17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 06:33

Bonjour !

 

150_quantite.jpg

 

 

 

 

Quantité ou qualité ? 


 

 

 

 

(150ème billet sur le blog ! Sympa, non ?)


Ce sujet traine depuis un moment dans mes valises… En le retrouvant, je me suis dit qu’il rejoignait une réflexion que je me fais souvent : « tout le monde a une fanpage facebook ! Bien mais ça sert à quoi ? »

A partir de là me viennent 2 idées : 

  • Facebook n’est pas un réseau social professionnel et l’est de moins en moins… Donc pourquoi y être ?
  • Le community management ne résume la plupart du temps à créer une fanpage facebook, un peu trop facilement…

Ces deux « directions » sont bien sûr étroitement liées… 

 

Faire du community management, ce n’est pas « se diriger obligatoirement vers Facebook », c’est mettre en place et en application une réelle stratégie de communication 2.0 et utiliser les outils les mieux adaptés à ce que l’on veut !

Bien trop souvent, il faut faire comme tout le monde et « être » sur Facebook ! A quoi cela-sert-il de faire comme tout le monde ? N’avez-vous pas lu quelque part que, pour réussir, il faire autre chose (si possible mieux) que le voisin ? Facebook et le web répondent aussi à ce principe !

 

Une stratégie de présence sur les réseaux sociaux (le web ne se limite pas à Facebook !), c’est autre chose. Même pour ceux qui n’ont pas le temps, ni forcément les moyens (à qui se destine ce blog…), il s’agit de réfléchir aux outils les plus adaptés !

 

Facebook est un réseau social ouvert et, par principe, non professionnel ! Il cumule de nombreuses qualités (ce billet ne vise pas à dire qu’il est un mauvais réseau !) mais ne répond pas à des exigences professionnelles…

  • Ergonomie
  • Sérieux
  • Contacts
  • Echanges de fond
  • Actualités…

Personnellement, pour CWM, je ne l’utilise pas (ou peu). Non pas qu’il faille faire comme moi mais je ne l’utilise pas pour une raison précise ! Cela ne veut pas dire que Facebook ne puisse pas avoir un intérêt pour des utilisations professionnelles. Par exemple, pour se faire connaître du « grand public » avec de réels moyens (pas financiers mais volontaires), il peut être utile de partager un certain type d’informations sur ce réseau (je pense par exemple à « l’idée » marketing de l’agence C2b interactive « Vid’agence » dont je parlais dernièrement…)

 

Facebook est une énorme machine où le risque d’être « noyé dans la masse » est considérable ! Alors, sans idée « originale » et sans y passer du temps, cela peut s’avérer une action complètement inutile…

 

Les autres réseaux généralistes à utiliser…

Twitter

Twitter est un outil que personnellement j’utilise beaucoup… Mais je sais bien qu’il semble compliqué à utiliser au premier abord parce qu’on a du mal à en comprendre le fonctionnement…

Twitter n’est ni un outil professionnel, ni un outil spécialisé. Il est un outil de connexions professionnelles et/ou spécialisées ! Les gens que l’on y rencontre sont le véritable moteur de cet outil. Pour « avoir » un réseau pro sur Twitter, il « suffit » de se connecter à des pros qui ont une conversation pro…

Attention ! Twitter ne doit pas être utilisé comme un simple outil de rediffusion d’information ! On voit bien l’échec de politiques sociales visant à prendre les réseaux sociaux pour de simples relayeurs d’information… Ou de spam…

De même, Twitter est à conseiller pour faire de la veille, quelle qu’elle soit… Ce n’est pas un outil uniquement pour des community managers…

 

Viadeo et/ou Linkedin

J’utilisais beaucoup Viadeo il y a quelques temps, moins maintenant… J’aimerais utiliser plus Linkedin dont les possibilités me semblent très vastes mais je manque de temps... (Une bonne résolution ?) 

L’un comme l’autre sont des réseaux professionnels dans lesquels vous ne pourrez rencontrer que des professionnels (on y fait beaucoup de b2b donc…). On y trouve pas mal de possibilités comme les hubs, les questionnements d’expert, les annonces ou les profils type CV…

J’explique dans ce blog les raisons d’une présence sur ces outils qui me semble, si l’on veut développer une présence sur le web, indispensable ! Mais une simple présence est inutile (sauf peut-être dans le cas d’une recherche d’emploi) si elle n’est pas accompagnée de réelles contributions. Les réseaux sociaux ne sont pas les lieux de collection des contacts (même si les contacts de Viadeo ou Linkedin sont plus ciblés, cela ne sert pas plus que sur Facebook…) mais des lieux de conversation avec ces contacts…

 

La conversation 2.0 est un métier, les réseaux sociaux que des outils pour le pratiquer…

 

Et vous qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe B 19/09/2010 11:45



Il est vrai que Netvibes ne serait rien sans les blogs et les flux RSS. C'est pour cela que je l'ai qualifié "d'outils" car c'est une nouvelle manière de naviguer et non de communiquer (vu que
c'est à sens unique, mis à part via des widgets comme celui de facebook ou twitter).


En fait l'utilisation de Facebook de manière promotionelle c'est confoondre facebook et un blog.



CWM 19/09/2010 14:37



Oui, il y a de ça ;-)



El annuaire 19/09/2010 04:43



Je suis très impressionnée   tu formules parfaitement ce que j'avais tant de mal à
expliquer   Professionnellement, à mon niveau, il était devenu évident que ma page fan Facebook ne me
servait plus à rien, à tel point que je l'ai fermée définitivement la semaine dernière, j'en parle ici dans ce petit article : http://el-annuaire.blogspot.com/2010/09/les-gagnants-de-septembre-2010.html. Par contre, j'utilise également
Twitter, énormément même, c'est un outil indispensable pour ma veille quotidienne, c'est devenu ma seconde messagerie, c'est un lieu de promotion très efficace, ma timeline est un endroit très
convivial, je m'y amuse, j'y apprend, franchement, je ne pourrais plus m'en passer



CWM 19/09/2010 10:51



Oui, je suis assez d'accord avec le fait que Twitter est finalement un outil qui peut s'avérer assez ludique ! (Finalement, le métier de CM est sympa ;-)


Merci !



Philippe B 19/09/2010 00:04



Enormement de vrai dans ce billet.


D'autant plus qu'il y a "l'effet de mode", je me souviens quand on parlait de facebook à ses débuts que ce n'était pas encore arrivé en France, on voyait (en tous cas je voyais) ceci comme "un
site américain où je n'irai pas".
J'ai tenu plusieurs mois avant de m'y mettre et si j'y suis allé c'était "parce que mes amis y étaient", ils y mettaient du contenu, en parlaient, du coup pour suivre tout ça je m'y suis mis. Et
pour Twitter je m'y suis il y a... une heure !


 


Pour le côté professionnel, facebook n'est clairement pas le bon outil mais il est tentant, tentant car accessible, gratuit, puis en voyant à quel point des "bétises" y circulent et y rassemblent
du monde on se dit qu'en trois clics tous le monde parlera de nous...
Le seul côté professionnel de facebook peut être via une fan page, mais cette dernière ne remplace pas un site, elle le promeut simplement et peut informer de ses mises à jour où autre évenement
exceptionnel. Idem pour twitter, qui finalement est un "mémo" qui circule pour informer ses lecteurs. (mais je découvre twitter donc je n'en parlerai pas trop)


Mais personnellement, mon outils préféré sur le web (et c'est là où on se rend compte que facebook n'est pas un outil, mais un service, twitter se situant plus entre les deux) est Netvibes. Avoir
un widget sur Netvibes c'est vraiment professionnel : plus riche qu'un tweet car non limité en caractère et illustré, plus sérieux qu'un statut facebook également.
D'ailleurs twitter et facebook s'intègre dans netvibes (avec une mension spécial pour twitter car le service étant plus épuré, quasiment toutes les fonctions sont disponibles via le widget
contrairement à facebook qui nous "attire" sur son site -qui comme par hasard a toujours une petite publicité bien placée- ).


Pourquoi Netvibes fait moins parler de lui ? Probablement car contraire à Facebook et Twitter, Netvibes est un outil de lecture et non de diffusion : il n'a donc pas eu droit à l'effet de mode de
"communiquer à tout va" (qui dérive trop vite pour certains vers un étalage exhibitionniste de sa vie privée).
C'est d'ailleurs à cause de cet effet de mode que les politiques se sont mis à facebook et twitter aussi maladroitement. Peut-être que les personnes qui gèrent ceci à leur place n'ont pas
vraiment cerné la dimension de ces sites, on ne fait un tweet pour "être à la mode parce que ça fait jeun's ou geek et qu'il faut être gentil avec les geeks parce que Bill Gates l'a dit", non on
tweet quelque chose parce qu'on sait qu'on a une liste de personne qui le lira, alors on fait en sorte que cela les intêresse (ou les fassent sourire ou rire si on est dans un domaine plus
personnel)


J'en suis venu à parler Netvibes pour conclure sur ceci : le web d'aujourd'hui (2.0 voir 3.0, dans le doute je dirais 2.5) est bien différent du web d'autant : finit le site internet statique,
aujourd'hui chacun compose son web comme on compose son sandwich au subway et c'est la course pour faire parti des listes/widgets/groupes (rayer la ou les mentions inutiles) de notre cible.


Comme si on s'abonnait à newsweek, stratégie, sciences et vie, le monde, le figaro, times, etc et qu'on ne recevait qu'un seul magazine composé uniquement des articles qui nous intéressent...


 



CWM 19/09/2010 10:50



Merci de votre long commentaire ! J'adhère !


En effet, la force d'inertie de la masse est considérable, difficile d'en dévier le sens... Pour autant, faisons ce qu'on peut... 


J'utilise peu Netvibes, mais cette plateforme me parait en effet utile et bien faite ! A voir si d'autres ont des commentaires sur cet "outil" ! Pour autant, ce n'est, me semble-t-il, pas le même
type d'outil. Netvibes est plus un agrégateur qu'une source en soi...



Erick 17/09/2010 18:27



twitter est un excellent outil de contacts, en effet. Mais, bien heureusement, il n'est pas que ça.


twitter est un excellent outil de veille, lorsque l'on pratique une utilisation passive, comme vous dites. 


twitter est un excellent vecteur de notoriété pour une marque.


twitter est un parfait outil de gestion de son eReputation, et pas que passivement (j'en ai plusieurs fois fait l'expérience réussie).


twitter peut devenir un véritable vecteur de trafic pour un site lorsqu'on dispose d'un compte reconnu par les twittos.


twitter est un outil rêvé pour les marques qui décident d'étendre leur stratégie de gestion de la relation client. Là encore, comme pour tous les exemples précédents, j'ai beaucoup oeuvré et
accumulé pas mal d'expérience sur le sujet.


Et j'en oublie, et des meilleures.


Bref, vous m'avez compris 



CWM 17/09/2010 19:41



En effet ! C'est indéniable ! 


Si l'utilisation de Twitter reste conversationnelle et non "classique" et "hiérarchique"...



Magalie 17/09/2010 15:10



Lorsque j'ai créé mon profil Facebook, il y a de cela quelques mois, je pensais tisser un réseau de connaissance autour du milieu professionnel que je souhaitais intégrer (et qui n'a rien à voir
avec mon tout nouveau métier !). Il s'est avéré que ces professionnels-là utilisent peu, voire pas du tout, ce type de médias pour recruter, diffuser de l'info ou en rechercher. J'avais aussi
créé une page Facebook dans la foulée pour montrer mon avancement sur ce projet et prouver ainsi ma motivation. Non seulement je ne l'ai pas alimentée mais en plus, comme je le disais, j'ai
totalement changé de cap. Chou blanc donc.


Il y a un mois, j'ai créé un profil Twitter pour m'informer sur le fonctionnement de ce dernier, dans l'optique du poste que j'occupe aujourd'hui et j'y ai fait quelques contacts (2 par jour en
moyenne, ça me convient tout à fait) et accumulé beaucoup d'informations. Et j'ai même pu, grâce à toi, diffuser de l'information sur mon métier actuel, community manager, et la boîte pour
laquelle je travaille. Merci encore d'ailleurs. :)


Pour toutes ces raisons, Twitter est un outil formidable à titre professionnel, si l'on cherche des infos dans un domaine donné, sur un réseau identique. Mais pour l'utilisation de Twitter avec
mon profil professionnel, dont le but est d'informer sur la présence de la marque, de diffuser des offres et de créer des échanges sur des sujets touchant au domaine de la beauté et du bio, c'est
galère !


Comment trouver pour sûr les personnes qui vont être intéressées? Sachant que les suivre ne m'apportera pas (forcément) grand chose niveau contenu, et qu'elles ne me suivront pas forcément en
retour? Tandis que les profils qu'il m'est utile de suivre pour suivre les actualités que je viens de mentionner, même s'ils me suivent en retour (et je suis très heureuse si c'est le cas) ne
seront pas à même de m'indiquer où trouver le public, soyons francs, la clientèle potentielle pour la marque que je représente. Un véritable casse-tête de ce côté-là.


En revanche, la création d'une fanpage Facebook, autant pour diffuser des offres, de l'information, des liens vers le blog ou d'autres blogs, est l'outil idéal pour cibler une clientèle, pardon,
un public de particuliers qui adorent cliquer sur les boutons "j'aime". No offense pour ces particuliers, j'en fais partie aussi.


Quant à Viado ou Linkedin, je les connais surtout de nom, et je ne suis pas du tout persuadée de la pertinence de ma présence sur ceux-là, tant du point de vue perso que pro.


Merci en tous cas pour cet article, c'est toujours une occasion supplémentaire de partager ses expériences. :)



CWM 17/09/2010 17:30



Merci de ce long commentaire et de votre retour d'expérience !


Je ne peux être que d'accord avec vous ! Twintter est à mon avis plutôt un outil de contact. Une utilisation passive de cet outil, peut-être même plus que Facebook, est une complète perte de
temps. Ne pas hésiter à mon avis à aller vers les autres !


D'accord aussi sur l'utilisation de Facebook pour diffuser de l'information !


En revanche, Viadeo et/ou Linkedin sont à mon avis particulièrement utile dans ces deux applications : rencontrer et diffuser !



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher