8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 07:24

 

Bonjour ! 


130_buzz.jpg

 

 

 

 

(Fermez la fenêtre, ya trop de bruit !)

 

 

 

 

On en entend moins parler ces derniers temps mais il trotte toujours dans la tête des (web)marketeurs ! Avec l’explosion des réseaux sociaux, il semblait facile de faire un buzz. Est-ce toujours le cas ? Et quand bien même ? Qu’est-ce qu’il apporte ce buzz ?

 


Qu’est-ce qu’un buzz ?

Un buzz, au départ, c’est du bruit, du bruit autour d’un évènement, d’une marque, d’une entreprise, d’une « chose » quoi ! 

« Tu as entendu parler de X ?

- Oui, ça a fait un sacré ramdam » (oui, je suis « linguistiquement » correct !)

Radio, TV, journaux, le dernier bouquin de X était partout. Promotion, promotion, promotion ! Le discours était purement commercial. 

Aujourd’hui, avec le web et ce qu’il est devenu, le buzz a changé. Il n’est plus (uniquement) promotionnel, il est devenu conversationnel. Ma définition serait : « un « buzz » est phénomène informatif un peu plus bruyant que les autres ». On en voit passer des « petits buzz » quand on est la tête dans le net toute la journée ; des gros moins souvent…

Voit-on aujourd’hui plus de buzz non explicitement commerciaux ? Je ne pense pas non. Simplement, le web actuel permettant de diffuser plus d’information, plus d’entre elles sortent du lot, forcément, sans changer quoi que ce soit à la proportion…


A quoi sert un buzz aujourd’hui ?

L’information est ambiante, on baigne dans l’information, dans la communication de masse. Les annonceurs ont vite compris qu’il devenait nécessaire de se faire remarquer d’une manière ou d’une autre sinon… point de salut !


Pour nous, pauvres marketeurs (je m’égarais un peu là…), référenceurs ou communicants, un buzz est le moyen de se faire entendre, de se faire connaître… enfin, nos clients… quoiqu’il puisse être adapté à nos propres opérations marketing… Pourquoi ?

  • Créer du trafic
  • Diffuser une information
  • Faire connaître un nom, un logo
  • Vanter un produit

Alors, bien sûr, lorsqu’on arrive d’une manière ou d’une autre à faire buzzer une information, on récolte pas mal de positif… pendant un temps ! Trafic, commandes… Pour y arriver, on utilisera : 

  • De la vidéo
  • Des communiqués
  • Des réseaux sociaux
  • Des articles

Le tout n’étant pas forcément de faire beaucoup mais de le faire bien. Pourtant, pas de recette miracle. Cela dépend du budget, des moyens et de l’information originale (faudrait quand même pas l’oublier, celle-là !). Dresser une stratégie, être inventif, intelligent… De nombreuses qualités peuvent être utiles. C’est pourquoi il peut être bon de rassembler plusieurs personnes et de les faire réfléchir ensemble à des solutions… Même un simple communiqué de presse doit être mûrement réfléchi ! 


L’inconvénient majeur d’un buzz, c’est sa spontanéité, son immédiateté, c’est d’ailleurs aussi son avantage principal. Mais il faut savoir le maîtriser, sinon, ça peut être vite compliqué à gérer. Le spectre d’une crise d’e-reputation n’est jamais bien loin…


Pourquoi un buzz peut finalement ne pas s’avérer judicieux ?

Un buzz est, par principe, une opération ponctuelle, un pic de croissance et de visibilité. Les règles de la communication ordinaire et du marketing « classique » ne s’appliquent donc pas de la même manière. 

  • Il ne peut donc pas servir au référencement d’un site, qui est une opération sur le moyen/long terme. 
  • Il a tendance à biaiser les résultats statistiques
  • Trop de buzz tue le buzz. Ne pas en faire pour des opérations mineures…
  • Une exposition médiatique non maîtrisée comporte des risques…
  • C’est beaucoup d’argent dépensé pour un simple pic de croissance…


Je ne dis pas que c’est inutile mais il ne faut pas rechercher à tout prix le buzz. Une communication et un marketing de qualité ne peuvent être basés dessus. Pour contre, il peut s’agir d’un complément intéressant (un peu comme adwords et le référencement naturel…) !


Et vous, qu’en pensez-vous ? Vous en faites du buzz ?


Bonne journée ! 

Pour aller plus loin sur ce sujet : 

http://www.webmarketer-en-herbe.com/lexique/b/buzz-marketing-definition.html

http://www.buzzies.fr/buzz/definition-du-buzz

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Carole 08/07/2010 18:09



Ce n'est pas donné à tout le monde de faire du buzz. Arriver à faire connaître une marque c'est déjà pas mal :) Le buzz a ce côté éphémère aussi qui me chifonne. Mieux vaut une montée lente mais
sûre. Mais tout dépend de ce que l'on a à promouvoir.



CWM 12/07/2010 10:26



Ephémère mais efficace pour un aspect particulier, une information extraordinaire (au sens propre). En effet, un buzz est difficile à faire naître...


Merci. 



Denis Hirst 08/07/2010 15:23



Bonjour, 


 


Je pense qu’à la grande époque du buzz, beaucoup ont cru qu’une information nommée buzz deviendrait virale et serait populaire alors que c’est une information virale et populaire qui est censée
pouvoir être qualifiée de buzz. En clair, ce n’est pas parce que l’on va qualifier une information de buzz qu’elle va en devenir un.


Merci pour cet article.



CWM 12/07/2010 10:24



Oui, un buzz a ce quelque chose de proactif qui n'est un buzz qu'avec le recul nécessaire pour le qualifier comme tel !


Merci. 



Vente de vin 08/07/2010 09:42



Le plus dur, notamment pour de grandes marques ou People, c'est d'éviter le bad buzz. Celui-ci se propage d'ailleurs souvent beaucoup plus vite que celui conçu pas les agences de communication.



CWM 12/07/2010 10:23



Le bad-buzz, complémentaire obligatoire, est un risque à courir si on peut faire buzzer ou tout simplement être visible. Faut-il le craindre pour autant ? Je ne le pense pas si on a
envisagé la chose et les solutions pour y remédier...


Merci. 



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher