21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 09:30

 

Bonjour ! 


234_cp_image.jpg

 

 

 

 

 

Peut-on concilier communiqués et communiqués ?

 

 

 

 

 

 

Les communiqués de presse, c’est du SEO, du moins prioritairement. Je parle des communiqués de type « article de référencement ». Ces textes-là ont pour objectif principal d’aider au référencement et à l’indexation d’un site web, voire de positionner le site sur certaines requêtes peu concurrentielles. 

Mais je m’intéresse aujourd’hui à l’aspect « communication » de ces communiqués. 

 

Un étudiant m’a contacté hier par mail pour me poser des questions pour son mémoire sur l’aspect « communication d’une image et impact sur l’e-reputation » d’un article de référencement. En lui répondant, je me disais donc que la rédaction web, d’un point de vue plus global qu’un « simple » communiqué de presse, si son objectif est tourné essentiellement vers le référencement et vers l’acquisition de trafic pertinent, impact forcément sur l’image et l’e-reputation d’une entreprise. En quoi ?

 

Le mode d’énonciation

Premièrement, la personne (grammaticale) utilisée dans le texte peut être le « je » mais nettement plus souvent une forme impersonnelle, du type « nous » impersonnel ou « on » (ou alors des tournures de phrases qui évitent la personnalisation des phrases). 

Bref, c’est l’entreprise qui parle. Et, à partir de ce moment, c’est elle qui est responsable de ce qu’elle dit (à son propos). Ses propos lui seront donc imputables, d’une manière ou d’une autre. 

 

Le style d’écriture

Selon ce dont vous parlez, ces articles seront écrits d’une certaine façon, souvent assez proche selon les thématiques d’ailleurs (on ne se refait pas !) à moins de changer de rédacteur web… Et ce « style » vous représente ! Selon s’il est « ampoulé », « solennel », « recherché » ou « populaire », l’image que vous ferez passer ne sera évidemment pas la même !

 

Le contenu

Les communiqués de presse sont le plus souvent des textes dérivés des communiqués de presse « classiques », on en garde une sorte d’historique. Ils concernent plusieurs types d’informations : 

  • Une présentation générale de l’entreprise
  • Une présentation globale d’un service ou d’un produit
  • Une présentation d’une actualité (assez importante pour en parler dans ce type de communiqués de presse)

D’autres types sont possibles mais la majorité est couverte par ceux-ci. 

Si ces présentations sont assez objectives (le plus possible), il est impossible de l’être complètement pour deux raisons essentiellement : 

  • On n’est pas des machines !
  • Dès qu’on parle de soi ou d’un morceau de soi, dès que l’on est impliqué, il n’est pas facile voire impossible de prendre un recul tel que l’on peut parler objectivement de son activité !

 

Il est donc finalement logique et presque évident qu’une implication dans la rédaction d’un texte laisse des traces, non ? Le meilleur texte est donc celui d’un rédacteur web (un professionnel qui connait son métier) qui parle de sa propre activité (qui lui lié personnellement voire qui la gère)… Alors, vite, embauchez-les !

Ce peut être une solution, même si je m’en amuse. Le critère (qualité) de la personnalité du rédacteur est très important. Il lui faut être rigoureux, varié et (surtout ?) capable de s’adapter aux enjeux, objectifs et souhaits de ses clients. La sélection d’un freelance ou d’un agence, tant que la prestation est personnalisée et qu’il est possible d’échanger directement avec le rédacteur, me semblent de véritablement bonnes solutions (en comparaison à la solution interne, coûteuse en formation et en charges). 

 

Et puis, comme m’a répondu mon collègue de Inside Créations via Twitter (on tweete alors qu’on est distant de… 2 mètres ! Quelle perversion !), « Plus on les donne [les informations], plus ça rentre ! » ! Et puis, lors d’un accident de réputation, « blinder » les résultats des pages d’une requête, où se trouve un résultat gênant, avec des communiqués de presse (seules les meilleures plateformes peuvent être assez bien référencées pour cela) est une solution. 

 

A préciser également que des communiqués de presse ne sont pas forcément très visibles (quid de l’efficacité de la plateforme). Le « plus » donné par une inscription à Google Actus n’est pas négligeable, loin de là !

 

Finalement, qu’en penser ?

Les communiqués de presse sont un moyen de travailler sa réputation. J’aurais d’ailleurs largement tendance à l’ajouter dans un devis de gestion de son e-reputation, même si ce n’est pas forcément le principal. 

Pour autant, ce n’est pas un outil comme les autres. Et son objectif « référencement » ne doit pas être pour autant détourné mais s’il peut remplir plusieurs objectifs, on fait d’une pierre deux coups ! 

Tout est donc une question de priorité. Le communiqué de presse ou article de référencement devient alors aussi un outil de gestion de son e-réputation…

 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Utilisez-vous des communiqués pour gérer votre réputation en ligne ?

 

Bonne journée ! 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher