26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:11
Les réflexions du vendredi…


Bonjour !

89_n-b.jpg





Les noirs ou les blancs ?









La question semble intéresser beaucoup de monde ou, du moins « fait jaser ». La course aux contacts est-elle d’une quelconque utilité ? Non probablement pas en tant que telle mais… Le problème est plutôt la méfiance qui s’est installée depuis…



Viadeo est (du moins, c’est comme ça que je pense qu’il faut l’utiliser) un réseau (qualitatif) professionnel. Puisque les membres sont orientés « pro », il y a plus de chances que les contacts soient pertinents, contrairement à un réseau plus privé comme facebook…

Il y a quelques temps, je me posais la question : faut-il accepter tous les contacts ? Si, à cette question, on doit répondre « ça dépend de ce qu’on cherche », le critère le plus communément accepté est celui de l’intérêt mutuel
Mais, par principe, les intérêts ne sont pas les mêmes pour tout le monde ! Personnellement, je participe au projet « Faistacom », site de diffusion et promotion de communiqués de presse (je ne mets pas de lien, on me taxera de « faire ma pub » !). A cause de cela, je contacte beaucoup de monde sur Viadeo (pour mon entreprise également) pour leur faire savoir que ce service existe. 2 réactions sont alors possibles : soit on me considérera comme un spammeur (pas dans le sens où j’envoie beaucoup de mails mais dans le sens où je ferais de la pub « indirecte ») même si je n’envoie qu’un seul mail à propos de Faistacom ; soit on accueillera positivement mon message. 

Sur Viadeo (c’est valable pour Linkedin même si la question se pose moins), spam et contacts sont donc étroitement liés. 2 groupes s’affrontent : les tenants du « j’accepte tous les contacts, Viadeo est un réseau pro, on doit, à partir du moment où on y figure, accepter d’être contacté » et ceux du « je n’accepte les contacts que de ceux que je connais ». La plupart des internautes sont entre les deux, évidemment. 
Je me suis toujours demandé : pourquoi pose-t-on cette question ? Et, vous vous en doutez, je vais essayer d’y répondre mais j’espère que chacun apportera sa pierre…
Les réseaux sociaux, quels qu’ils soient, sont une formidable machine à contact social. A partir du moment où vous êtes inscrit sur Viadeo (c’est un exemple mais c’est valable pour d’autres), on est potentiellement relié à des milliers de personne, si ce n’est plus. Le potentiel de débouchés professionnels est donc considérable. Rater un contact peut-il être considéré comme une opportunité ratée ? Potentiellement oui… En refusant un contact ou en n’en demandant pas un (désolé de la tournure étrange de cette phrase !), on prend un risque…

Alors je ne dis pas ça pour cautionner la course au contact mais pour essayer d’expliquer pourquoi cette question semble si importante. Sauf pour ceux qui ont socialement assez de contacts… Je m’explique : à partir du moment où votre réseau est construit et est considéré par la majorité des internautes comme tel, la question ne se pose plus ! Pfffuuuuuuiiiii…

Je n’ai évidemment pas de conseils à donner, si ce n’est d’avoir une « politique » conforme à sa stratégie et ses objectifs. Mais le « qu’en dira-t-on ? » est si important… Il est pour autant peut-être amené à disparaître avec le nombre grossissant d’utilisateurs des réseaux sociaux. 

Pour que votre demande de contact ne soit pas considérée comme du spam, il est important de motiver sa demande. Mais comment ?
  • Soyez poli
  • Soyez honnête pour la raison de votre demande
  • Soyez bref et concis
  • Soyez simple
  • Soyez drôle (ça ne fait pas de mal…)
Cela permet également d’optimiser votre utilisation des réseaux vers plus de qualitatif. 

Après ça, tous n’accepterons pas forcément votre demande, loin de là mais vous améliorerez sensiblement votre nombre d’acceptations et, surtout, votre image, votre e-reputation (eh oui, elle commence dès cet instant si ce n’est plus tôt…

A vous maintenant, qu’en pensez-vous ? Spam ou non ?
Comment améliorer la qualité et l’intérêt de ses demandes ?
A vous les studios !

Bonne journée !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

maani karim 02/04/2010 16:07


C'est moi qui vous remercie pour cet excellent article!


maani karim 02/04/2010 14:31


Bonjour,

Il est fort intéressant en effet de constater toutes la richesse issue de regroupement de professionnels de même activité, par exemple d'acheteurs, de recruteurs..., qui se regroupent pour partager
leurs opportunités d'affaires, et se faciliter l'accès aux différentes entreprise, auxquelles chaque entreprise a l'accès.
Ce regroupement ne peut pas avoir lieu sans un premier travail (effort) de chacun.

Ma vision d'un réseau :
- > On y donne pour recevoir - > On y rentre par intérêt - > On y reste par motivation - > On y vit en étant moteur et acteur - > On en disparaît en étant voyeur.
Concernant le refus de la mise en relation, je ne peux pas porter de repose à ce sujet puisqu'à 99,9 %, les personnes qui refusent une demande de mise en relation venant de moi ne donnent pas de
justification...et donc ne me donnent pas la possibilité de comprendre ce refus. Malgré le fait que mon activité et la leurs pourraient peut être donner jour à des synergies.


CWM 02/04/2010 15:59



Merci du commentaire ! 



Matthieu 26/03/2010 10:47


Tout à fait d'accord.
Je rajouterai que pour éviter d'être considéré comme spammeur, il faut sélectionner soigneusement une cible qui peut-être potentiellement intéressés.
Envoyer le message à tous les profils qu'on croise est la meilleure façon pour perdre du temps et ne pas avoir de retour.
Viadeo est d'ailleurs assez efficace pour sélectionner les personnes d'une région, d'un secteur d'activité en particulier, ... La cible peut donc être assez affinée.


CWM 26/03/2010 10:49


Merci !
Comme quoi, une bonne utilisation des réseaux demande une réelle réflexion ! 


Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher