12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 08:29

(retour sur une conférence à la CCI)

 

Bonjour ! 


96_canon.jpg

3 billets cette semaine, ça ira ? Je vais essayer… Je vous propose, comme souvent, de varier le plus possible les sujets. 

  • Aujourd’hui, un billet sur le référencement en tant qu’arme « anti-mauvaise-reputation ». 
  • Mercredi, nous reviendrons sur les communiqués de presse, sujet important pour moi en ce moment. 
  • Vendredi, nous accueillerons un invité pour un billet sur le « référencement international »…


 

Aujourd’hui, je voudrais donc faire un retour sur une des conférences que j’ai suivi il y a quelques temps à la CCI de Lyon. Dans cette journée, on a parlé beaucoup marketing mais bien peu communication

On aurait dû assister à une conférence sur la gestion de l’e-reputation (si jamais certains ne posent la question, personnellement, je ne mets jamais d’accent à ce mot… Ma faute d’orthographe est donc « volontaire » !) et on s’est retrouvé finalement avec un échange sur la gestion de crise… Guérison donc mais aucune prévention ! 


Contrôler les premières pages de résultats


L’e-reputation, comme on l’a déjà vu sur ce blog, est une question essentielle lorsqu’on se lance dans le web. Pour faire comprendre le problème, et ce raccourci, comme tous les raccourcis, n’est pas forcément une bonne chose, on l’extrémise. Et on en vient aux problèmes causés par une mauvaise réputation ! Bien peu souvent donc, dans un discours de formation, on explique comment gérer son e-reputation de manière concrète et comment prévenir naturellement des risques éventuels (qui, comme tout bon risque, survient rarement…). 


Prenons 2 exemples : le site récemment lancé de notre ancienne ministre de la Justice, Mme R. Dati, rachida-dati.eu et mon site cwm-consulting.com (désolé pour la pub !). Par simplicité, je mélange « e-reputation d’un site » et « e-reputation d’une activité ou d’un nom d’entreprise ». Le très bon blog Axe-net m’a fait connaître le site lancé par Mme Dati et son équipe et je dois avouer, avec Sylvain, que le référencement de ce site a des manques flagrants et quand on a le budget de Mme Dati… Mais je ne suis pas là pour parler de cela… Si vous tapez simplement sur Google, « rachida dati », nulle trace de son site ou de son activité… Par contre, les articles people courent les SERP (non pas les rues !). A l’inverse, si vous tapez « cwm consulting », les 5 premières pages sont remplies par des communiqués, des annuaires, des réseaux, des sites… tous en lien avec l’activité de « cwm consulting ». 

La comparaison s’arrête là. Les deux sites n’ont pas la même ancienneté, le même environnement, la même volonté et je ne suis pas un « people »… 


Prévention avant guérison


Vous voyez où je veux en venir ? Contrôler les premières pages de Google, c’est contrôler ce qu’on dit de vous et l’impact que ça pourra avoir… Par exemple, si un commentaire désobligeant sort sur vous (encore une fois, je suis obligé de prendre un exemple de crise… désolé mais c’est plus parlant…), il aura bien plus de mal à grimper dans les résultats de recherche si vous « squattez » ces mêmes résultats… Et il lui sera quasiment impossible de rester si vous « bombardez » les résultats de recherche d’occurrence de votre activité…


Le référencement est donc une arme redoutable de prévention et de guérison… Mais bien sûr, il n’est pas la seule disponible. Il est d’ailleurs plus logique et efficace de penser à prévenir les risques plutôt qu’à résoudre les problèmes… Mieux vaut prévenir que guérir !


Allons voir de plus près…

Qu’est-ce que ce référencement dont on parle ? 

Il s’agit simplement de faire parler de vous sur le web, de proposer du contenu et de le publier… Somme toute, lorsque vous développez votre e-reputation et référencez votre site, vous créez naturellement des résultats vous concernant. En travaillant votre e-reputation, vous luttez donc contre les risques de mauvaise e-reputation ! Une raison de plus de travailler ce point crucial !


Sur la requête « cwm consulting », on retrouve : 

  • Le site et le blog
  • Les comptes de réseaux sociaux (Viadeo, Twitter, Facebook, Linkedin…)
  • Des annuaires bien référencés dans lesquels un lien vers le site a été fait
  • Des communiqués de presse (classique ou non)
  • Des sites partenaires
  • Des interventions sur d’autres blogs…

Bref, un bon nombre d’informations différentes ! Cet exemple est, je pense, un bon exemple mais il n’est certainement pas le seul… Cette méthode n’est pas non plus nouvelle… Et pourtant, on en parle peu ! Alors que ce n’est que du référencement ! 

Encore du boulot et une nouvelle casquette pour les SEO managers ! 


Et vous, que pensez-vous de cette manière de procéder ? 

L’avez-vous vous-même testé, qu’en avez-vous tiré ?


Bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ruben 13/04/2010 12:31


En effet, l'article prends en compte plusieurs points que j'utilise aussi.

Merci beaucoup de cette mise au point et j'espere que nos collegues tiendront compte de ces recommendations.

Félicitations !


CWM 13/04/2010 13:48



Merci !



Vincent R 13/04/2010 09:25


L'e-reputation a aujourd'hui des incidences dans la vie de chacun est notamment des jeunes diplômés tel que moi.

Avoir une bonne e-reputation est un plus indéniable afin d'être repérable sur la toile et informer de façon pertinente les recruteurs. Encore plus lorsque l'on souhaite exercer dans le monde du
web.

Aujourd'hui, lorsque je tape mon nom, que vois-je en première page Google ? Mon profil Viadeo, Linkedin, mon CV Doyoubuzz et mon profil Facebook protégé afin de ne laisser trace que des
informations utiles à mon employabilité.

Il ne me reste plus qu'à monter mon blog (en projet) pour m'assurer une visibilité toujours plus pointue...


CWM 13/04/2010 09:53



Bonjour et merci pour ce commentaire !


Si l'e-reputation comme je la travaille est appliquée aux entreprises en ligne, le personal branding est évidemment concerné (cf le très bon blog de F. Brahimi). Juste un conseil : il semblerait que le contenu d'un blog soir particulièrement "parlant" pour les recruteurs, lancez-vous
vite !


Il est vrai que le cas "R. Dati" fait appel à cette notion d'identité personnelle...



AxeNet 12/04/2010 16:22


Cet article rejoins totalement mes positions (prises ici : http://www.axe-net.fr/actualites/referencement/referencement/reputation/166.cfm ).

Bien évidement, le site de Rachida Dati est un peu jeune et la dame une vraie star du web. Son cas est particulièrement difficile à traiter puisqu'il faudrait vraiment de longs mois de travail pour
qu'elle occupe toute la première page de Google avec ses publications sur différents supports.

Malgré tout, cette tactique est payante et coute moins chère que la trop grande visibilité d'un scandale, par exemple, pour des marques commerciales.

En résumé, ce n'est pas facile, mais le référencement est indéniablement une arme de gestion de la réputation sur le net. Simplement, elle demande du temps de mise en oeuvre et de maintien.

ps : merci pour le bl


CWM 12/04/2010 17:29



Merci ! 


Oui, cette méthode est longue quand il existe déjà quelque chose, a fortiori dans le cas présent. Mais lorsqu'on débute sur le web...



zwebfr 12/04/2010 11:08


Effectivement c'est la grande mode actuellement plusieurs programmes sur les grandes chaines tv, tout le monde veut une bonne réputation sur le net alors on arrive à payer pour spamer le web
d'articles, blogs faisant l'éloge de sa personne, société, le web grande poubelle ça va devenir difficile de trouver véritables informations sur le net


CWM 12/04/2010 11:18



@zwebfr Merci !


Non, je ne pensais pas exactement à cela, il ne s'agit pas de "spammer", même s'il existe réellement un risque de dérive, mais plutôt à créer du contenu de qualité, représentatif de l'image que
l'on veut se forger sur le web. Ne nous leurons pas, cette information, si elle est en surnombre, devra elle-même être classée... Le faire dès le début reviendra à gagner du temps et... de
l'argent !



arobasenet 12/04/2010 10:54


Pour ma part, je pense que le site de Mme Dati étant très récent, il est normal qu'il ne soit pas encore présent sur la première page des moteurs. Mais certainement dans les profondeurs, pour
l'instant.
Donc, son indexation est une question de temps.
Par contre, ses "activités" people existant depuis un certain temps et ayant toujours bénéficié de buzz, c'est normal qu'on les retrouve très haut placé !


CWM 12/04/2010 11:06



Bonjour, 


Merci !


 


Oui, je suis d'accord, il faut un peu de temps. Sans vouloir polémiquer sur le référencement de son site, je voulais juste prendre cet exemple. Une e-reputation se prépare, se travaille et il
semblerait que, dans ce cas, rien n'ait été fait. Aucun texte à l'avance, aucun communiqué, aucun compte sur les réseaux...


C'est sur ce point que je voulais insister. Avec le temps j'imagine que ça s'améliorera !



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher