et autre pour le relais sur Google actus (je pense à communique-de-presse-gratuit.com)…

Bien sûr, des publications sur ces deux outils demandent 2 articles non dupliqués ! Les bons sites ne jurent que par cela d’ailleurs (pas seulement pour des problématiques SEO d’ailleurs). 

 

Ces travaux demandent alors de grosses ressources en rédaction web, c’est certain ! Sur le web actuel, un bon nombre de contenus textuels de qualité sont de toute façon nécessaires, sous peine d’une importante baisse de visibilité, avec, notamment, l’avènement de Google Panda…

 

Donc, mon conseil, c’est : profitez de tous les moments « libres » que vous avez pour :

  • Inscrire votre site dans un annuaire
  • Rédiger un communiqué (journalistique ou article de référencement)
  • Flâner sur les réseaux sociaux pour chercher des profils intéressants et leur adresser un petit « message » agréable…
  • Lire des blogs passionnants sur l’optimisation SEO de votre site…

Bref, pas un moment à perdre !

 

Et vous, quelles sont vos astuces SEO et communication ?

 

Bonne journée ! 

Repost 0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 09:53

Bonjour ! 

 

242_strong-light.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les réseaux sociaux sont-ils la solution à tous vos problèmes ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un premier billet depuis la « pause » du blog de CWM… Soyez indulgent ;-)

 

J’en profite pour remercier tous ceux qui, souvent pendant l’été, proposent des opérations de Guest-blogging. Le guest-blogging est, à mon avis, essentiel pour la vie de la blogosphère. Les lecteurs découvrent d’autres blogueurs et ces derniers sortent de la ligne éditoriale de leur blog sans parler du gain de visibilité… Cet échange doit bien sûr être égalitaire et le billet rédigé en fonction de l’impact potentiel… Je parle bien sûr de blogs d’entreprise, à visée commerciale. Pour les autres, les objectifs sont forcément différents…

 

Les réseaux sociaux, on en parle beaucoup, notamment en fonction de l’actualité. On entend beaucoup dire qu’« il faut être sur les réseaux sociaux » ! Ma réponse, vous la connaissez : tout dépend de ce que l’on veut y faire ; donc, oui et non…

 

Je ne suis pas partisan de la création de comptes, sans les utiliser… Je sais que beaucoup le font mais je ne pense pas que ça apporte quoi que ce soit. Au mieux quelques liens si, au moins, le profil est renseigné… Sur l’image d’une entreprise, en revanche, les effets peuvent être très mauvais. Si vous tombez sur le profil mal renseigné et sans photo d’une entreprise sur Viadeo, Linkedin ou Twitter, ça ne fait pas un très bon effet, si ?

Donc à mon avis, si l’on ne compte rien y faire de manière structurée et intelligente, une présence sur les réseaux sociaux n’est pas à recommander…

 

En revanche, si l’on a un certain nombre d’ambitions sur les réseaux sociaux, que l’on a compris la formidable puissance de ces outils pour le marketing ou que l’on a un community manager sous la main., alors les choses sont différentes…

Mais il faut considérer cela comme un véritable engagement, un réel investissement ! Cela sous-entend donc forcément : 

  • Y passer du temps
  • Ou de l’argent… (et c’est là que le métier de community manager apparait…)

 

Qu’y-t-il à en retirer ?

Il ne faut pas oublier que les réseaux sociaux et plus largement le web 2.0 sont des outils sociaux et relationnels avant de pouvoir prétendre vendre quelque chose. 

Mais les gains potentiels, je le répète, non pas directement en termes financiers, seront potentiellement considérables ! 

Les internautes recherchent prioritairement : 

  • De la fiabilité
  • De la stabilité
  • Du dynamisme

Si votre community manager (que ce soit vous ou un autre) est capable de mettre en avant ces qualités et de formater l’image de l’entreprise dans ce sens, alors l’opération est en bonne voie ! Evidemment, le community manager ne pourra avoir tout à faire : RP, référencement, rédaction, community management, communication, stratégie webmarketing de visibilité et sur la boutique… Il devra fonctionner en partenariat avec d’autres personnes qui en seront chargées…

C’est pourquoi il est si important d’avoir une stratégie webmarketing d’ensemble, pouvant coordonner tous les services, orienter leurs actions dans le même sens ! Les effets sont alors bien meilleurs mais il est essentiel de considérer le média Internet comme un potentiel facteur de réussite. 

 

Les réseaux sociaux, quels qu’ils soient, ne sont donc pas une solution miracle !

Oui, mais…

 

Le travail et la promotion sur les outils 2.0 tels que les réseaux sociaux ou un blog sont un réel métier, vous l’aurez compris. Tout un chacun pense naturellement savoir le faire car il communiqué déjà sur des réseaux ou même un blog, de manière privée…

Mais cette réflexion est trompeuse… Poursuivre des objectifs commerciaux, répondre aux ambitions d’une entreprise et se frotter à ses contraintes, c’est autre chose…

 

Un bon travail de community management pour une entreprise sur le web, c’est du relationnel, du social, du marketing et de la communication, comme je l’ai dit. Mais c’est aussi un bon nombre de compétences ou de métiers, selon la structuration de l’entreprise, satellites et primordiaux : 

  • De la rédaction web : la communication d’une entreprise est forcément confrontée à la rédaction d’un certain nombre de supports écrits (blog, présentation, communiqués, article…)
  • De la communication : les réseaux sont avant tout des outils sociaux destinées à échanger
  • Du référencement
  • De la gestion de réputation : les réseaux sont un formidable outil de bouche à oreille, donc de gestion de son e-reputation et de son image…
  • Du « commercial » (marketing)

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée ! 

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 09:09

 

Bonjour ! 

 

241_calendar.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Le temps passe, les effets restent !

 

 

 

 

 

 

 

Bon, j’enfonce le clou avec la rédaction web ! Ce sera l’été de la rédac’ !

Vous aurez compris que j’essaye en ce moment de faire comprendre l’intérêt des prestations de rédaction web de qualité, en complément de prestations de référencement naturel ou de communication/marketing… 

Aujourd’hui, je souhaitais vous parler des effets de la rédaction web. On me faisait la réflexion qu’une bonne prestation de rédaction web est difficile à vendre. C’est assez vrai mais l’est-elle plus qu’une bonne prestation de référencement il y a quelques temps ? … Je ne sais pas !

L’idée pour vendre une prestation est d’en montrer les intérêts et ce que les gens peuvent gagner avec…

 

Elle se joue sur deux tableaux. 

 

Une efficacité immédiate

Comme je l’ai dit maintes fois, si un article est publié sur un site avec une bonne visibilité comme par exemple Google actus, les chances d’être lu sont alors bien meilleures ! Mais des sites ou blogs bien référencés et dont les nouveaux contenus sont rapidement indexés existent également et peuvent être très intéressants ! 

Google actus vous offre une visibilité dans l’onglet « Actualités » de Google dans l’heure qui suit mais également dans les alertes de Google voire dans les pages de résultats « classiques ». 

 

Cette visibilité immédiate et efficace permet :

  • (Pourquoi pas) De faire des ventes
  • De travailler sa réputation (et on sait combien la réactivité est importante actuellement)
  • De faire parler de soi en maîtrisant ce qui est dit…

C’est le travail de la communication et éventuellement du marketing (tout dépend du type d’article) qui est mis en avant !

 

A l’inverse, les effets à long terme existent également !

Le long terme, c’est l’affaire du référencement naturel !

Non seulement il est vrai que cela met du temps à se lancer mais c’est sur le long terme que de bons positionnements peuvent apporter quelque chose…

Un lien sur le site de publication d’articles Faistacom.com, un lien sur referenseo.com/presse, un lien sur un blog… Plus les liens (optimisés et de qualité !) s’additionnent, plus votre net-linking sera bon et plus les pages de votre site grimperont dans les résultats de Google sur de bonne requêtes ! 

Les uns disent « Content is king » et y croient dur comme fer, les autres ne jurent que par des liens, (quel est le plus important ? Cette question est stérile, l’un ne va pas sans l’autre…) Pourquoi donc ne pas avoir les deux ?

Avec des communiqués de presse, des articles marketing, des annonces… vous récoltez « de tout et de deux fois » ! Un peu de la même façon que le référencement naturel, le travail d’un rédacteur web (en indépendant ou en agence) peut vous apporter beaucoup ! Mais il est toujours essentiel de le penser en complément d’autres prestations…

 

Cet argument vous parait-il efficace ? Y croyez-vous ?

Qu’en pensez-vous ?

 

Je profite de ce billet pour vous annoncer que le blog de CWM (pas moi enfin pas tout à fait…) prend quelques vacances (les 15 premiers jours d’Aout…)…

 

Bonne journée ! 

 

Repost 0
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 09:57

Bonjour ! 

 

240_workers.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Du boulot mais qui paye !

 

 

 

 

 

 

 

Bon, j’avoue, le sujet est souvent traité. Mais en parler de temps en temps me permet d’actualiser tout ça !

De plus, la semaine prochaine, je devrais publier une « liste » de sites de communiqués de presse mettant en avant la visibilité des textes proposés. Avec des critères particuliers et un traitement personnalisé, je l’espère…

Mon point de vue est celui d’un « faux SEO », une sorte de « sang mélé » (désolé pour cette référence…). Les référenceurs « purs et durs » n’entendent et ne voient que l’impact sur Google. J’exagère évidemment mais ça semble assez normal, c’est ce qu’on leur demande… A l’inverse, les communicants (ah les agences de com…) ne pensent pas beaucoup au seo (voire le prennent de haut)… 

Et moi ? Ben je suis au milieu de tout ça…

 

Je ne vais donc pas seulement m’intéresser à des objectifs seo et essayer de diversifier un peu tout cela… 

Un communiqué de presse doit être bien écrit, c’est très important ! Pour pouvoir valider les différents objectifs qu’il est capable d’atteindre. Que veut dire « bien écrit » ? Bien écrire un communiqué de presse (ce n’est pas la même chose pour un article de blog par exemple…), c’est penser à : 

  • L’écrire en bon français, tant du point de vue de l’orthographe, de la grammaire que de la syntaxe
  • Construire une argumentation efficace (penser à une argumentation marketing)
  • Ne pas le surcharger d’information (une seule idée traitée suffit bien la plupart du temps…)
  • Penser à mettre en avant des mots-clés importants (dans les h2 par exemple ou en gras…)
  • Et des liens (pas 30 pour 200 mots hein ?)

 

Ce communiqué doit être lisible pour un internaute lambda, compréhensible mais également attirant ! S’il doit jouer le rôle d’article de référencement pour Google, il devrait constituer une véritable publicité pour les internautes ! (cela dépend aussi des sites sur lequel on le dépose…)

Cela en fait un exercice relativement complexe finalement, non ? Un de ses avantages (et plus largement de la rédaction web), c’est qu’il peut être rédigé par un néophyte… Mais il est probable que ce sera plus long et (un peu) moins efficace que pour quelqu’un qui a l’habitude…

 

Un « spécialiste » devra à mon avis tenter de répondre aux objectifs suivants : 

  • Visibilité : poster le communiqué sur des plateformes efficaces et bien référencées (et pourquoi pas se donner « l’avantage Google actu » ?)
  • Référencement : les plateformes de sites de communiqués de presse sont essentiellement faites pour cela, non ? (d’ailleurs, la plupart utilisent Wordpress) un contenu optimisé, des liens intelligemment pensés en fonction d’une stratégie… 
  • Marketing : comme dit plus haut, l’argumentation doit être efficace ! 

 

Donc les travailler pour : 

  • Etre présent (« occuper la place » et de plus en plus…)
  • Etre visible et que cette visibilité serve (donc que le contenu soit réellement construit, 1 communiqué bien construit et bien publié vaut mieux que 10 mal faits et refusés pour la plupart ou que 100 dupliqués…)
  • Proposer de l’information neuve et récente (attirer l’internaute)
  • Vendre (peut-être pas directement… Encore que…)
  • Faire parler de soi

Les objectifs peuvent être nombreux mais un contenu pour un site de communiqué de presse devrait avoir plusieurs objectifs et il faudra observer l’efficacité d’un texte ou d’un site de publication d’un point de vue global et diversifié, pas du seul point de vue du référencement ou communication…

 

Le « communiqué de presse » n’est qu’un outil de référencement, il doit rentrer dans une stratégie globale, ne l’oublions pas !

 

Cet article vous a plu ? Qu’en pensez-vous ? Utilisez-vous des communiqués de presse pour le seo ou la communication ?

N’hésitez pas à commenter !

 

Bonne journée ! 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher