23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 12:11

Bonjour ! 


205_cp.jpg

 

 

 

 

Le communiqué de presse appartient-il plutôt au mode de la presse ou à celui du SEO ?

 

 

 

 

 

 

Retour sur l’actualité du SEO : (le) Panda fait peur ! « Panda », c’est la dernière MAJ de Google. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire l’article du blog Axenet sur le sujet « Google et les ravages du panda » ! 

Cette mise à jour n’est pas une crainte directe pour les sites de publication de contenus (comme Faistacom.com) qui tentent de lutter contre les contenus dupliqués. Mais elle le reste indirectement. Bref, on verra bien…

Plus que les effets de « Panda », ce qu’il faut voir, c’est qu’un communiqué de presse non qualitatif ne mène à rien, en termes de référencement j’entends. Cette qualité, on en parle un peu partout et elle est « représentée » par 3 critères, me semble-t-il : 

  • L’unicité : ne pas trouver ce même texte ailleurs
  • L’originalité : ne pas trouver le même « contenu » ailleurs
  • La longueur qui sous-entend un travail minimal de la part de la personne qui publie

 

Ces 3 critères sont une base. Pour autant, pour le deuxième, il est difficile d’intervenir pour le gestionnaire du site en question puisque ce critère est subjectif…

Un communiqué de presse de qualité ressemble donc à cela (malheureusement, tout le monde ne suit pas ces règles, loin de là…). Mais cette qualité est une sorte de seuil minimal à partir duquel le fameux « jus » (qui donne la popularité du référencement) est transmis. Sans eux, point de salut ! A partir de là, l’optimisation peut commencer !

 

Si la rédaction du communiqué de presse peut se faire dans une première partie par le dirigeant ou quelqu’un de non spécialiste, car cette partie uniquement rédactionnelle se rapproche du marketing, l’optimisation est nettement plus complexe à mettre en place, si l’on n’a pas de bonnes bases en référencement. 

Par exemple, la plupart des textes que je vois passer ne sont pas optimisés et s’arrêtent à la première étape, sauf dans le cas où ils ont été réalisés par un expert SEO. 

Je pense que c’est le cas pour tous mes « confrères » !

 

En parallèle, diviser ce travail en deux parties me permet d’expliciter mon propos mais n’est pas très réalisable dans la réalité. Si le référenceur n’arrive qu’à la deuxième étape, il passera du temps à relire er retravailler tout le texte. Si on ajoute ce temps à celui de la rédaction à proprement parler, cela fait beaucoup… Peut-être vaut-il mieux laisser cette tâche intégralement au référenceur…

 

Les éléments essentiels d’optimisation sont les suivants : 

  • Le titre
  • Le texte global
  • Les liens
  • (le chapô introductif n’est pas un élément essentiel pour le référencement mais apporte des informations très utile à la lecture des articles et permet d’aller un peu plus loin qu’une simple « introduction », en termes de « lecture »)

 

Ces 3 éléments sont très importants. Mais attention à une suroptimisation ! Même si Google n’est pas dupe et sait que si un texte à propos de votre site se retrouve sur un site de CP, c’est uniquement dans un objectif de référencement, il ne faut pas aller trop loin dans son optimisation ! 

  • Rédiger un titre cohérent et globalisant est le premier objectif à atteindre. A partir de là, si votre texte parle de « chaussure pour femme » votre titre aussi !
  • Le texte, pris dans sa globalité, doit rester un texte fait pour le SEO, donc un texte de type descriptif mais finalement peu incitatif. Un peu comme les textes de présentation de votre site web, le texte d’un communiqué de presse doit présenter ce que vous souhaitez sans surenchère et ne doit pas ressembler à une publicité ! Vous devez présenter tous les services ou les produits que vous vendez (pour de la vente) et étant le plus concret possible. La logique du référencement fera le reste !
  • Les liens ne doivent pas être trop nombreux ! 1 pour 50 à 100 mots au minimum, selon les cas ! Plus que leur nombre, c’est leur qualité qu’il faut viser ! Un bon lien doit être pensé textuellement : « collant original » plutôt que le nom de la boutique (Attention, je parle bien ce cas précis, les liens « nom de la boutique » sont également à prescrire !) ! Mais la cible de ce lien doit également être optimisée pour la requête ! Si on y trouve des chaussures, pas top…

 

Pour tous ces éléments-là (et bien d’autres), il est de bon ton de se « faire aider » par un consultant en référencement capable de bien vous conseiller !

Je ne parle dans cet article que ces critères internes d’optimisation de vos communiqués, pas, par exemple, du site sur lequel publier ces textes. Je peux si vous le souhaitez faire un billet sur ce sujet (bien qu’il soit largement traité sur la blogosphère)… 

 

Et vous, publiez-vous des articles de référencement ? Régulièrement ?

 

Bonne journée !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sylvain (agence AxeNet) 24/03/2011 15:44



Il est certain qu'aujourd'hui, il est assez logique de se soucier un peu de la manière dont Google va traiter les "contenus peu qualitatifs". Dans le cadre des sites de "CP", on peut aussi
s'interroger.


Je suis assez d'accord avec l'ensemble de ton article. En fait, pour aller plus loin, je pense qu'une des problématiques est aussi de faire que ces communiqués soient lus et partagés.


Lus, parce qu'à un moment c'est ce qui générera du trafic vers les sites cibles.


Et partagés, parce que je pense que les signaux envoyés à Google au travers de twitter ou facebook cautionnent, en quelque sorte, l'interêt de la publication.


En gros, je pense qu'un contenu qui attirera le visiteur sera bon aussi pour les moteurs. Je sais, je fais très WH en disant cela, et mes amis BH risquent de rigoler avec leurs textes spinnés. Je
sais aussi qu'il n'est pas facile de rendre un site de CP interessant dans la mesure ou le contenu est produit par des visiteurs qui ont des objectifs parfois distincts du site.


Exclu, nous travaillons actuellement sur la mise en ligne d'un site de publication. Je dois dire que l'on s'est arrachés les cheveux sur ce sujet.


Nous n'avons pas retenu cette piste, mais je pense aussi qu'un site de publication très thématisé (spécialisé dans un univers) sortira aussi plus facilement son épingle du jeu s'il permet
d'obtenir un lectorat régulier et qui partagera les infos diffusées.


En résumé, si j'ai toujours ma casquette SEO, je pense tout de même qu'il est sacrément important de penser au visiteur.


(pff, on dirait Matt Cutts )


ps: merci pour le lien


 



CWM 24/03/2011 16:18



Bienvenue alors ;-)



LUCAS 24/03/2011 14:34



Oui. Moi je publie des communiqués de presse, je me suis reconnu dans les pratiques décrites... Je fais des communiqués seulement pour les sites auxquels je crois en leur pouvoir d'information et
sur lesquels je trouve des choses à dire. Car je trouve que c'est un travail assez laborieux quand on a que peut d'nformation et qu'on est "seulement" référenceur et pas experts de l'activité du
site pour lequel on rédige .


Pour faistacon.com par exemple, je mets grosso modo une heure, par article, pour rédiger et optimiser mon contenu, et pourtant faistacom.com n'est pas le plus gourmant en terme de contenu
demandé.



CWM 24/03/2011 15:01



Merci de ces informations !



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher