6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 07:12

 

Bonjour ! 


Vous avez remarqué ? Nous sommes mardi. Cet été, je ne posterai que 2 billets par semaine… Non seulement, il est vrai que le temps a tendance à raccourcir pendant l’été, mais je ne voudrais pas non plus laisser de côté la qualité de réflexion qui, le l’espère, vous intéresse…

 

42_victory.jpg

 

 

 

 

Les jeux-concours...

 

 

 

 

 

Dans la continuité de mes billets plus orientés « marketing », je voudrais recueillir vos avis sur le phénomène du « jeu-concours »… Mercredi dernier, je vous parlais du teasing comme une pratique bien ancrée dans les habitudes du marketing « classique » et qui a tendance à se développer sur le web. Même chose pour le jeu-concours ? 


L’organisation d’un jeu concours est, selon moi, à rapprocher globalement d’un buzz média. Il s’agit en fait d’attirer des internautes vers son site ou blog avec des cadeaux, chers ou non… Ponctuellement, en fonction d’une activité particulière… Les faire venir un jour à un moment donné et éventuellement les faire revenir pour les résultats mais pas forcément, du moins, pas en ce qui concerne le jeu lui-même… 

Pas mal de similitudes avec un buzz donc !


L’idée de base est donc « venez participer pour gagner… ». Les internautes viennent sur le site, participent au concours ou prennent les informations pour y participer et… c’est tout ! Sans forcément parler de référencement, il y a donc un gros besoin de communication, en faire parler, en faire la promotion… Si cette communication est bien faite, cela peut être une bonne occasion pour faire connaître son site ou blog … mais seulement si cette condition est remplie ! Alors, il est certain que l’argument de « gagner quelque chose contre un peu de temps » est un bon argument, probablement plus intéressant que la seule pertinence du contenu du blog/site mais cela nécessite forcément du travail pour que les résultats soient optimaux ! 


Qu’est ce qui attire ? Essentiellement l’argument de la gratuité contre un peu de temps… Pour vous en revanche, il s’agit de vous faire connaître en créant un concours intéressant, drôle, instructif… De sorte à ce que les visiteurs aillent aussi voir le reste du site sur lequel ils atterrissent… Penser à cela s’avérera donc essentiel lorsque vous construirez le concours ! (Un jeu-concours fait partie d’une stratégie de visibilité !)


Sinon… Votre travail sera vain ! Pour cela, quelques conseils : 

  • Construire un jeu en lien avec la thématique de votre site/blog
  • Faire gagner des lots en lien avec la thématique de votre site/blog
  • Mettre des liens dans le contenu vers les autres pages de votre site/blog
  • Inclure des informations sur votre site/blog dans le concours
  • Obliger les internautes à revenir pour les résultats et les pousser à s’abonner à votre flux RSS ou à revenir régulièrement


Qu’en pensez-vous ? Avez-vous des conseils, cas pratiques à nous faire partager ?


Je vous rappelle également mon « appel » de vendredi dernier : 

Quels sont les sujets qui vous intéressent et que vous aimeriez me voir traiter ?

Qui serait prêt à témoigner concernant ses pratiques « marketing » sur le web et leur efficacité ?

Merci !


Bonne journée ! 

 

Repost 0
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 08:28

 

Bonjour ! 

 

128_cours.jpg

 

 

 

 

(Ne partez pas ! Revenez !)

 

 

 

 

 

 

Loin de moi l’idée de donner des solutions ou d’analyser un processus marketing complexe dans ce billet mais uniquement amorcer une réflexion et une « nouvelle » série de billet pour cet été et la rentrée probablement…

Vous avez suivi ma série sur les sites de communiqués de presse et celle (en cours) sur le blogging d’entreprise. Merci ! 


La fidélisation est un processus marketing essentiel et il est particulièrement intéressant de se poser la question : pourquoi un client revient-il et comment le faire revenir ? Pour un site e-commerce qui marche correctement, les clients fidélisés peuvent représenter jusqu’à 75% des visiteurs mais ce taux dépend de chaque site et de chaque type…

Une ressource fondamentale donc ! Mais comment s’y prendre ?

Globalement 2 solutions : 

  • Plaire au consommateur, assez pour qu’il revienne de lui-même
  • Faire au consommateur régulièrement des propositions commerciales plus intéressantes que ses concurrents

Vous l’aurez compris, selon vos capacités, il existe des solutions différentes. Le « web social » offre de nouvelles ressources à ne pas négliger, même si on a assez de budget pour vendre moins cher que tous les autres et, donc, intéresser par défaut !


Je profite donc de ce billet pour faire un appel aux sujets qui VOUS intéresse et que vous aimeriez me voir traiter et à ceux qui accepteraient (pros du web comme néophytes) de témoigner… Faites-vous connaître !


Bonne journée ! 

 

Repost 0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 07:25

 

Bonjour ! 


127_crieur.jpg

 

 

 

 

Bon, assez parlé de « blog », aujourd’hui, un article un peu différent, surtout de ces derniers temps (!). Pas de question « blog » (enfin, il y a un lien bien sûr…) aujourd’hui mais une question « marketing » qui me « chatouille » et sur laquelle j’aimerais votre avis…


 

 

 

 

 

Sur Twitter, et essentiellement pour cet outil même si la question peut se poser pour d’autres, j’annonce souvent les billets de mon blog avant leur sortie… Mes billets annoncent parfois la tenue du suivant, avec une marge de manœuvre pour la date de publication en cas de problème… 

Bref, vous aurez compris, je veux parler de « teasing ». 

De quoi s’agit-il ? D’une méthode strictement marketing visant à annoncer la tenue d’un évènement quelconque… Les manières diffèrent : 

  • Vidéo (le teaser de « HP7 » sorti hier, si je ne m’abuse…)
  • Audio (radio…)
  • Texte (sur blog, communiqués…)

Mais le principe reste le même : attiser (« attiser » et « teaser » ont la même racine…) la curiosité des internautes et les retrouver le jour J ! 

Un effet d’annonce purement marketing (je ne parle pas ici de « communication » puisqu’il s’agit de vendre…) de plus en plus développé et dont les publicitaires et annonceurs du cinéma sont devenus les maîtres !


Dorénavant des vidéos, des images aussi développées que les bandes-annonces ou affiches d’un film sont faites à partir d’un budget équivalent. L’annonce de l’évènement devient-elle aussi importante (voire plus) que l’évènement lui-même ? L’effet « buzz » est passé par là… Toujours plus de communication… (Un argument dans le sens de ma réflexion…)


Si vous le souhaitez, on pourra décortiquer ensemble quelques exemples…


Alors pourquoi parler de cela et quel rapport avec ce blog ? Il s’agit tout simplement de communication et, en matière de communication (web), annoncer un évènement crée-t-il une plus-value de cet évènement ? Doit-on vous conseiller de « teaser » vos évènements ?


Dans le cas de « petites » communications, pas de l’envergure du dernier « HP », la réponse doit, à mon avis, être mesurée. Trop d’annonce tue l’annonce mais pas assez risque de faire passer l’évènement de manière invisible… Encore une fois, tout est une question de degrés…

L’évènement doit être « teasé » en fonction de son importance. Par exemple, pour une simple réduction de -5% sur une paire de chaussure, pas besoin d’en faire trop mais pour les soldes (qui démarrent aujourd’hui d’ailleurs…) sur votre e-boutique, je pense qu’il est bon de l’annoncer, sans trop de tapage non plus (attention à votre e-reputation ensuite). 

Comment ? Pourquoi ne pas : 

  • Réaliser une vidéo postée sur Dailymotion, Youtube… 
  • Rédiger quelques communiqués de presse les semaines précédant l’évènement
  • Rédiger quelques articles sur des blogs partenaires
  • Annoncer l’évènement sur les réseaux sociaux
  • Organiser un jeu-concours


Beaucoup de solutions sont possibles. Le tout étant de préparer une stratégie solide et adéquate. Et je parle bien ici de communication et non de référencement… (Même s’il rentre forcément en ligne de compte !)


Utilisez-vous cette pratique ? Comment ? Efficace ?

Qu’en pensez-vous ?


Bonne journée ! 

 

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 07:58

 

Bonjour ! 

 

126_3.jpg

 

Après l'Interview de blogueurs pro 1/3 : Les blogs pros d’un point de vue global et l'Interview de blogueurs pro 2/3 : explications sur quelques blogs professionnels, dernière partie de l’interview, plus centrée sur la stratégie. Enjoy !


Question 1 : Comment avez-vous fidélisé vos lecteurs ? (ou comment pensez-vous les avoir fidélisé…).

S. Richard, (Axe-net) : « Il semble que la qualité du contenu, le ton, le rythme régulier des parutions ont aidé à fidéliser une partie de notre lectorat. Les BL en dofollow depuis le premier jour ont fait le reste... »

Ludivine (Peau Ethique) : « Bonne question, je dirais en restant la même, toujours le même ton (incisif quand il le faut et relâché pour certains sujet) en essayant d’être régulière et de ne pas ressortir une information vu ici ou là »

M. Garaud, (Influelse) : « Nous pensons que pour fidéliser ses lecteurs cela dépend vraiment de la ligne éditoriale. Notre devise : la qualité amène la quantité. Et Twitter est un vrai levier pour le faire connaître et faire partager nos articles. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Là encore trop tôt pour parler de fidélisation après seulement un an d’existence. Je mets tout en place pour fidéliser mes lecteurs, en conservant un niveau de qualité de mes billets, en restant authentique. Certains me disent revenir pour mon style d’écriture, d’autres pour ma philosophie… chacun je crois y trouve son compte. La promotion de mon blog sur le réseau aide aussi beaucoup à la fidélisation. Les abonnés de la page Fan FaceBook ou du compte Twitter sont aussi des fidèles ! »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « Les lecteurs peuvent venir de plusieurs endroits. Moi-même, je vais laisser des commentaires sur d’autres blogs n’abordant pas forcément les mêmes thèmes que moi. Avec les liens laissés par les commentaires, j’ai eu des visites en retour. Politesse ou intérêt ? Au fond de moi je suis une grande naïve et je me plais à croire qu’il y a aussi de l’intérêt par rapport au contenu, sinon les gens ne reviendraient pas ! Selon les statistiques, j’ai 2/3 de mon lectorat qui est assidu. Après ce sont des nouvelles visites. »

Yassine (Ya-graphic) : « Créez un blog spécialisé dans un domaine précis, de cette manière vous allez créer votre public, un public ciblé (à condition que votre blog soit bien optimisé pour les moteurs de recherche). Ecrivez du contenu de qualité, du contenu pertinent, et soyez réguliers, ces conditions suffiront à fidéliser plus d’une moitié de votre lectorat. Les flux RSS sont une manière basique de fidéliser son lectorat. Mais il existe d’autres outils que nous connaissons tous… les newsletters par exemple. »


Ma réponse : Oui, fidéliser est un grand mot après à peine 1 an d’existence…. Les lecteurs resteraient-ils en cas de modification de la fréquence, du contenu, j’en doute… Pour autant, certains reviennent et je les en remercie ! Pas de recette miracle pour autant. Régularité, fréquence, pertinence… J’aime également à croire que l’on fait des liens vers mon blog par intérêt et non par politesse même s’il en faut !

Mon analyse : La « régularité » semble être le maître mot ! Mais la régularité (des publications et du suivi de la ligne éditoriale) ne peut se faire sans pertinence des billets publiés ! Un savant mélange, donc ! Sans recette miracle, désolé !


Question 2 : Quelle est votre cible et quand l’avez-vous défini ?

S. Richard, (Axe-net) : « La cible principale de notre entreprise est constituée des entreprises ayant eu une première expérience décevante du traitement de leur projet web (très souvent, car leur budget n'était pas à la hauteur de leur ambition).  Ce qui les amène chez nous, c'est la volonté de réinvestir en étant certains que les points relatifs à leur visibilité sur les moteurs de recherche seront correctement traités. Notre communication SEO nous permet très souvent d'être trouvés alors qu'ils cherchent des réponses à leurs problèmes...sur Google. »

Ludivine (Peau Ethique) : « Ma cible est une personne qui s’intéresse de près ou de loin à l’écologie et l’équitable (si c’est un client Peau-Ethique) c’est encore mieux. Dès le départ, je savais à qui je m’adressais. »

M. Garaud, (Influelse) : « Nos lecteurs sont à priori des personnes sensibilisées aux problématiques des relations presse et publiques et intéressées par les sujets relatifs aux SEO, médias et à la communication en générale. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Ma cible est mon lecteur, quel qu’il soit. S’il revient me lire, c’est que mes billets l’intéressent. »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « Je n’ai pas déterminé de cible au préalable. Comme je l’expliquais dans les questions précédentes, le plaisir et les coquineries concernent tout le monde. Une limite ? L’âge peut être ou les plus jeunes porteront moins d’intérêt au sujet. C’est d’ailleurs un élément que je retrouve dans le profil de ma clientèle. »

Yassine (Ya-graphic) : « Ma cible, c’est le grand public, c’est la clientèle d’agence Web et d’indépendants, c’est aussi les professionnels du Web lorsque je publie des articles d’analyse, des essais, des outils utiles, etc. »


Ma réponse : Je suis avant tout un consultant. L’idée est de fournir du conseil à ceux qui en ont besoin. Le blog est une amorce, une porte d’entrée. Les « professionnels cherchant du conseil en visibilité web » sont donc ma « cible » prioritaire…

La même que pour mon activité ? Non ! Celle-là se retrouve sur les deux créneaux. Mais le blog est également destiné aux professionnels du web, un espace de discussion, d’échanges. Pour autant, je ne leur vendrai rien ! 

Mon analyse : Ces réponses sont intéressantes car il semble bien qu’il ne soit pas crucial de définir une cible spécifique… Pour autant, même si l’on dit ne pas écrire pour un type de personnes particulier, n’a-t-on pas en tête un profil type ? Car lorsqu’on définit une cible, il y a forcément des personnes n’y appartenant pas qui sont des fidèles du blog…

De même, il semble que la cible s’affine au fil du temps. On la trouve de mieux en mieux au fil des billets… Ou c’est elle qui nous trouve ?


Question 3 : Avez-vous défini une ligne éditoriale ? Si oui, à quel moment ? Arrivez-vous à la respecter ?

S. Richard, (Axe-net) : « J'ai décidé d'utiliser un ton qui nous permet de faire passer plus humainement notre philosophie. Le discours est plus personnel que sur notre site principal. Il est d'ailleurs amusant de constater lors d'appels de prospects que ceux-ci disent déjà bien nous connaître grâce aux publications du blog. Il ne demande pas à parler à un conseiller ou un commercial, ils demandent à parler à Sylvain. C'est significatif. »

Ludivine (Peau Ethique) : « Oui et non … je ne parlerai jamais de politique enfin je ne donnerai pas clairement mon avis, et après je m’autorise à parler de ce que je veux. Cependant en général le mercredi je parle habitat et le vendredi mode, depuis peu le lundi est la rubrique mon produit écolo. Le jeudi une collaboratrice (Séverine) parle de communication ou marketing vert. »

M. Garaud, (Influelse) : « Notre ligne éditoriale est inhérente à notre site corporate puisque le blog est complètement intégré au site. Nous l’avons donc pensé au moment où nous avons pensé et réalisé le site. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Comme je le disais un peu plus haut, oui j’ai défini une ligne éditoriale autour du blog pro et ce qui va avec. Elle s’est imposée d’elle-même avec mon projet professionnel. Elle ne changera pas mais elle pourrait évoluer… peut être. En revanche je la respecte parce que c’est une nécessité de se conformer à sa ligne éditoriale. Quand j’ai un sujet sans rapport avec celle-ci mais qui me tient à cœur, je file sur un de mes autres blogs pour m’exprimer ;-) »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « La ligne éditoriale rejoint mon positionnement que je décrivais tout à l’heure : sexo, coquin sans vulgarité. Ce choix a été clair dès le départ, et je crois l’avoir toujours respecté. »

Yassine (Ya-graphic) : « Ma ligne éditoriale découle naturellement de ma profession. Les catégories du blog peuvent être une délimitation de mon champ éditorial. Je la respecte, du moins je crois la respecter, mais en tant que perfectionniste acharné la satisfaction ne me suffit pas.  »


Ma réponse : Comme je le disais, je fais du conseil. Après la rédaction de chaque billet, je me demande si « cela peut intéresser ma cible » et, si c’est le cas, je publie… Sinon, je le reprends… La ligne éditoriale est essentielle, la respecter va de soi…

Mon analyse : Il est intéressant de remarquer que, si on entend à peu près tous la même chose par « ligne éditoriale », des aspects du sens de ce mot sont privilégiés par certains et non par d’autres…

Tout a été dit, une ligne éditoriale respectée est le chemin le plus direct vers la fidélisation des lecteurs…

Nouvel argument pour les « blogs pro » (!) : il semble qu’un certain nombre de clients d’Axe-net viennent chercher de l’information complémentaire en sachant déjà pas mal de choses, grâce au blog… Je remarque la même chose. Un blog est donc un formidable outil de visibilité, à n’en pas douter…


Question 4 : Les commentaires de vos billets sont-ils importants pour vous ? Pourquoi ?

S. Richard, (Axe-net) : « Ils le sont pour trois raisons :

  • l'avis des autres m'intéresse. Je n'ai jamais pensé avoir la science infuse et certains commentaires m'amènent à explorer d'autres pistes, à m'ouvrir les yeux.
  • Ils permettent de tisser des relations qui se poursuivent au-delà des échanges sur le blog.
  • Ils permettent d'obtenir un contenu supplémentaire, sur lequel je me positionne sur Google, et pour lequel ce sont les visiteurs qui travaillent pour nous  »

Ludivine (Peau Ethique) : « Oui même s’ils sont peu nombreux, j’ai l’impression d’être lue et puis certaines fois cela peut amener débat et l’intérêt d’un blog justement est d’instaurer une discussion !! »

M. Garaud, (Influelse) : « Les commentaires sont vraiment des indicateurs de la pertinence et de l’intérêt qu’ont les lecteurs pour nos articles, de même que le nombre de tweets. Ils nous permettent le cas échéant de faire des recadrages ou de donner des compléments d’informations si le lecteur le demande. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre): « Bien sûr ! Je dirais même plus important que le nombre de visites ou le billet lui-même ! Si j’écris, c’est pour partager, et qui dit partage dit double sens ! J’aime ouvrir le dialogue sur un sujet, écouter les autres donner leur avis… Le feedback sur votre opinion est important non ? Maintenant, je sais pertinemment que nombre de lecteurs ne laissent pas de commentaire et qu’il ne faut pas se formaliser ! C’est un usage 2.0 ;-) »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « Si les commentaires sont importants ! Bien sûr que oui ! Pour mon ego d’abord (rires) mais aussi parce que les commentaires permettent une interaction avec les lecteurs. Ils sont essentiels et je trouve qu’il n’y en a jamais assez ! A bon entendeur ! »

Yassine (Ya-graphic) : « Les commentaires de blogs sont très importants. Ils doivent apporter une valeur ajoutée au contenu de mes articles. C’est un terrain du savoir. Les internautes viennent poser leur question, apporter un avis différent ou confirmer mon propos. Je regrette les spammeurs. Ces pseudos commentaires qui ne sont là que pour faire du lien (spam), et les discussions enflammées qui n’apportent rien d’intéressant (polémiques). »


Ma réponse : Rien de plus original à dire sur ce sujet… Les commentaires sont essentiels pour tout blog, je pense…

Mon analyse : Les commentaires, c’est le 2.0 ! Un blog sans commentaires, pas top… Ils permettent d’avancer tout simplement ! Mais c’est aussi se confronter à l’avis des internautes et c’est pas forcément facile. La gestion de la relation client est un métier. Tout à coup, la frontière entre le « monde commercial’ et le « monde privé » se fait plus fine…


Merci aux blogueurs pour ces interviews et merci à vous, lecteurs, sans qui ce travail n’aurait pas beaucoup de sens…


Pour contacter les blogueurs sur Twitter : 



Bonne journée ! 

 

Repost 0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 07:01

 

Bonjour ! 


125_2.jpg

Rentrons tout de suite dans le vif du sujet ! 


Question 1 : Depuis quand avez-vous lancé votre blog ?

S. Richard, (Axe-net) : « Le blog AxeNet a 2 ans environ. Il parle à 70 % de référencement, et en annexe de sujets webmarketing, juridique et communication. »

Ludivine (Peau Ethique) : « 1 an et 4 mois (ou 3) »

M. Garaud, (Influelse: « Nous, l’agence RP & Social Media influelse (http://influelse.fr/), avons lancé notre blog en même temps que notre site Internet au mois de mars. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Mon premier blog date de 2005, c’était un blog intimiste, essai littéraire. Puis j’ai ouvert un blog communautaire pour ma résidence, un réseau entre voisins. Enfin début 2008, j’ai ouvert Blog Job & Comm sur la plateforme dédiée à l’emploi RégionsJob qui me servira longtemps de béquille dans le cadre de mes recherches d’emploi. Puis, il y a un peu plus d’un an, mon projet professionnel ayant commencé à se dessiner, je suis entrée en couveuse d’entreprises, et inévitablement j’ai créé Corpor@tement Vôtre, prolongement évident de mon projet professionnel, son fil rouge. »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « Le blog de La Coquinerie a vu le jour en février 2009. J’ai à la fois l’impression que c’était hier et en même temps que le blog a toujours existé ! »

Yassine (Ya-graphic) : « Depuis quand avez-vous lancé votre blog ? J’ai lancé mon blog en 2007 sur Blogger, aujourd’hui il existe en sous-domaine (http://illustration.ya-graphic.com/). Au tout début Ya-graphic.com était un site statique sur le thème de l’illustration et du graphisme, mes autres compétences. »


Mon analyse : Pas grand-chose à analyser sinon la plupart des blogueurs semblaient connaître ce support avant de lancer le blog actuel, du moins le « monde du web ». 

Ma réponse : Personnellement, j’ai lancé le blog de CWM il y a un peu plus d’un an. Ce billet est le 125ème billet. Beaucoup d’évolution en peu de temps !


Question 2 : Organisez-vous des concours ou autres opérations de type marketing ?

S. Richard, (Axe-net) : « Aucune opération commerciale n'est proposée. Quelques petits jeux ont suscité un vif intérêt.   »

Ludivine (Peau Ethique) : « oui des concours »

M. Garaud, (Influelse) : « Nous n’avons pas pour vocation première d’organiser des opérations marketing à travers notre blog. Nous partageons plutôt notre expérience des relations presse et publique et du Social Media, sur nos process et savoir-faire, nos outils… Mais il n’est pas exclu qu’à un moment donné ou un autre nous organisions un jeu concours. Par exemple, nous avons organisé un jeu concours via twitter et allons faire gagner à notre 300ème follower un diagnostic de son potentiel média. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Je n’ai pas une culture marketing. Peut-être que je me trompe mais pour moi le blog et le marketing ne font pas bon ménage. Je n’apprécie pas les blogs où le seul but est de rameuter le lecteur par des opérations de marketing, je trouve le résultat souvent éphémère. Je préfère et de loin gagner en fidélité sur mes écrits, mes idées, mes partages. »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « J’ai organisé un concours assez récemment pour fédérer la communauté. J’ai fait une erreur. Car j’ai impliqué l’ensemble de la communauté en mélangeant la provenance des participants (Blog, Facebook, Twitter). J’ai eu plusieurs dizaines de participations, mais à l’avenir, je ferais quelque chose de plus simple. »

Yassine (Ya-graphic) : « Je préfère d’autres techniques marketing que le concours. Je reste cependant ouvert aux concours s’ils sont bons. »


Mon analyse : J’ai posé cette question avec comme arrière-pensée : « quelles sont les méthodes de fidélisation et d’attraction de lecteurs sur un blog ? ». Et les réponses montrent un télescopage sémantique intéressant entre 2 possibles interprétations (Juré, ce n’est pas volontaire !). Soit la question peut être comprise comme : « quelles sont les méthodes de fidélisation pour votre blog que vous utilisez ? » mais également « vous servez-vous de votre blog à des fins marketing pour votre activité ? », le jeu-concours pouvant être utilisé pour le blog ou pour l’activité à travers le blog…

A Ludivine, j’aurais aimé demander : « quelle sorte de concours ? et pourquoi ? » mais ma question était peut-être mal posée… La suite des questions répond en partie à la question initiale que je voulais poser…

Un blog est un lieu de communication à distinguer d’un site corporate dans sa façon d’aborder l’internaute de l’attirer ou de le fidéliser… Il ne doit donc pas jouer le rôle d’intermédiaire marketing ; c’est pourquoi la plupart des lignes éditoriales sont différentes. Pour autant, on peut peut-être lui appliquer les mêmes méthodes pour l’auto-promouvoir… Il n’empêche que la force du contenu et sa pertinence sont les « armes marketing » principales…

Ma réponse : Personnellement, je ne fais pas de concours sur le blog de CWM. 

Il ne semble pas que les méthodes de marketing de base puissent être adaptées au blog d’une entreprise. Je suis assez d’accord avec cette idée…

Pourquoi ? Peut-être parce qu’un blog est avant tout un outil de communication et non de marketing…


Question 3 : Votre entreprise/vous-même avez-vous un site professionnel/corporate en parallèle ? Ce blog fait-il partie d’une stratégie globale d’entreprise ?

S. Richard, (Axe-net) : « Oui, notre agence web a pour métier principal la création de site internet. Notre site institutionnel traite majoritairement ce sujet. Nos compétences réelles en référencement et SEO sont sans doute notre plus grand point différenciant par rapport à nos concurrents. Le blog est un levier idéal pour nous permettre de communiquer sur ce sujet. C'est aussi l'outil principal qui nous a servi à accroître la notoriété de AxeNet dont personne ne parlait il y a 2 ans. »

Ludivine (Peau Ethique) : « On a le site de la marque Peau-Ethique (www.peau-ethique.com) Ce blog fait-il partie d’une stratégie globale d’entreprise ? Oui de montrer que le bio n’est pas ringard et par la même occasion de toucher un maximum de nouveaux prospects »

M. Garaud, (Influelse) : « Effectivement notre blog est complètement intégré au site web de notre agence. Au-delà de contribuer à notre référencement, notre volonté est de partager la vie de l’agence, de nos clients et événements et d’apporter un éclairage sur le nouveau visage des nouvelles relations presse et publiques. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Comme je le disais plus haut, oui j’ai créé mon blog pro au tout début de mon idée de projet pro et bien sûr il fait partie intégrante de ma stratégie, comme tous les médias et réseaux sociaux d’ailleurs, puisque le blog est MON fil rouge professionnel. Je me dois donc d’appliquer à moi-même ce que j’applique à mes clients ;-) »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « Comme je le disais au départ, je m’occupe en parallèle de la boutique en ligne de La Coquinerie. J’ai commencé par faire le blog puis le site a ouvert ses portes (fenêtres) 8 mois après. C’était une façon d’occuper le terrain et de préparer les lecteurs à une future ouverture.

Le blog fait donc depuis toujours partie de la stratégie globale de l’entreprise. (20 % des visites du site proviennent du blog). »

Yassine (Ya-graphic) : « Ce blog fait-il partie d’une stratégie globale d’entreprise ? Actuellement un site professionnel/corporate est en projet. J’y exposerai mes compétences, entre autre… »


Ma réponse : Le blog de CWM est l’outil principal de la communication de CWM Consulting. Une communication proche des internautes faites de conseils et de retours d’expérience… Le blog a été créé quasiment en même temps que la structure…

Mon analyse : Plusieurs « chemins » sont ici possibles. Des différences récurrentes commencent à apparaître entre les blogs. Pour certains, il semblerait que le blog soit un outil de communication appartenant à une stratégie globale marketing et communication. Pour d’autres, le blog est le centre névralgique de leur activité. La différence n’est pas forcément considérable mais il s’agit, à mon avis, d’une question de principe. Soit le blog est un outil parmi d’autres, soit il est « THE » outil permettant de faire passer le point de vue de la marque, le site corporate ne permettant que de « ramener de l’argent » (on en a tous besoin pour vivre, c’est un fait !). 

Par exemple, l’activité « Peau ethique » (n’hésitez pas à me corriger si je me trompe !) est une activité basée sur une qualité de produits et de savoir-faire, qualités diffusées à travers le blog. Le blog de CWM est une activité à part entière et le blog me sert à aider à montrer un savoir-faire, une réflexion…

Pendant mes études, on a beaucoup parlé des fonctions d’ancrage et de relai que R. Barthes attribuait au texte accompagnant une image, dans une publicité par exemple… Je vous renvoie à une série d’articles publiés sur ce blog à mes débuts pour plus d’explications http://cwm-consulting.over-blog.com/categorie-11027929.html (notamment les articles 3 à 6). Dans le cas présent, c’est un peu le même principe. Le blog joue soit le rôle d’ancrage de l’activité, il la fixe en lui donnant quelques informations nouvelles… soit le rôle de relai en sélectionnant directement une activité parmi d’autres…


Question 4 : A quelle fréquence postez-vous ? Pourquoi ?

S. Richard, (Axe-net) : « Tous les dimanches matin. Pour accompagner le café et les croissants de nos fidèles lecteurs, la semaine, ils n'ont pas le temps, ils bossent comme des fous . »

Ludivine (Peau Ethique) : « Tous les jours sauf le week-end, car une fois par jour c’est bien, ça ne « saoule » pas (du moins j’espère) le lecteur et il a la journée pour lire le post (en général le billet est posté à 9h), plus je post régulièrement plus je pense intéresser mes lecteurs »

M. Garaud, (Influelse) : « Tout comme pour notre profil facebook agence et pour notre compte twitter, nous nous sommes fixés un objectif de poster un article par jour. Malheureusement ce dernier mois a été très riche en actualité (et donc plutôt bon signe pour nous) et n’avons pu tenir cet objectif. Nous nous réorganisons en interne pour mieux faire face à cet impératif. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre: « J’adore écrire, j’ai choisi ce métier justement pour me permettre de ne faire que cela ! Je préconise 1 billet par semaine, sauf évènement exceptionnel. Malheureusement, à titre perso, je ne poste pas à la fréquence que je voudrais par manque de temps car je consacre 90% de mon temps à la création de mon projet en couveuse, à la prospection et à la construction des fondations de mon entreprise. J’espère bien rectifier le tir très vite ! »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « Je suis mal éduquée en ce qui concerne la fréquence de mes billets. Au début, je découvrais, je tâtonnais, peu à peu, j’ai commencé à avoir un rythme de 5 billets semaine. La cadence est parfois dure à tenir. Je parle de tout et j’essaie de coller un maximum à l’actualité tout en gardant ma vision coquine qui est ma ligne éditoriale. Certains jours, je pourrais poster 3 billets différents, d’autres fois, j’ai plus de mal.

Je sais qu’idéalement, je devrais poster au rythme de 3 fois par semaine, mais je ne suis pas assez rigoureuse et plus que tout, je manque de temps. »

Yassine (Ya-graphic) : « Je poste sur mon blog dès que j’ai le temps. J’écris souvent et à toute heure. Dès que j’ai une idée je la note et j’en fais un article. »


Ma réponse : J’essaie de poster 2 à 3 billets par semaine, pas forcément facile… 

Mon analyse : La fréquence des posts est une question somme toute subsidiaire si on a une stratégie bien développée et claire. La réponse (théorique) vient alors d’elle-même. D’un point de vue pratique, on fait ce qu’on peut ! Les contraintes de temps ou d’éparpillement peuvent être fortes…


Question 5 : Passez-vous beaucoup de temps à écrire les billets, répondre aux commentaires… ?

S. Richard, (Axe-net) : « Oui, bien sûr. C'est d'ailleurs sans doute ce point qui est sous-estimé dans de nombreuses entreprises et qui amène à l'appauvrissement ou à la disparition de certains blogs. »

Ludivine (Peau Ethique) : « Oui pour la rédaction, mais sur mon temps libre, pour la réponse des commentaires, si je dois faire une « tirade » je le fais sur mon temps personnel sinon je réponds brièvement après réception de commentaire »

M. Garaud, (Influelse) : « Pour avoir la qualité nécessaire attendue par les lecteurs, il faut effectivement y passer un peu de temps. C’est notre consommation d’Internet (sites d’infos, twitter, facebook, etc.) qui nous apporte souvent des idées d’articles. En complément des interviews portraits que nous avons commencé à réaliser, nous avons pour ambition de proposer prochainement (à partir de la rentrée) des interviews filmées. Ceci demandera donc un certain nombre d’heures… »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Pas de doute, bloguer est une activité chronophage ! Le temps que je passe sur mes billets est variable. Le premier paramètre est celui de l’inspiration. Pas d’inspiration, pas de billet ! Le sujet aussi est primordial (et guide l’inspiration forcément), je suis incapable d’écrire sur un sujet qui ne me passionne pas. Par exemple, je serais incapable de parler de produits pétroliers, de tabac ou d’Apple ;-) En revanche, donnez-moi un sujet que j’affectionne comme la petite enfance, les voitures et la culture et je suis intarissable ! Et forcément le billet peut être écrit en moins d’une heure !

Répondre aux commentaires prend aussi beaucoup de temps, les réponses sont tout aussi importantes que le contenu du billet. Mais il n’y a pas que ça…Mettre des liens sur un billet, chercher les références, les informations sur un sujet prend aussi beaucoup de temps. Tout comme lire les autres… »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « C’est vraiment très aléatoire, je vais pouvoir mettre 30 minutes pour certains billets comme un de mes derniers « Je ne suis pas attirée par les sextoys » et d’autres plusieurs jours en fonction de la documentation à chercher, les sources à vérifier comme pour « Excision et journée de la femme ».

Et en ce qui concerne les commentaires, cela dépendra aussi de celui-ci. Mais je réponds toujours aux commentaires. »

Yassine (Ya-graphic) : « Passez-vous beaucoup de temps à écrire les billets, répondre aux commentaires… ? Je passe évidemment beaucoup plus de temps à écrire un billet. »


Ma réponse : Un billet de qualité, avec pour base une étude, une interview ou une réflexion, prend nécessairement du temps. Mais il est impossible de donner un temps moyen, cela dépend du billet, de sa thématique, de sa longueur, de celui qui va le rédiger…

Mon analyse : La rédaction et l’alimentation d’un blog est une activité à part entière. Lorsqu’on consulte la presse, suit l’actualité, travaille pour des clients… on pense bien souvent à des sujets, des façons de les aborder. Constamment… Quel que soit le type de blog… Sans parler des commentaires… C’est effectivement un point à prendre en compte dès le début. Celui qui aura la charge de gérer le blog devra être conscient de cela et envisager son planning en fonction et le faire comprendre à sa hiérarchie... 


Question 6 : Quel type d’information diffusez-vous sur ce blog ? Analyses, descriptions, humeurs, rediffusion… Et pourquoi ce positionnement ? Fonctionne-t-il bien ?

S. Richard, (Axe-net) : « La publication de tests SEO, de nombreux conseils en référencement et un peu de guest bloging permettent de l'animer régulièrement. Ce type de contenu permet d'être souvent cité et repris sur d'autres blogs. Visiblement cela plait, et répond à nos objectifs de notoriété. »

Ludivine (Peau Ethique) : « Informations générales sur le milieu du green et de l’équitable en général avec des thématiques spécifiques, habitats, mode, livres … mais humeur aussi, car le but du blog est justement pour moi le côté humain de la marque … et bien-sûr je parle des actualités de Peau-Ethique nouveaux produits, presse, salons … »

M. Garaud, (Influelse) : « Nous proposons de l’information propre à notre secteur d’activité (la communication, les relations presse & publiques, les réseaux sociaux), à nos clients. Il nous arrive également de faire partager nos coups de cœurs sur des initiatives vertes comme celle de NU. Il est important également pour nous de faire partager notre savoir pour par exemple référencer son communiqué de presse ou connaître les community managers de France… »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Ma ligne éditoriale est le blog professionnel, mes billets sont donc essentiellement axés sur le sujet et ce qui l’entoure : les réseaux sociaux, web 2.0, les usages…. Je fais également part de mon expérience en plus de mon expertise et mes billets d’humeur sont classés sous la rubrique « on m’a dit que » Des billets qui répondent à des arguments, des idées reçues que j’entends ici et là quand je parle de blog.

Pourquoi ce positionnement ? Parce que c’est ma façon à moi de voir le blog. Pas d’agressivité marketing, pas d’autopromotion acharnée, juste un discours en parallèle. 

J’ignore si cela marche bien, la jeunesse de mon blog ne me donne pas beaucoup de recul. Mais je pense, aux vues du nombre de visites croissant, et aux retours très positifs que cela fonctionne. »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « Mon positionnement est très simple, parler de tout avec humour, parfois avec humeur. La plupart du temps, je traite de l’actualité. Je ne me limite pas tant que je reste dans mon thème : les coquineries ! Ainsi je parlerai aussi bien du scandale politico-sexuel qui a eu lieu en Irlande il y a quelques temps et le lendemain je donnerai une recette de cuisine aphrodisiaque. 

Il me reste une piste à explorer : la création d’une interview coquine que j’ai du mal à finaliser aujourd’hui (en ce qui concerne la trame). L’objectif est de proposer les mêmes questions à des célébrités, des bloggeurs, mon voisin, votre boulangère… et traiter tout le monde à la même enseigne, le plaisir, c’est l’histoire de tous.

La seule barrière que je m’interdis de franchir et celle de la vulgarité.

Le positionnement fonctionne-t-il bien ? C’est une bonne question ! A quel stade peut-on déterminer que son positionnement fonctionne ? Je manque encore de recul pour pouvoir apporter une réponse à cette question. »

Yassine (Ya-graphic) : « Le contenu varie, du moins je fais en sorte qu’il le soit pour éviter la monotonie. J’essaie aussi de surprendre. Ça m’arrive, avec des titres percutants. Je ne publie pas d’humeurs, je laisse ça à la maison. Mon ego ne doit pas paraître sur ce blog, d’ailleurs je n’y raconte pas ma vie, ce n’est pas le but du blog. J’ai quelque fois parlé de voyages, de sorties, mais c’est fini. J’ai décidé de me focaliser uniquement sur le SEO, le SMO, le mobile et autres services Web. Le blog d’illustrations Ya-graphic me permet de canaliser mes autres plaisirs. »


Ma réponse : Personnellement, ma ligne éditoriale est stricte. Pour savoir si un article vaut le coup, je me pose la question « ce billet sera-t-il utile à mes lecteurs ? » Si « non », je le modifie jusqu’à ce qu’il le devienne… Bien-sûr, la réponse à une telle question est subjective. Mais j’essaie, par exemple, de me mettre dans la peau de l’un de mes clients…

Comme d’autres blogueurs, je pense que ce positionnement fonctionne puisque les visites et les RT (sur Twitter ou ailleurs) ont tendance à progresser…

Mon analyse : Le positionnement du blog semble être un point essentiel. Chacun sait ou doit savoir ce qui « ira » dans son blog et ce qui ne pourra pas « aller »… Cette importance est, à mon avis, double : pour le blogueur, une telle régularité et récurrence permet de passer du temps à écrire qualitativement ou à chercher des sujets de billet pertinents au lieu de s’éparpiller ; pour le lecteur, il saura à quoi s’attendre et ne pourra juger que de la qualité du billet, pas du positionnement du blog (puisqu’il la valide en visitant régulièrement le blog). 

En revanche, il est essentiel de savoir régulièrement se remettre en question, réajuster le tir s’il apparait que le positionnement ne plait pas ou n’est pas correct… 


Que pensez-vous de tout ça ? N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ces questions-réponses !


Pour contacter les blogueurs sur Twitter : 


Bonne journée ! 

 

Repost 0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 06:56

 

Bonjour ! 

124_1.jpg

 

Il est important de signaler que chacun des blogueurs interviewés a joué le jeu avec beaucoup d’enthousiasme. Et tous ont répondu à toutes les questions, même s’ils n’y étaient pas obligés…

Je tiens donc à les remercier !


Avant de rentrer dans le détail de fonctionnement et des objectifs de chacun, je souhaitais définir un « blog pro » et donner quelques conseils généralistes sur les qualités à valider pour cela. 


Question 1 : A quoi doit servir un blog selon vous ? Est-ce un outil indispensable aujourd’hui selon vous ?

S. Richard, (Axe-net) : « Je répondrais principalement dans le cadre d'un blog d'entreprise. Je ne pense pas qu'un blog soit indispensable. Il doit s'intégrer intelligemment dans une stratégie de communication. Les objectifs de création d'un blog peuvent être très variés : recherche de notoriété,  souhait d'échange avec ses cibles,  outil de captation de prospects... »

Ludivine (Peau Ethique) : «  Pour ma part à plusieurs choses, d’abord à être proche de nos clients en ayant une autre image que celle « professionnelle » (donc un peu rigide) et essayer de faire passer nos messages de manière « fun ». Oui car on peut écrire sans limite et on peut en faire la pub sur nos réseaux (facebook et twitter) »

M. Garaud, (Influelse) : « Un blog sert à informer et partager ses connaissances, ses passions, son expertise ou encore ses coups de cœur… L’outil est indispensable pour peu qu’il serve à son créateur et à ses lecteurs. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Je crois qu’un blog n’est pas indispensable, rien n’est indispensable ;-) C’est juste un média moderne qui permet à nombre de personnes de s’exprimer « en illimité ». Cette expression peut se traduire sous diverses formes : journal intime, carnet de route, essai littéraire, exposition de passion, partage d’expertise, défense de cause… Autant de blogs que de sujets et que d’auteurs. 

Si je devais ne garder qu’une seule fonctionnalité du blog, je dirai « partage ». Le blog doit servir à partager l’information. De là découlera le dialogue qui peut s’instaurer autour de ce partage. Enfin, je dirai qu’un blog sert à se raconter, ouvrir les coulisses de son chez soi (entreprise ou perso) »

P. Demay-Romeuf (La coquinerie) : « J’ai créé le blog de La Coquinerie pour faire un relais jusqu’au site de la boutique. Je pense que c’est un outil indispensable et complémentaire avec les plateformes comme Facebook ou Twitter ou l’on peut faire passer du mini contenu.

J’ai créé des contacts que je n’aurais pas pu faire avec la boutique, c’est le côté moins formel que les gens aiment. Certains découvrent même le site marchand longtemps après.

Je suis également bien plus diversifiée sur le blog. »

Yassine (Ya-graphic) : « Par définition le blog est un site Web ayant la forme d’un journal personnel dans lequel le blogueur exprime ses points de vue et ses idées sur des sujets divers qui touchent plus ou moins à son activité ou à sa passion. C’est un espace dynamique et ouvert qui permet une interaction entre lui et ses lecteurs. 

Le blog est un outil marketing performant qui permet de promouvoir une marque, des produits ou services de manière efficace. Le blog est un média par lequel le référencement naturel et social peuvent cohabiter en parfaite harmonie. 

Le blog est outil performant, certes, mais selon le budget d’une entreprise d’autres moyens pour développer sa visibilité seront proposés. Le blog me paraît être toutefois indispensable dans la majorité des cas, essentiellement pour les budgets moyens qui désirent construire leur visibilité sur du long terme. »


Mon analyse : le blog est indispensable pour certains, moins pour d’autres… Mais tous s’accordent à dire qu’il s’agit d’un moyen de promotion formidable ! Certains soulignent également l’importance de l’inclusion de l’outil « blog » dans une stratégie globale en complémentarité d’autres outils. 

Ma réponse : je n’ai pas cessé de le répéter, un blog est un outil de communication, je suis donc d’accord avec les intervenants. Pour autant, il n’est qu’un outil parmi d’autres. Le problème est de savoir si une stratégie de visibilité web peut s’en passer ? Non, je ne le pense pas, car c’est l’outil maître de cette communication ! (hors site corporate qui, on l’a vu ne génère pas la même image) Un peu comme il est difficile de se passer du valet et du neuf à la belote pour « y aller »… Les réseaux sociaux, les communiqués de presse… le « autres » outils sont des « satellites » autour du blog. C’est mon avis et un peu ce qui me semble transparaître sur le web actuellement…

 

Question 2 : Quelles sont les qualités indispensables d’un blog pro ? (3)

S. Richard, (Axe-net) : « L'aspect humain : trop de sociétés se contentent de diffuser un discours institutionnel aseptisé. Le lecteur n'y découvre aucun aspect susceptible de le rapprocher de l'entreprise. L'altruisme : Donner (des conseils, des promos, du savoir -faire) permet de recevoir beaucoup en retour (image, notoriété, backlinks ;-) ) L'honnêteté : Bien sûr, il ne faut pas mentir, une seule fois suffit à ce que l'on remette en cause tout le discours. Mais je pense sincèrement qu'une entreprise  qui avoue ponctuellement buter sur un problème pourra se rendre très sympathique aux yeux de ses lecteurs qui apprécieront son humilité. Le discours systématique du genre, « nous sommes leader, nous sommes les meilleurs » ne passe plus depuis longtemps. »

Ludivine (Peau Ethique) : « La qualité des posts, la fréquence des posts, la personne qui écrit le blog ! »

M. Garaud, (Influelse) : « Un blog professionnel ne doit pas être simplement la vitrine, l’argument commercial de l’entreprise qui l’administre. Il doit véritablement apporter du contenu qualitatif à ses lecteurs. S’il fallait résumer en trois points  les qualités d’un blog pro : pertinent, clair et concis, argumenté »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « Le blog pro doit offrir autre chose que ce que l’on peut trouver dans la communication institutionnelle, dans les plaquettes ou sur le site Web de l’entreprise. Il doit raconter l’entreprise sous un autre angle, lui apporter une dimension humaine, mettre en avant son savoir-faire, ses valeurs, ses équipes, son cœur de métier mais surtout fédérer autour d’un sujet : cela peut être un produit, une marque, une philosophie… Ceci toujours dans la positivité et l’authenticité. La qualité première sera à mon sens « le plaisir de lire » que dégagera le blog à sa lecture, couplé avec la pertinence de l’information et le ton personnel du blog. C’est du moins ce que je recherche sur un blog. »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « J’ai une activité particulière et l’intérêt de mon blog aujourd’hui est de ne pas ressembler à un blog pro. Je pense d’ailleurs qu’un blog ne doit pas avoir la même image que le site. Il doit décrire une arrière-boutique, des anecdotes, des essais de produits ou dans le cas d’une activité de conseils comme la vôtre, des astuces et échanger des idées.

Les qualités indispensables seraient donc l’ouverture auprès des autres (je ne modère pas les commentaires et préfère les traiter au cas par cas), la régularité de publication, chose que je n’arrive pas à faire aujourd’hui et enfin la pertinence du contenu et sa diversification. »

Yassine (Ya-graphic) : « Par son contenu unique, original, pertinent, utile et informatif le blog pro devra répondre aux attentes du public ciblé. Ce contenu devra être optimisé pour les moteurs de recherche, appliquer les bases du référencement dans un souci de veille permanente. Un blog qui n’évolue pas est un blog éteint. Le contenu du blog pro devra être régulièrement mis à jour. Il devra rester ouvert et transparent sans révéler des informations privées.

Outil social : Le blog est un outil social. Il est sensé faciliter les échanges avec son lectorat. En tant que média social il s’impose comme le vecteur social de sites communautaires comme Twitter, Facebook, Viadeo, LinkedIn, etc. Ces derniers doivent être mis en évidence sur la page d’accueil du blog pro sous forme de badges.  

L’actualité : ses articles doivent si possible être en adéquation avec l’actualité ou faire référence à l’actualité. »


Mon analyse : Pertinence, régularité et honnêteté sont les 3 mots qui semblent revenir le plus souvent. Tous semblent s’accorder à dire que le « positionnement » du blog doit être  réfléchi et structuré en fonction de celui qui va lire, le client potentiel. Si ce contenu ne plait pas, le lecteur passera tout simplement à un autre blog…

Ma réponse : D’accord avec cela bien sûr. Un blog est un outil de contenu, c’est pourquoi d’ailleurs il joue souvent les rôles principaux dans les stratégies web. Et, en tant qu’outil de contenu, c’est l’arme première qui ne doit pas lui faire défaut… Un minimum de quantité associé à une bonne qualité et une forte valeur ajoutée, non pas pour faire mieux que les autres mais pour faire différemment. 


Question 3 : Quelles sont les qualités indispensables d’un blogueur pro ? (3)

S. Richard, (Axe-net)

  • « La capacité à accepter la contradiction, et celle de se remettre en question.
  • La passion de son sujet, qui lui permettra d'être suffisamment motivé pour tenir sur la longueur.
  • Une véritable envie d'échanger, de partager, et d'écouter ce que ses visiteurs lui disent en retour.  »

Ludivine (Peau Ethique)

  • « L’écoute et la disponibilité face aux commentaires
  • L’ouverture d’esprit
  • Le 2nd degré »

M. Garaud, (Influelse) : « Un blogueur pro doit avoir les mêmes qualités que son blog. C’est un plus s’il est curieux et qu’il met l’accent sur le partage de l’information avec des actualités inédites. »

N. Cordeaux (Corpor@tement Vôtre) : « (tiens ! c’est le thème de mon prochain billet ! en voici donc un extrait)

Déjà, et c’est primordial, il doit savoir écrire car un blog doit être agréable à lire. Il doit être caméléon : s’adapter à l’environnement, au moment, au discours, au lecteur… S’il a un style, il doit l’oublier au profit du style de l’entreprise ou alors au contraire en faire la marque de fabrique de l’entreprise, une décision à prendre en commun. Il est essentiel qu’il connaisse l’entreprise pour laquelle il blogue pour adhérer à sa philosophie, à son environnement mais aussi et surtout que ce soit un communicant professionnel. Il faut à mon sens une certaine expérience (et une expérience certaine) pour écrire sur une entreprise. Un mot peut vite être pris pour un autre et faire des dégâts irrémédiables sur l’image de l’entreprise. Maitriser la communication institutionnelle est dont essentiel. On ne s’improvise pas blogueur pro parce qu’on a blogué auparavant pour soi, même si on a eu du succès. Une stratégie de communication ne s’improvise pas. »

P. Demay-Romeuf (La Coquinerie) : « Du temps et de l’organisation tout d’abord, de l’humilité et des convictions et enfin être poli (cela paraît évident, mais ce n’est pas le cas partout). Pour résumer, il faut être rempli de bon sens. Un blog c’est un café, le « taulier » émet une idée, une suggestion, les clients échangent, surenchérissent, pourrissent (troll), aiment, détestent, le disent, ou pas. »

Yassine (Ya-graphic) : « Le blogueur devra faire de la veille en permanence et effectuer quelques évolutions hebdomadaires ou mensuelles tant au niveau du contenu que du référencement.

Le blogueur doit savoir de quoi il parle. Les sujets qu’il traite doivent être pointus, abordés en profondeur. Il sait synthétiser des informations, les organiser dans un article. Il agit avec méthode et doit savoir gérer la publication de ses articles. En effet le blogueur pro doit savoir choisir le moment opportun pour publier son article, profiter du buzz. Il doit avoir une grande culture générale. Il est courtois, habile dans l’écriture Web. Il sait traduire des textes de l’anglais au français. Il est curieux, un white hat malin… »


Mon analyse : Un blog est un lieu d’échanges. Le blogueur doit entretenir, dans tous les sens du terme, ce lieu et ces échanges, les faire vivre. Accepter la critique, remercier, contribuer, développer… Le blogueur doit être pragmatique et maîtriser son sujet pour, au moins, pouvoir en parler correctement…

Ma réponse : Egalement d’accord avec toutes ces idées. J’aurais tendance à orienter le « métier » de blogueur vers celui de community manager. Le blogueur n’est pas celui qui lance le pavé dans la marre et observe les réactions mais celui qui rebondit, alimente, répond ou façonne la conversation pour aller où il souhaite et manipuler (pas dans le mauvais sens !) le discours… Pas de susceptibles dans ce métier ! 

Le blogueur est un bon communicant mais il est également un bon marketeur, il sait quand il doit diffuser l’information, où et comment… Un métier à part entière donc !


A vendredi pour la deuxième partie de ces interviews. Cette fois, les blogueurs nous parlent de leur blog !


Bonne journée ! 

 

Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 07:44

 

Bonjour ! 


123_casting_stars.jpg

 

 

 

 

(Un casting de stars !)

 

 

 

 

 

Je viens de recevoir les dernières interviews. Pour ne pas me précipiter et prendre le temps de rédiger correctement les billets de ces interviews, je ne les posterai qu’à partir de mercredi. Vous connaissez le système, 1 billet mercredi, 1 vendredi et le dernier lundi prochain…


J’ai trouvé amusant de rédiger pour aujourd’hui une sorte de teaser, permettant de vous donner envie de lire (au moins !) les 3 prochains billets !


Ma démarche et mes objectifs

Pour moi, ces interviews sont très importantes cas elles sont un peu le point d’orgue de ma « série » « Blogs pro »… Je voulais donner la possibilité de comparer les points de vue et de constater que les divergences de méthodes et d’avis existent bel et bien même si on retrouve un certain nombre de lignes directrices communes. 

Vous pourrez vous rendre compte qu’il existe pas mal de différences entre les « professionnels du web » et les « non professionnels ». Mais même entre les pros…


Le « corpus » et les questions

Mon casting de « stars » (!) : 


Vous aurez remarqué que mon choix s’est d’abord porté sur des personnes que je suis (sur Twitter) et dont les comptes sont très intéressants. N’hésitez d’ailleurs pas à les suivre !

Ensuite, j’ai essayé d’être représentatif par rapport à des activités relativement diverses…

Sans volonté non plus que ces billets représentent l’avis général ! Mais j’aime à croire que l’on pourra s’y fier !


J’ai divisé mes questions en 3 blocs : 

Les blogs (et blogueurs) en général : 

 

  • A quoi doit servir un blog selon vous ? Est-ce un outil indispensable aujourd’hui selon vous ?
  • Quelles sont les qualités indispensables d’un blog pro ? (3)
  • Quelles sont les qualités indispensables d’un blogueur pro ? (3)

 

 

Votre blog : 

  • Depuis quand avez-vous lancé votre blog ?
  • Organisez-vous des concours ou autres opérations de type marketing ?
  • Votre entreprise/vous-même avez-vous un site professionnel/corporate en parallèle ? Ce blog fait-il partie d’une stratégie globale d’entreprise ?
  • A quelle fréquence postez-vous ? Pourquoi ?
  • Passez-vous beaucoup de temps à écrire les billets, répondre aux commentaires… ?
  • Que type d’information diffusez-vous sur ce blog ? Analyses, descriptions, humeurs, rediffusion… Et pourquoi ce positionnement ? Fonctionne-t-il bien ?


Le positionnement de votre blog et la fidélisation des lecteurs

  • Comment avez-vous fidélisé vos lecteurs ? (ou comment pensez-vous les avoir fidélisé…)
  • Quelle est votre cible et quand l’avez-vous défini ?
  • Avez-vous défini une ligne éditoriale ? Si oui, à quel moment ? Arrivez-vous à la respecter ?
  • Les commentaires de vos billets sont-ils importants pour vous ? Pourquoi ?


La formulation de mes billets

Chacun de mes billets concernera un de ces blocs. Les réponses des participants seront suivies d’une petite analyse de ma part ainsi que de ma réponse à la question… Et puis, je vais ma tout vous dire, sinon, c’est plus du teasing…


J’espère que cela vous plaira !


Bonne journée ! 

Repost 0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 07:23

 

Bonjour ! 

 

122_flash.jpg

 

 

 

 

(Eclairer et clarifier votre communication est essentiel !)

 

 

 

 

Au tout début d’année,  vous avez pu lire un billet sur ce blog sur cette thématique. Pour autant, cette notion n’est pas toujours comprise… Notamment en cette période d’excitation médiatique autour d’un morceau de tissu qui roule… Je me propose donc d’y refaire un tour…


Votre ligne éditoriale, c’est votre marque de fabrique sur le 2.0

Elle est cruciale car elle vous représente ! Quelle que soit votre activité, une ligne éditoriale stricte et claire est une stratégie thématique et thématisée et vous permettra de savoir comment communiquer. L’idée est donc de planifier votre comportement sur le web, les limites à ne pas dépasser, le type de communication que vous allez faire, les réponses aux commentaires sur votre blog

Je ne veux pas dire qu’il faut prévoir les répliques, simplement se fixer un seuil à ne pas dépasser… 

Cette ligne éditoriale joue alors le rôle d’intermédiaire entre votre communication et vous. Elle est donc constamment sollicitée et en lien direct avec l’image que vous faites passez. Il est donc essentiel de l’accorder avec vos objectifs et d’y réfléchir clairement, voire de vous faire aider…


Une stratégie clarifiée

Par exemple, vous allez essayer de poster 3 billets par semaine sur votre blog pro, pas plus, pas moins. 

Ce ne sera pas forcément facile mais se fixer ce genre d’objectif permet : 

  • D’être ambitieux
  • D’être réaliste
  • De se donner les moyens
  • D’être complet et de ne rien oublier
  • De savoir où l’on va (du moins où l’on cherche à aller…)
  • … et comment on y va ?
  • De ne rater aucune étape
  • D’être fidèle à son processus


On ne le répètera probablement jamais assez mais établir une stratégie globale de communication web dans laquelle s’inscrit la ligne éditoriale d’utilisation des réseaux sociaux, est très important (désolé de cette phrase un peu longue…). 

Programmer, planifier est essentiel à la réussite d’un projet. 


Une stratégie diversifiée

Je n’ai pas associé de catégorie à cet article puisque ce sujet est, par principe, inter-disciplinaire. Pour un blog, un e-mag, un compte de réseau social… La ligne éditoriale doit, de mon point de vue, être trans-catégorielle car elle ne concerne pas qu’un outil pris séparément mais plus largement, la communication corporate globale…

Il existe bien-sûr des différences de mise en place de la stratégie selon l’outil utilisé, elle doit s’adapter (on peut même créer des « mini » lignes éditoriales pour un outil un peu plus spécifique d’un autre, c’est même souvent recommandé lorsqu’on a le temps et la logistique pour)… Il y a peu, je me suis créé un compte sur identi.ca (alternative à Twitter, à ce sujet, lire l’article de Laurent Bourrelly). Un réseau de plus, me direz-vous… Oui et non…

Si, sur différents réseaux, on se connecte un peu toujours aux mêmes comptes, ils se diversifient petit à petit… Il est essentiel à mon avis de ne pas garder la même ligne pour ces différents supports. Pas de quoi devenir schizophrène non plus, hein ?


Qu’en pensez-vous ? 


Bonne journée ! 

 

Repost 0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 06:54

 

Bonjour ! 

 

121_postit.jpg

 

 

 

(Un commentaire de blog est-il un post-it ?)

 

 

 

 

 

Le blog est un drôle d’outil. On le dit représentatif du web 2.0 mais son fonctionnement dit le contraire. Une personne écrit le billet, ça c’est plutôt du 1.0… Mais il faut prendre un peu de recul et voir l’outil globalement. 

D’abord, la rédaction des billets peut se faire à plusieurs, rassembler différentes sources… Ensuite, le « retour » de la relation bilatérale se fait avec les commentaires. J’estime qu’il est essentiel d’ouvrir les commentaires sur un blog sauf dans des cas particuliers, car, sinon, ce n’est qu’un outil de presse comme les autres…


Faisons le point : 

Un commentaire de blog est un petit (pas forcément mais le plus souvent) message répondant tout simplement au billet. Il peut s’agir de plusieurs objectifs différents :

  • Valider le contenu du billet
  • Donner un exemple pour le corroborer
  • Lui donner un complément d’analyse
  • Le contredire sur un point ou en intégralité
  • Faire le troll et raconter n’importe quoi
  • D’autres ?


Quels sont les commentaires les plus courants ?

Là, c’est très variable. Tout dépend du type de cible voulue par le blogueur et de la cible atteinte (pas forcément la même !)… Par exemple, si votre blog est politique et (qui a dit « donc » ???) polémique, il est normal que les commentaires en soient le reflet. Mais si le blog est un blog de conseils (quels types de blogs ?), seuls les professionnels du même domaine viendront critiquer…


Comment répondre à un commentaire ?

C’est une question très personnelle qui dépend de votre façon de vous exprimer sur le web, votre gestion des relations inter-personnelles… Quelques conseils ? C’est par ici : 

  • Soyez vous-même !

Comment ça c’est tout ??? Non, mais je pourrais vous dire d’être poli, de ne pas supprimer de commentaires sans expliquer un minimum… Oui, je pourrais mais ces conseils ne sont finalement que du bon sens ! 

Avoir une stratégie de communication concernant son image sous-entend forcément de faire attention à ce qu’on dit (mieux vaut prévenir que guérir notamment en ce qui concerne votre e-reputation). Mais ça ne veut pas dire « devenir une autre personne ». Ces commentaires de blogs comme l’utilisation des réseaux sociaux et, plus généralement, du web actuel sont de plus en plus en temps réel. S’ils doivent être concertés, mûrement réfléchis, analysés… vous passez forcément à côté de d’un point essentiel de la communication web d’aujourd’hui : la réactivité (attention, je ne dis pas de dire n’importe quoi sous prétexte de le dire vite !) !


En tout cas, il s’agit d’une réelle amorce de conversation. Votre billet est le point de départ, l’amorce documentée et argumentée : le sujet de conversation par excellence ! Il ne reste plus qu’à répondre et continuer…


Qu’apportent-ils à un blog ? Est-il nécessaire d’en avoir beaucoup ?

Il y a quelques temps, j’aurais dit qu’un bon nombre de commentaires sur un billet est signe d’intérêt du billet. Je n’en suis plus sûr aujourd’hui… Avec l’avènement d’outil comme Twitter, des fameux « j’aime » de Facebook, il existe de plus en plus de moyen de montrer son intérêt ou non… 

Je m’en remets donc à vous… Qu’en pensez-vous ?


Pour autant, le principe existe toujours. Si votre conversation entraîne les foules, c’est a priori qu’elle est intéressante… Mais il est vrai qu’il peut être long de rédiger un commentaire et que beaucoup s’en remettent à des validations de type Twitter ou autre. 

La plupart des systèmes automatiques de blog (wordpress, over-blog…) permettent d’afficher le nombre de commentaires avant d’y accéder. En avoir beaucoup peut « faire bien » (un blog « in » et « pertinent ») mais pas forcément. En revanche, la longueur des commentaires et leur pertinence peut donner plus d’intérêt…


Qu’en pensez-vous ? Un blog peut-il fonctionner sans les commentaires ?


Bonne journée ! 

 

Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 08:22

 

Bonjour ! 


120_ball.jpg

Dans la ligne directe de mes 2 billets de la semaine dernière sur l’accroche et la fidélisation d’un blog, je vous propose un petit billet complémentaire sur une question qui sort un peu de ma ligne éditoriale. 

Car je doute que cela puisse servir directement pour le développement de votre visibilité sur le web, thématique principale de ce blog… Quoique…


L’autorité est essentielle dans un processus argumentatif, on l’a bien vu… Mais la question que je (me) pose, c’est : un blog professionnel suit-t-il le processus argumentatif classique d’un discours de conviction ?


Voyons 3 cas d’utilisation d’un blog pro : 


Le blog de conseil

Pour un blog comme le mien, convaincre n’est pas a priori un des objectifs principaux. 

Pourquoi ? Car les conseils d’outils SEO ou de communication comme les réseaux… doivent être pris comme des injonctions (pas au sens juridique), pas des obligations… Convaincre n’est pas alors prioritaire. Par contre, les discussions qui peuvent suivre dans les commentaires ou ailleurs peuvent faire appel à cette volonté…

S’en suit évidemment un niveau de confiance selon le degré de notoriété… 


Le blog analytique

Un blog analytique n’a pas pour but de convaincre. Il le fait par nature puisque l’analyste fait autorité par principe. Peu de chances d’avoir des visites de courtoisie sur un blog analytique. Par exemple, le blog de « Pierrot le foot » sur Yahoo n’a pas pour but de convaincre. Pour un non spécialiste mais amateur, M. Ménès est un expert qui fait autorité de lui-même. Si on ne le croit pas, on ne va pas lire son blog…


Le blog publicitaire

Le blog publicitaire ou les billets sponsorisés sont, par principe, faits pour convaincre (« mon produit est le meilleur »). Y sont donc déployés toutes les ressources nécessaires à cela… C’est le principe même de la publicité…


Qu’en pensez-vous ?


Bonne journée ! 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher