17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 12:15

 

Bonjour ! 


109_box.jpg

 

 

 

Aujourd’hui, je voudrais parler d’un outil particulièrement représentatif d’un « travail web 2.0 » actuel. La blogroll est la zone de votre blog où vous placez des liens vers d’autres blogs/sites. 

 

 

 

 

Si l’impact marketing n’est jamais bien loin, cet outil est un outil à la fois de communication et de référencement. Preuve, si besoin est, selon laquelle les 2 sont étroitement liés…

Comme je le disais dans mon billet du 28/04 sur le blog professionnel, le blog pro est, d’un point de vue global, un outil de communication et de référencement. Et, à son niveau micro, la blogroll l’est également. 


Un outil d’échange


Premièrement, une blogroll est un outil d’échange. Contrairement à un site web, un lien dans une blogroll est très différent. Pourquoi ?

  • Les blogueurs sont habituellement nettement moins « à cheval » sur l’anchor text (vous savez, le « text » sur lequel se trouve le lien…) que pour un site. Plus de libertés donc…
  • Ces liens sont nettement moins des « liens de référencement », leur impact sur les positionnements d’un site est bon mais l’objectif « positionnements » est nettement moins fort. Ces liens sont donc plus facilement créés et avec moins de négociations
  • Ce sont des liens de « visibilité », moins professionnels dans le sens où les liens sont souvent faits parce que les blogs visés plaisent, nettement plus orientés trafic

Vous aurez remarqué que je parle de « nettement plus » ou « nettement moins », une question de degrés… Oui, les considérations de chacun sont diverses et, dans le domaine de la communication, rien n’est complètement tranché…


Outil d’échange… de liens donc ! Mais également échange de notoriété, d’image, de reconnaissance… Des notions « moins nettement » orientées « référencement » qu’un échange de liens entre des sites web classiques. 


Un outil de complémentarité


Un blog, pro ou non, est un outil de contenu sur lequel on doit passer du temps et pour lequel la pertinence est de rigueur. Ne l’oublions pas… Par exemple, mon site http://www.cwm-consulting.com est un outil commercial. Peu de communication autre que commerciale et pas mal de référencement. En revanche, mon blog est mon principal outil de communication et j’essaye d’éviter, autant que faire se peut, le côté « commercial »…

Le contenu, par principe, se référence tout seul… S’il est intéressant… On pourrait penser que la blogroll n’a pas forcément de légitimité. En bien, si ! Dans le contenu des billets, on peut placer des liens. Mais ce sont des liens pragmatiques, spécifiques à une notion, une idée, un exemple… Dans la blogroll, ce sont des liens « permanents », non lié à un billet en particulier, mais à l’ensemble de la ligne éditoriale des blogs. 


Une blogroll doit donc être vue  comme un outil complémentaire aux billets. Des liens vers un blog entier ou vers des catégories ou des billets représentatifs… C’est donc un outil particulièrement intéressant de : 

  • Community management
  • Echange relationnel
  • Soutien professionnel et/ou personnel

La blogosphère se cimente grâce à elles !


Une boite à malice


Et pour les internautes ? C’est quand même pour eux qu’on écrit, non ?

Une blogroll est une source d’informations très importante ! D’un blog sur le « référencement », vous sautez sur un blog « webmarketing » et ensuite un blog « nouvelles technos »… A partir d’un seul blog, vous avez accès à (presque) tous par ce biais ! 


Importante cette blogroll, non ? (Bientôt quelques conseils d'utilisation)


Bonne journée !

Repost 0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 08:39

 

Bonjour ! 


108_machine.jpg

Aujourd’hui, c’est un peu particulier… Beaucoup de gens en week-end…

Mais pas tous ! Et même en week-end, certains, j’en suis sûr, gardent un œil sur le « petit oiseau bleu » !

Comme quand on est enseignant et qu’on change un peu le programme d’un cours quand on n’a pas beaucoup d’élèves, je vous propose aujourd’hui un retour sur une série « sites de communiqués de presse » disséminées ! 


Les sites de publication de contenus sont particulièrement intéressants dans le principe où ils suivent deux objectifs distincts : 

  • Référencement
  • Communication

Toutes les méthodes à base de contenu sont aujourd’hui particulièrement prisées pour référencer un site web. 

Mais faire parler de son activité relève de la communication. Ces sites sont donc également un outil de communication hors référencement. 


Pourquoi des rédactions et diffusions régulières de communiqués de presse ?

La mode des sites de communiqués de presse gratuits ! Quels intérêts ?

Du traitement de l'information à la gestion de l'e-réputation


Comment rédiger ce genre d’articles ?

Quel contenu pour un communiqué de presse ?

Comment se rédige un communiqué de presse pour le web ?

Quand publier des communiqués de presse ? (sur le web)


Quels outils choisir ?

Comment choisir un site de communiqués de presse ou articles ?

Les sites de communiqués de presse : le comparatif !


N’hésitez pas à les commenter et merci à tous de votre intérêt !


Bonne journée !

 

Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 07:04

 

Bonjour ! 


107_blog.jpg

 

Je publiais il y a peu de temps un article sur les différentes utilités d’un blog professionnel. Cet article m’avait semblé assez complet. Je répartissais les objectifs d’un blog professionnel en 3 : référencement, communication et marketing

Sur la lancée de cet article, je vais « inaugurer » une série sur le blog professionnel. Pendant les prochaines semaines/mois, je vais donc essayer de réunir un certain nombre de sujets à propos de ces blogs. 

Je souhaiterai donc faire un appel à tous les lecteurs assidus d’un ou plusieurs blog(s) professionnel(s), quelle que soit leur spécialité : 

  • Quelles sont les qualités indispensables d’un blog pro ?
  • Quel est pour vous le meilleur blog et pourquoi ?


Je lance également un appel aux possesseurs d’un blog corporate pour répondre à quelques questions…


Aujourd’hui, je voudrais préciser le contexte d’utilisation d’un tel outil. Sur ce blog comme sur beaucoup d’autres, vous entendez parler de différents outils de visibilité qui sont : 

  • Le référencement
  • Les réseaux sociaux
  • Le contenu rédactionnel

Comme on l’a vu, un blog d’entreprise se situe sur les 3… Lequel plus que les autres ? Ca dépendra de ce que vous mettez en place, de la stratégie d’entreprise…


Le blog est donc un espace de communication stratégique et « central » dans la communication d’une entreprise. Un inconvénient tout de même (et de taille). Faire vivre le blog peut être particulièrement chronophage…


Qui pour le gérer ?

Là est la grande question ! Quelqu’un de représentatif de l’entreprise est la personne à laquelle on pense naturellement et cela semble logique… Avant de trouver une solution fiable, il est bon d’établir une stratégie claire et de savoir précisément ce que l’on veut obtenir. Vous pourrez alors, en fonction de ces paramètres choisir la meilleure solution pour vous : 

  • Interne/externe
  • Temps plein/partiel


La solution souvent adoptée est le gérant de l’entreprise lui-même. Malheureusement, c’est souvent une erreur… Trop peu de temps, pas forcément les compétences, il a souvent d’autres préoccupations…


La gestion d’un blog et la rédaction de billets réguliers est un vrai travail. Le confier à un professionnel de la communication web peut-être une bonne chose. De même que le management de la communauté de votre activité et les comptes Twitter, Facebook ou Viadeo...

 

N'hésitez pas à réagir ou à me contacter !


Bonne journée !

 

Repost 0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 09:05

 

Bonjour ! 


106_oeil.jpg

 

 

 

 

 

L’oeil du pro ?

 

 

 

L’idée de ce billet m’est venue hier soir, en me disant que j’avais l’impression que beaucoup d’entre vous avaient développé une activité sur le web et ne savent pas trop comment la promouvoir… 

Comme je le dis à une personne qui a commenté un de mes derniers billets (test sur les sites de communiqués de presse), je ne pense pas qu’il soit plus difficile de gérer une boutique en ligne (pour ce cas-ci) mais c’est surtout très différent…


Tout ce qui est de l’ordre de la communication (référencement et publicité y compris) est bien souvent annexe dans la budgétisation (financière et temporelle) d’une entreprise. Alors un beau site, de bons produits mais des méthodes amateurs de communication…


Les différentes écoles


Ma question aujourd’hui est la suivante : Peut-on apprendre à communiquer sur le web ? 

Non, je ne crois pas. Bien sûr, vous me raconterez les qualités hors-pair de x qui a appris tout seul et qui est en passe de détrôner Meetic ou même Google. Ce que je veux dire, c’est que sans base de connaissance ou d’affinité, il est difficile d’être optimal dans ses choix…Et je parle généralités, les surhommes existent bel-et-bien !


Pourquoi pas ?

  • Problème de temps
  • Problème d’argent
  • Problème de conception
  • Problème technique
  • Problème idéologique


Beaucoup de raisons… Mais elles se basent, à mon sens, toutes sur un principe : il y a certainement des choses que l’on peut apprendre dans un livre ou par quelqu’un mais la meilleure connaissance reste l’expérience ! On n’apprend pas la communication, on la teste ! 

Bien sûr, une base de connaissance est souvent indispensable pour savoir dans quelle direction partir. Mais le plus souvent, ce qu’on utilise vient de ses propres observations. Par exemple, les sites de communiqués de presse sont très nombreux, on ne peut pas savoir du premier coup d’œil quel est le bon pour ce que l’on veut réaliser. On est donc obligé de tester. Ce qui semble me donner raison, c’est votre engouement pour cet article sur les sites de communiqués de presse. 


Mais quand on ne peut pas passer du temps et de l’argent à tester ? Comment fait-on ?


Comme je le dit aussi dans les commentaires de l’article, il peut être bon de faire appel à un professionnel de la communication et du community management. Non pas pour qu’il réalise cette communication à votre place mais plutôt pour qu’il vous aide et conseille. 


Une autre solution envisageable est de compulser des sources externes validées par des professionnels. C’est le cas par exemple des blogs du classement Wikio donc le dernier lauréat s’auto-congratule sur son blog (joke, il le dit lui-même !). Le site de Web Rank Info est également une mine ainsi que pour son forum. Google ayant une mémoire d’éléphant, on peut facilement trouver de l’information. Quant à savoir si elle est bonne… Une seule solution : valider la source et recouper les informations… Je recommande d’ailleurs le très bon blog de Camille, le veilleur...


Bonne journée !

 

Repost 0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 06:53

 

Bonjour ! 

106_face.jpg

 

 

 

 

 

 

(Les réflexions du vendredi)

(Impressionnant, non ? En fait, c'est une boite aux lettres ! Spam, boite aux lettre... vous voyez le rapport ?)

 

 

 

 

 

 

Si vous passez un peu de temps sur le web et sur les réseaux sociaux, vous aurez remarqué que deux comportements s’affrontent. Enfin, sans s’affronter, du moins directement, ils cohabitent…

D’un côté, vous avez les tenants de la « push-communication » et, de l’autre, ceux de la discrétion. Bref, les accros du spam et de la communication (associer ce terme-là à ces pratiques n’est pas facile pour moi !) tapageuse, face aux discrets quasiment invisibles

Comme d’habitude, la plupart sont entre les 2. 


A partir de là, comment définir « spam » ? Comme un « excès indigeste » ? Oui, le spam, qu’il soit par mail (en ce moment, ils se calment avec les pilules bleus mais les montres continuent…) ou autre nous envahit désagréablement. C’est certain que moins en moins de gens se font avoir mais certainement suffisamment pour que ça continue…


Visibilité mais pas aveuglement…


Par exemple, sur Viadeo, vous avez remarqué ces posts sur x hubs… ? Dans un hub sur la création e-commerce, sur le forum, une proposition pour un stage en webmarketing… Ce n’est qu’un exemple bien sûr !

Pensez-vous que ça puisse être utile de retrouver sur x hubs le même post ?

Sûrement pas, c’est lassant pour les lecteurs et finalement catastrophique pour l’image de l’annonceur… Sans parler du fait que le nombre de lecture n’est pas faramineux…

Inutile donc de multiplier les posts… 2 ou 3 hubs ok mais 10 ou 15…


Et puis, quel rapport entre une offre de stage et la création d’un site e-commerce ? Lointain, non ? Un forum est fait pour discuter, non ? Et pas pour diffuser des offres d’emploi ou des publicités…

C’est là où les modérateurs entrent en jeu… (les quoi ?) La modération est une des composante du métier de community manager, savoir contenir ses troupes…

Créer un hub veut dire l’entretenir, le faire vivre… Combien de personnes créent juste pour la publicité personnelle puis disparaissent de la circulation…


Qu’est ce qui fait la qualité d’un post ?


La question est pertinente. Comme beaucoup de choses, 2 groupes de critères sont importants : le contenu du post et son contexte de publication. 

Le contenu du post doit à mon avis être pensé pour le lecteur, bien sûr. Aussi bien dans les cas des blogs, des réseaux sociaux ou de diverses publications (lien vers article marjev). Avec une pointe de référencement…

Mais je pensais essentiellement au contexte : je suis abonné à plusieurs hub de Viadeo et, lorsque je les parcours pour voir s’il y a de l’information nouvelle, tomber sur la même plusieurs fois… De même, une information business devra être mise dans la partie « business » du hub, non ?

Il faudra également que le billet (bien rangé dans la partie forum) soit en lien avec la thématique du forum… 


Je viens de découvrir un nouveau spam : sur Viadeo, trouver « intéressant » tout ce qui apparait sur la TL… ! Efficace cette technique ?


N’oubliez pas de penser à l’image que vous laissez lorsque vous publiez 15 fois la même chose… 


D’accord ou pas ? A vous de jouer ?


Bonne journée !

 

Repost 0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 06:30

 

Bonjour ! 


92_lunettes.jpg

 

 

 

Besoin de voir quelque chose ?

 

 

Voilà quelques temps que je parle de cette étude. Alors… la voici, la voilà !


 

Je tiens à préciser que cette étude est totalement subjective et correspond à ma façon personnelle de voir les choses. Les sites choisis et les critères sont ceux que j’ai considérés comme les plus importants. Je ne souhaite pas faire de publicité négative ou positive mais simplement informer les lecteurs de ce blog des outils à leur disposition de la manière qui me semble la meilleure. 


J’ai donc choisi moi-même les sites, selon ceux que j’utilise et ceux qui m’ont été recommandés. J’y ai moi-même publié des articles et mes observations viennent de ces expérimentations et de mes observations antérieures. 

J’ai proposé à tous les sites du tableau une petite interview. Tous ne se sont pas prêtés au jeu mais, pour ceux qui l’ont fait, je cite l’« interview ». Je livre dans ce billet l’explication de mon choix des sites et des critères ainsi que mes impressions personnelles sur ces sites. 


Vous pourrez retrouver le pdf de l’étude ici.


Je précise également que je fais partie des éditeurs du site Faistacom.com. Mon avis est forcément bon ! Les données sont grisées... Ce site est très récent et, comme j’en suis un des gestionnaires, il est difficile de le comparer aux autres…


Les sites évalués


Seuls des sites gratuits sont testés. 

Ces sites sont ceux que j’utilise ou que j’ai utilisés. Même quand mon avis n’est pas bon, cela ne veut pas dire qu’il faut le jeter !


Les critères d’évaluation

Les indices de référencement : ces quelques indices donnent une idée de l’efficacité du site, s’il possède une grosse présente sur Internet. 

  • Ancienneté : les sites anciens sont bien « notés » par Google
  • Nombre de pages indexées selon google.fr (avec la fonction « site:urldusite »)
  • Page Rank de la page d’accueil : indice de popularité basé sur une page
  • Alexa Rank : indice de notoriété basé sur un domaine
  • Backlinks selon http://siteexplorer.search.yahoo.com avec la fonction « link:urldusite » à partir de yahoo.fr : les backlinks sont les liens qui pointent vers le site, plus il y en a, plus le site peut être considéré comme « populaire »


Les indices qualitatifs : 

  • Rapidité d’indexation : plus le site est réactif et capable de faire vite indexer votre article, plus il peut être possible de lier l’article à l’actualité et plus il peut apporter quelque chose au référencement…
  • Acceptation de liens : si des liens sont acceptés dans le corps du texte (dans les versions gratuites bien sûr), on peut les formuler comme on le souhaite et se servir des articles pour aider les positionnements d’un site web d’entreprise. Je vous renvoie à une série d’autres articles du blog
  • Duplicate content : le contenu dupliqué est un fléau sur le web. Nombreux sont les articles « empruntés » à d’autres ou multipliés en pensant développer sa visibilité. Les contenus uniques permettent, seuls, d’aider le référencement ; Quant à la visibilité, les stratégies sont diverses mais la multiplication d’un même article a tendance à lasser les internautes. Mieux vaut penser qualité des publications et des sites utilisés que quantité…
  • Quantité minimale de texte : l’algorithme de Google est tel qu’il sait clairement faire la différence entre des textes de différentes longueur (description d’annuaires, actualités, analyses, essais…). Un minimum de caractères demandés est souvent un gage de qualité…


Les éléments internes : 

  • Création d’un compte : la création et les connexions au copte sont plutôt des pertes de temps mais il est certain que l’on créer un compte, on peut souvent facilement retrouver ses articles, les modifier voire les supprimer…
  • Demande d’un résumé ou chapeau introductif (souvent pour placer sur la page d’accueil ou dans les catégories pour donner envie d’ouvrir et de lire l’article)
  • Relecture et validation pour une personne


Autres éléments importants et représentatifs: 

  • Simplicité d’utilisation : affichage rapide, peu de clic à faire pour publier, articles publiés facilement retrouvables…
  • Compte Twitter pour la rediffusion des publications
  • Inscription à Google Actualités pour une meilleure visibilité des articles


Mes impressions personnelles


Buzzibuzz.com :

Site efficace et rapide pour la publication d’articles de référencement (avec des liens). Il est préférable de l’utiliser pour des articles dont on est certain parce que pour retrouver de l’information ou contacter quelqu’un, ce n’est pas vraiment simple. 


Medialibres.com :

Comme les 2 sites suivants, le site offre de bonnes possibilités en matière de visibilité (ancien, assez connu et consulté). Mais on ne peut pas mettre de liens…


News-eco.com :

Ce site joue un rôle intermédiaire entre les sites pour du référencement et des sites de visibilité. Il est assez connu, offre une bonne visibilité, est simple d’utilisation et permet d’insérer des liens dans ses articles. Personnellement, je ne suis pas favorable à la possibilité de duplication de contenus (ce qu’on essaye d’assurer pour faistacom.com) mais M. Longy a joué le jeu de répondre (et il a été le seul, mis à part G. Manset de categorynet.com avec lequel j’avais eu quelques échanges il y a quelques temps) : 


1. Pouvez-vous rapidement nous expliquer le but de news-eco.com ? Pour qui et pourquoi ?

[Jean-François Longy - CyberCité] News-eco est un service de diffusion de CP à destination des entreprises françaises. Il a permis et permet aux entreprises d’être visibles auprès de journalistes inscrits par intérêt et visible sur des plateformes d’actualités qui reprennent les contenus des cp.

2. Combien de personnes sont amenées à travailler sur ce projet ?

[Jean-François Longy - CyberCité] L’outil existe depuis 2001 et « tourne » seul – il est gratuit.

3. Quelle politique menez-vous à propos des contenus dupliqués éventuellement proposés par les internautes ?

[Jean-François Longy - CyberCité] Ce sont les entreprises qui gèrent leur contenu – nous ne gérons pas ce contenu et n’avons pas d’approche « référencement » pour ces contenus. Un communiqué de presse a vocation à être dupliqué et rendu visible au plus grand nombre. L’internaute est obligatoirement lié à une société et à un Siret sinon il ne peut pas diffuser de CP.

Merci à lui de m’avoir répondu ! Sa position sur le duplicate content est donc défendable et news-eco.com est un site que j’utilise avec plaisir !


Categorynet.com :

Ce site est clairement à utiliser dans des besoins de visibilité hors référencement. Plusieurs offres sont possibles, une seule gratuite. Sans liens possibles. Pour autant, il est le seul service gratuit permettant une aussi bonne promotion des articles. 

Concernant la politique de duplicate content, il semblerait que M. Manset essaye du mieux possible de le limiter…


Europale-asmedia.net :

Je considère ce site comme une possibilité supplémentaire pour varier les sites que l’on utilise (varier les sites de publication est un conseil que je vous donne). Je ne le conseillerai pas pour autant car il prend du temps à publier, est compliqué d’utilisation, ne s’intéresse pas au problème du duplicate content et apporte peu. 


Communication-entreprise.eu :

Un peu comme le site précédent, ce site est une solution supplémentaire. Pour autant, il bénéficie de quelques spécificités intéressantes : il est spécialisé (possibilité accrue de visibilité auprès des professionnels de la communication) et permet une indexation rapide…


Articlesenligne.com :

Ce site est prioritairement un outil de référencement mais propose une visibilité minimale. Il est facile de retrouver ses articles, la publication et l’indexation se font rapidement, il est simple d’utilisation. Un bon outil…


Je divise donc ces outils en 2 : les outils de visibilité, plus propices aux diffusions de communiqués de presse institutionnels (mediaslibres et categorynet) et les outils de promotion du référencement (buzzibuzz, articlesenligne…) ; news-eco jouant un rôle intermédiaire… 

Le mieux pour se faire une idée est de les tester, bien sûr ! Mais j’espère que ces quelques informations vous auront intéressées et fait gagner du temps…


Quelques autres articles sur le sujet : 

Comment rédiger un bon communiqué de presse ?

Comment choisir un site de communiqués de presse ou articles ?

Comment se rédige un communiqué de presse pour le web ?

La mode des sites de communiqués de presse gratuits ! Quels intérêts ?

Qu'est ce que la ligne éditoriale d'un blog et comment la définir ?


Et vous qu’en pensez-vous ?


Bonne journée !

Repost 0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 06:55

 

Bonjour ! 


104_anger.jpg

Pour bien commencer cette nouvelle semaine, je vous redirige sur un autre blog ! En effet, après quelques échanges sur Twitter avec @marjev, nous avons décidé de rédiger un billet commun. Nous avons décidé de le publier sur son blog…


Si ce billet est rédigé sur un ton léger, il n’est est pas moins que le contenu est d’importance ! En effet, nous nous sommes demandés pourquoi les rédacteurs web avaient trop souvent tendance à dissocier « rédaction » et « référencement ». Non pas que l’on fasse toujours du référencement lorsqu’on écrit un article, mais ne pas penser à la visibilité du produit ou site que l’on met en avant et faire fi d’une bonne indexation et de bons positionnements sur les moteurs peut ressembler à une faute professionnelle… Sans compter que le web est une jungle et retrouver un article se fait difficilement sans l’aide d’un moteur de recherche…


Vous pouvez retrouver l’article sur la relation rédaction web et référencement ici !


N’hésitez pas à nous donner vos avis !


Bonne journée !

 

Repost 0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 06:56

 

L’importance de la veille dans le métier de référenceur


Bonjour ! 


103_regard.jpg

 

Les réflexions du vendredi… (Oui mais réfléchir fait du bien, non ?)


 

 

 

En rédigeant quelques paragraphes sur un article à paraître sur le blog de @marjev, je me faisais la réflexion : qu’est ce qui est, selon moi, le plus important chez un référenceur ? Maîtrise technique, capacités communicantes, capacités rédactionnelles ? Non ! Attention, je ne dis pas qu’elles ne sont pas importantes, je dis l’inverse dans cet article


Je considère que le référenceur doit toujours être sur le qui-vive, constamment en alerte, prêt à dégainer. Il doit constamment s’adapter et « être sur les charbons ardents ». Ahhh, je ne trouve pas les bonnes expressions ! Je ne veux surtout pas faire passer l’idée du « je fonce, je réfléchirai plus tard ». Non, le référenceur est un être zen par nature et qui planifie posément sa riposte. Bon ok, j’extrapole un peu mais le fait est essentiel. 


La veille du technicien


La compétence (peut-être) indispensable du référenceur, c’est sa veille ! Je ne sais pas ce qu’en penseront mes « collègues » mais il est clair que le web va si vite que prendre des vacances devient un luxe (je ne veux pas dire que les référenceurs sont mal payés, non…)… De plus, ils sont, la plupart du temps, complètement « addicted » à Twitter et autres systèmes d’informations rapides ( !). 


Le référencement est un métier de compétiteurs. Toujours être devant les autres ! C’est pour cela que celui qui aura le premier l’information et qui l’appliquera aura une longueur d’avance ! Et le moyen d’avoir l’information le plus tôt possible, c’est bien d’aller la chercher le plus tôt possible, non ? 


Et le communiquant et le marketeur, ils en ont besoin ?


Je fais référence aux deux orientations du métier, l’une vers la communication (celle qui ne ramène pas de sous directement mais qui est indispensable) proche du community manager, et l’autre vers le marketing (celle qui rend riche et célèbre). 

Pour ceux-là aussi, faire la démarche de la veille est essentiel. Comme pour le métier de référenceur, c’est une composante du métier. 


L’orientation communicante du référenceur est à mon sens celle qui est le plus à construire. Le métier de community manager, véritable point cardinal des stratégies web, est récent et est le centre de beaucoup d’attention… C’est lui qui construit et cimente les communautés… Mais il se s’intéresse pas au marketing, du moins directement. Il discute, échange, communique, informe… La veille lui sert donc tout le temps pour alimenter sa présence, sa motivation et ses discussions…


Le webmarketeur a des objectifs commerciaux. Son objectif est de vendre plus. Toutes les méthodes de visibilité sont donc son « pain quotidien ». Etre à l’affut des dernières solutions semble donc une évidence !


Et vous, qu’en pensez-vous ? Le référenceur est-il un drogué du web ?


Bonne journée !

 

Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 06:30

 

Bonjour ! 


102_blog.jpg

 

 

Voilà une question qui revient souvent : le blog est-il en perte de vitesse face aux réseaux sociaux ? Là-dessus, chacun aura son avis. Pour ma part, je ne le crois pas du tout, et notamment pour le blog professionnel. Mais je ne souhaite pas m’intéresser à cette question mais plutôt aux intérêts de la tenue d’un blog pro. 

 

 


Oui, on voit aussi un peu partout dire que c’est une bonne chose, mais en quoi ? 


 

 

3 perspectives doivent être envisagées pour tenter de répondre : 

  • Un blog professionnel est un outil de visibilité (impact référencement)
  • Un blog professionnel est un outil de réputation (impact communication)
  • Un blog professionnel est un outil de relation client (impact marketing)

Tout me semble réuni. A moi de détailler maintenant !


Un impact en référencement bien réel


Oui, un blog est, par nature, intéressant pour le référencement de son site, d’autant plus s’il est sur le même domaine (ce qui n’est pas le cas pour moi, je vous l’accorde !). Pourquoi ? Naturellement parce qu’il génère du contenu pertinent et que Google raffole de contenu ! Sans compter bien sûr qu’un contenu intéressant ramène logiquement du trafic et, même si transformer un visiteur en acheteur est loin d’être simple, un bon pas est franchi !

Wordpress semble être à ce jour probablement le meilleur CMS de génération de contenu, dans une optique de référencement bien sûr. Lors d’échanges avec mon ami de l’agence web Inside Creations, je me suis rendu compte de l’ « effet Wordpress »… dans ce contexte ! Pour autant, un contenu est un contenu ; s’il est bien mis en valeur par Wordpress, ce sera le cas également pour un autre CMS…

Pour obtenir une bonne efficacité en matière de référencement, pensez à : 

  • Optimiser les titres de vos billets
  • Optimiser les sous-titres et les paragraphes
  • Optimiser les metas et le code le plus possible

Inscrire votre blog à Google Actualités peut être également une bonne chose. Mais uniquement pour le trafic et non le référencement. 


Un outil de gestion de l’e-reputation


Un blog est une tribune ouverte. On pourrait d’ailleurs y raconter n’importe quoi mais je doute que ça attire les foules… Sur un blog, vous faites passer une image, vous parlez de vous, votre entreprise, vous faites passer des idées, vous attirez les internautes sur les qualités d’un produit, sur une promotion. Bref… De nombreuses applications pour un outil particulièrement efficace. Dans les 2 sens d’ailleurs ! 


Si un blog ne vous permet pas de contrôler ce qui se dit de vous sur le web, il vous permet en revanche d’y répondre (en cas de crise) et, surtout, de structurer et maîtriser votre image corporate, en interne comme en externe…

Par exemple, sur ce blog, j’ai délibérément choisi de conseiller directement les lecteurs et, je l’espère, les entreprises car cela donne l’image d’un consultant, ce que je souhaite ! Le ton employé, la qualité du discours, la longueur des billets, la mise en page… sont des éléments particulièrement importants qui façonneront votre image. Il est donc essentiel que la personne qui s’en occupe soit un professionnel ou ait été conseillé par un professionnel…


Attention, je ne parle pas encore d’un discours marketing (« moi, je suis le plus fort », « moi je vends mieux »…). Ce contenu est intéressant mais pas exclusif… Construire une image relève de la communication. En suivant la baseline de votre site (à moins de jouer sur la différence du blog, ce qui peut s’avérer intéressant…), vous jouerez sur l’image que vous diffusez et veillerez à ce que votre discours soit toujours en adéquation avec elle. 


L’inauguration d’un discours avec le client


Le blog, qui existe déjà depuis un certain temps, s’inscrit dans ces outils 2.0 qui renversent la relation unilatérale propre au marketing classique. Le discours d’origine revient à l’entreprise mais l’internaute pourra donner son avis et dire ce qu’il attend. Soit par des commentaires sur le blog, soit ailleurs sur la toile…

Le blog est donc un outil interactif qui permet de donner de l’information, attirer des internautes, conseiller sur l’emploi des produits… Si Twitter permet de gérer cette relation client, le blog professionnel permet de la prévenir, d’orienter, de rassurer… C’est en cela que le blog a un impact marketing !

Une entreprise qui se dévoile sur un blog (car il y a évidemment un risque de réputation), c’est un point positif ! Que serait Archiduchesse sans son blog ? (Oui, on en parle beaucoup de ce site en ce moment !)


Si un blog présente des avantages certains, il faudra aussi penser à y consacrer du temps et y réfléchir. La ligne éditoriale est essentielle ! Entretenir la blogroll (j’y consacrerai un article…), vous savez, la liste de liens vers d’autres blogs intéressants… Faire connaître votre blog, diffuser des résumés de vos articles sur les réseaux sociaux, les digg-like…


Voici quelques éléments sur lesquels insister : 

  • La régularité des publications (pas besoin de publier souvent mais régulièrement)
  • La pertinence des publications (seul un contenu intéressant peut attirer du trafic)
  • La qualité de la rédaction
  • La diffusion du contenu exclusif !


Qu’en pensez-vous ? D’autres points à aborder ?


Bonne journée !

 

Repost 0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 09:22

 

Bonjour ! 


1er billet depuis que j’ai pris un coup de vieux ! 

101 champs

 

 

 

 

Définir les limites de sa stratégie de communication peut s’avérer compliqué sur les réseaux sociaux…

 

 

 

 

 

 

Vous le savez, je passe du temps sur Twitter et lorsqu’on y passe du temps, on se rend vite compte que la limite « relations privées » / « relations publiques » est parfois instable. 

Depuis quelques années, le marketing a changé, ce n’est pas un scoop. Internet a modifié les comportements. De nouveaux espaces de communication se sont créés. Il y a quelques années, les échanges publicitaires se faisaient selon diverses méthodes (presse, radio, tv…) qui favorisaient largement la dimension unilatérale de l’échange commercial. L’avènement des réseaux sociaux sur Internet et le développement de tous ces moyens de communication (msn par exemple, forums, blogs…) a changé beaucoup de choses… Aujourd’hui, il est essentiel de construire une relation bilatérale B2C…


Cette nouvelle situation a un impact primordial. En développant ces nouvelles situations, le commerce s’est ouvert un peu plus à la communication. On peut échanger publiquement des informations et on sait à quel point le débat sur la vie privée est vif, à ce jour. Par exemple, un forum est un espace public sur lequel on peut échanger, converser et sur lesquelles les entreprises peuvent communiquer, diffuser un point de vue, appliquer leur stratégie de communication


Alors pour une jeune entreprise qui se lance sur ces nouveaux espaces, comment envisager cette nouvelle communication et comment en gérer les limites ?

Un exemple : je viens de voir sur Twitter la voix d’une entreprise reprochant quelque chose à une autre. En clair, elle dénonçait publiquement une action de communication d’une entreprise peut-être concurrente, par un simple tweet. Pour cela, elle utilise le « @ » et non le « D » qui revêtent alors une importance particulière. Discours public ou privé ?

A l’heure où le spectre de l’e-reputation rode sur le web 2.0, il est difficile de préciser la limite. Pourtant, il est essentiel de veiller à ce que l’on dit…

« @ » : constitue, sur Twitter, lorsqu’un le place juste avant le nom du compte de quelqu’un (par exemple, @cwmconsulting), une sorte d’apostrophe publique. Le cas le plus clair est celui de ReTweet sous la forme de « RT @... … ». Vous envoyez donc un tweet classique adressé à quelqu’un. 

« D » : s’utilise pour envoyer un message privé. Ce message ne s’affiche donc pas dans la timeline classique mais dans les messages envoyés. Uniquement la personne concernée reçoit le message, une sorte d’e-mail…


Le choix de l’un ou de l’autre constitue en soi une stratégie autonome. Comme dans une conversation orale, cela peut paraître désagréable et déplacé de s’adresser en particulier à une personne au milieu de plusieurs. Et comme dans un échange classique, les règles conversationnelles s'appliquent. Il est donc préférable de s’adresser en privé dans ce cas. Mais la personne ne vous suit pas forcément ou inversement…


Dans le cas par exemple d’un échange polémique, la question prend tout son sens… Alors mieux vaut-il ne pas avoir le clic trop facile ! 


Et vous, qu’en pensez-vous ? Des anecdotes à nous raconter à ce sujet ?


Bonne journée !

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher