14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 12:06

Bonjour ! 

211_machine.jpg

 

 

 

 

 

Qui finira par gagner ?

 

 

 

 

 

 

Mon dernier billet sur Twitter date du 25/01/2011 (L’utilisation de Twitter au quotidien). Depuis, aucun billet exclusivement sur le sujet ! L’outil n’a pas perdu en intérêt, loin de là mais j’aime prendre le temps d’observer !

D’un côté, on observe les tenants de l’usinage de followers, de l’autre ceux qui ne sont pas intéressés par eux et qui les picorent…

Entre ces deux extrêmes, on peut trouver la plupart des Twittos. 

 

En parallèle, je me faisais la réflexion l’autre jour que l’on parlait de « Twitter » pour désigner : 

  • L’ensemble des utilisateurs
  • L’outil web lui-même

Si on ne parle que de l’outil (boite de dialogue de 140 caractères…), il est alors logique de le nommer par son nom mais s’il s’agit de l’ensemble des twittos, l’appellation me semble alors erronée… Les pratiques de Twitter sont très différentes d’une personne à une autre pour se satisfaire de cette globalisation, non ? On ne désigne pas tous les utilisateurs de Facebook par « Facebook », si ?

L’outil n’est pas aujourd’hui révolutionnaire (techniquement parlant) et, il me semble, personne ne l’a considéré comme tel. Pourquoi, pour autant, un tel succès, plus chez nos amis anglophones, semble-t-il ? L’intérêt de Twitter, ce sont… Comme le dit le titre du billet…

 

Les pratiques se valent sur Twitter. Qui saurait dire que l’une est meilleure que l’autre ? Puisque les objectifs ne sont pas les mêmes et les circonstances de réalisation de ces objectifs non plus… Avec le référencement sur Google par exemple, les référenceurs luttent face à une machine très peu humanisée et l’objectif est simple : être le premier ! Sur Twitter, ce n’est pas le cas. La « lutte », si elle peut être nommée de cette façon, tant certains y croient,  serait celle de la qualité ? Le nombre de followers, seul indice de lutte auquel je ne crois pas, semble bien constituer l’objet du litige. Pour autant, cet indice est tellement corrompu que je conseille largement de s’en abstraire ! Le chiffre est faux (c’est sans compter le spam ou les stratégies douteuses d’acquisition de followers) et n’a d’efficace que le nom… Une personne avec 200 followers pourra être bien plus souvent lue ou retweetée qu’un compte à 20 000 followers…

 

L’indice sera donc la qualité des tweets et retweets d’un compte. Mais comment évaluer une qualité lorsque l’on n’a pas les mêmes objectifs ? Le mieux est de chercher ailleurs, non ?

D’ailleurs, les personnes avec lesquelles on peut nouer des relations sur Twitter sont celles qui ne s’y intéressent pas. 

 

Ces statistiques sont donc inintéressantes mais elles sont, un peu sur le même principe que le Page Rank, un indice d’efficacité (fausse, on l’a dit) indéboulonnable… On se sert du Page Rank pour faire des échanges de liens, on peut bien se servir du nombre de followers comme indice de « réussite » d’un compte, non ? A condition (sine qua non) que ce ne soit pas le seul !

Personnellement, je m’abonne à un certain nombre de comptes toutes les semaines ; je n’ai pas fait le calcul mais disons 5 par semaine (ce qui est finalement peu). La plupart du temps, ces comptes sont muets, je les oublie logiquement… Mais pour les autres, je teste pendant un mois environ leur intérêt et je me désabonne s’ils ne me semblent pas intéressants. 

 

Tout ça pour dire à tous ceux qui regardent prioritairement et presque uniquement le nombre de followers d’un compte pour en évaluer la qualité que Twitter est un outil social qui « gère » des personnes et que la machine prend finalement peu de place dans les rouages finaux, contrairement au référencement par exemple…

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Place au débat !

 

Bonne journée ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lili 14/04/2011 14:31



Je suis d'accord avec toi concernant le nombre de followers. J'ai atteint récemment la barre des 900. Mais j'ai un compte public, donc je suis persuadée d'avoir de nombreux spams et comptes morts
là dedans. Sans compter les gens qui me follow uniquement dans l'espoir d'un follow back et qui se contrefichent de ma TL.


Lorsque je tweet un lien, je n'ai pas de RT ou de réaction à chaque fois alors que je vois d'autres comptes, avec moins de followers, qui se font RT bien plus de fois que moi.


Mais je m'en fous. Je ne fais pas la course aux followers. Je me sers de l'outil pour découvrir des gens qui m'intéressent, suivre l'actualité et intéragir avec certains. Je ne fais pas comme
toi, à suivre 5 nouveaux comptes par semaine (je trouve que c'est beaucoup contrairement à toi) mais il m'arrive, lorsque je "m'ennuie" des infos diffusée dans ma TL, de rechercher de nouvelles
têtes. Et évidemment, lorsque je vois régulièrement des RT d'une même personne, je follow direct sans passer par la case "est-ce qu'elle a beaucoup de followers ?" - "Est-ce qu'elle va me follow
back ?", non, la seule question à se poser, et qui résume bien Twitter pour moi est "est-ce que les infos qu'elle va m'apporter m'intéressent ?".


Voici mon avis. Je pense que certains en ont un autre puisque, comme tu l'as remarqué, chacun à sa propre utilisation de Twitter.



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher