6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 10:53

Bonjour à tous !

 

 

 

 

Il y a encore quelques années, les publications web étaient encore naissantes et maîtrisées par des médias eux mêmes présents sur le papier. Aujourd'hui, énormément de publications plus ou moins officielles se font. Tout le monde donne son avis sur tout et sort des billets plusieurs fois par semaine... Les publications sont donc devenues monnaie courante...

 



L'orthographe (au sens large, syntaxe, grammaire, vocabulaire...) devient donc un sujet dans le cours du temps. D'autant plus qu'une réforme de l'orthographe est rediscutée, remédiatisée, retravaillée, reboullotée tous les 2 ans...

Sur ce problème, je pose la question (rhétorique bien sûr) : quelle importance revet l'orthographe dans l'écriture web ? Comme sur beaucoup de problèmes, 2 écoles s'affrontent : les tenants de la « belle écriture » et les darwinistes, tenants de l'évolutionnisme orthographique. Certes, je suis volontairement sarcastique mais ne le prenez pas mal ! Entre ces deux bords, la très large majorité des gens qui ne s'intéressent pas à cette question (sauf quand ils se vexent de se voir relater une faute d'orthgraphe sur un de leurs articles...) .

 

Comme d'habitude, la solution se trouve entre les deux... Personnellement, je viens d'une formation de linguiste et sémioticien. Ayant quelques connaissances sur l'histoire de l'évolution des langues, de l'écriture et leur utilisation par les hommes, je serais plus enclin d'aller vers le « laissez faire, on ne peut rien à l'évolution ». Pourtant, quelque chose me gène dans ce raisonnement : un peu facile de laisser faire non ? Alors, changeons un peu la question, ne donnons pas à ce sujet plus d'importance qu'il n'en a : quelle utilisation est faite de l'orthographe dans l'écriture web selon l'objectif de l'écrivain ?

 

Là, je sors du billet d'humeur pour passer au billet analytico-consels... (plus le créneau de ce blog !)

 

Comme je le mentionnais dans un billet sur les « types » de rédaction web, l'écriture d'un texte pour le web suit plusieurs objectifs, chacun à des degrés différents : marketing, référencement ou pour l'internaute... Selon ces éléments, vous ne direz pas la même chose, pas non plus de la même façon.

 

Il y a à mon avis 2 types de réactions par rapport aux fautes d'orthographe : les personnes qui ne les voient pas et ceux qui hurlent à la mort au moindre « s » oublié (là encore, le trait est caricatural dans un objectif rhétorique et humouristique …). En faisant plutôt partie du deuxième groupe, je comprend largement le premier. Le puritanisme orthographique est de moins en moins présent dans la société en général alors qu'il est vrai que jusqu'au 19ème siècle, soit on savait écrire (forcément sans faute) soit on ne savait pas...

 

Aujourd'hui, le langage sms, les commentaires en temps réel, le web... ont largement accru le recours à l'écriture mais ont amoindri sa valeur et accéléré sa mutation. Toujours plus de communication orale et écrite mène forcément à son patinage, à sa détérioration...

 

En ce qui concerne le référencement, un bon référenceur, dans sa démarche d'optimisation doit connaître, me semble-t-il, les différentes écritures possibles pour un mot, avec ou sans accent, avec ou sans pluriel... Et savoir jouer dessus. Les gens font des fautes (souvent corrigées par google) non seulement dans l'écriture de leurs articles, du contenu de leur pages web mais aussi dans leurs recherches web... La faute d'orthographe devient alors un marché à part entière.

 

Attention, je ne dis pas qu'il faut écrire avec des fautes d'orthographe ! Simplement, que la question doit être prise en compte. Car faire des fautes a forcément un impact sur l'image de l'éditeur. Dans les billets d'un blog, l'écriture est moins « institutionnelle » mais dans un communiqué de presse ou dans les pages d'un site web... Cette question de l'image est très importante. J'avais l'autre jour une conversation avec un professionnel de la rédaction et de la correction orthographique qui avait logiquement une large tendance à la normalisation syntaxico-orthographique mais qui insistait à très juste titre sur l'importance d'une faute d'orthographe sur le communiqué d'une entreprise ou sur un article du Monde pour leur image et réputation. Il avait bien évidemment raison de promouvoir l'argument de la « défaillance orthographique, signe d'une défaillance entreprenariale ».

 

Référencement et marketing sont une fois de plus intrinsèquement liés. Si l'impact marketing est indirect, il n'est pas moins existant. Alors surveillez votre orthographe mais surtout, pensez aux retombées que cela pourrait avoir sur votre activité en ligne ! La norme est aujourd'hui de « ne pas faire de fautes » ; elle sera peut-être demain de « faire des fautes », un moyen de se demarquer sera alors de ne pas en faire...

 

Bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

barge 11/11/2009 00:19


Merci, j'envois la page sur Twitter et Facebook et un ou deux digg-like, en plus c'est bientot Noël 2009

http://www.scoupeo.com/ACTUALITES/REFERENCEMENT-ET-ORTHOGRAPHE-QUELLE-IMPORTANCE-ECRITURE-DES-MOTS-POUR-BON-REFERENCEMENT


CWM 11/11/2009 08:28


Merci !


AxeNet 10/11/2009 09:07


J'ai récemment publié un billet concernant en partie la prise en compte d'éventuelles fautes d'orthographe par Google. Comme tu le souligne très justement, elles peuvent ponctuellement être
intéressantes en terme de référencement, même si je ne suis pas très partisan de ces techniques.
Je profite de cet article pour ajouter une reflexion qui me vient à l'esprit.
Je reçois parfois des CV de référenceurs accompagnés de lettres de motivation.
Lorsque ces dernières sont truffées de fautes, je me pose quelques questions sur la capacité qu'auraient ces personnes à effectuer un bon travail de référencement...


CWM 10/11/2009 09:17


Bonjour,

Je pense aussi qu'il est important de porter une attention particulière à tout ce dont on est censé être spécialiste. Mais les référenceurs ne sont pas des spécialistes de l'orthographe. A chacun
d'apprécier si elle est un élément important ou non de l'image qu'ils donnent...


Tom 06/11/2009 13:36


Comme toujours, billet très intéressant, Pierre, néanmoins, j'ai pu remarque une petite faute sur la fin de ton texte, est-elle là pour illustrer tes propos ?!

Passe boire un verre à la maison prochainement !

Tom


CWM 06/11/2009 14:50


Non, pour le coup, j'ai oublié une lettre... Je suis allé trop vite !
Merci Tom !


Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher