14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 19:59

Bonjour !

 

146_leader.jpg

 

 

 

 

Savoir diriger un groupe est-il une qualité requise ?


 

 

 

 

A la suite d’une recommandation de mon article « L’influence du blogueur ou celle du communicant ? » de O. Luisetti, une petite discussion s’est engagée. De laquelle est née une réflexion personnelle sur la question de la superposition ou non du leader et du blogueur. Le blogueur est-il un leader naturel dans sa communauté ou non ?

 

La question a, à mon avis, son importance puisque on peut se demander, notamment dans la création d’un poste de community manager, si cette fonction de leader constitue un prérequis ou non à la fonction de blogueur et à celle de community manager…

 

En plus de l’influence d’apparence (par exemple, le nombre de followers sur Twitter) et de l’influence de contenu (par exemple, un blog populaire et pertinent), il semblerait bien qu’il existe une « influence des actions et des valeurs » (expression que j’emprunte à M. Luisetti et qu’il me pardonnera d’utiliser sans son accord). 

Pourtant, celle-ci est-elle différente de l’influence de contenu ? Pas forcément. « L’arme » du blogueur, c’est son blog, son contenu, ses paroles… 

Si l’on peut dire clairement que, bien souvent, il convient mieux d’agir que de parler, que les belles paroles des intellectuels manquent de réalisations concrètes, quid des « actions » du blogueur ? On peut d’ailleurs s’interroger sur cette question : la parole n’est-elle déjà pas une action…

 

Cette influence de l’action ne me semble donc pas dissociable de l’influence du contenu. Opposons plutôt : 

  • L’influence de paraître
  • L’influence de l’être

 

Je suis désolé si ce discours est un peu « opaque » et « abstrait »…

 

Je me suis un peu égaré de mon sujet… Revenons-y…

Le leader est celui qui entraine les autres. On parle volontiers, sur la blogosphère, en ce moment, des « moutons » qui suivent les blogueurs sur la toile. Dans ce cas précisément, on peut donc parler de leadership. Le blogueur est un leader puisqu’il a cette capacité d’influer sur le comportement de ses lecteurs et de les entrainer…

C’est, à mon sens, sans compter sur la capacité des lecteurs à s’interroger personnellement. Il est de bon ton de suivre plusieurs blogueurs et de consulter plus avis avant de s’avancer sur l’achat d’un produit. Si le blogueur a un avis personnel, qui se doit d’être pertinent et critique, sous peine de voir son nombre de lecteurs baisser, il est loin d’être le seul… Le blogueur a donc cette faculté de « leadership » mais un peu malgré lui, du moins, il ne la maîtrise pas… Personne n’évaluera l’intérêt d’un blogueur au nombre de personnes qui suivent directement ses opinions…

 

En ce qui concerne le community manager, la question se pose différemment. Si les 2 animent des communautés, le sens de « animer » est différent dans les deux acceptions. Le blogueur est nettement plus un « électron libre » qui ne rend de compte qu’à lui-même, la plupart du temps. Le community manager construit, suggère, impose, relance ; il participe directement à la transmission d’un message d’entreprise (qu’il soit en interne ou non) dont il aura été à l’origine avec elle… (Quelle liberté a-t-il finalement… l’objet d’un autre billet ?)

Si le blogueur ne s’interroge pas, du moins ouvertement et directement, sur des questions hors du propos de ses billets, s’il ne participe pas au développement d’une marque, ce n’est pas le cas du community manager…

Celui-ci devra donc, à mon avis, posséder cette faculté de leadership et l’exercer… Attention, je ne parle pas du leadership physique mais du leadership de discours, de parole…

L’exercer pour mieux rassembler, concourir, échanger… bref, faire son boulot !

 

Que pensez-vous de ces réflexions ? Des expériences à nous faire partager ? On attend cela avec impatience !

 

Bonne journée ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bénédicte POINSARD 18/09/2010 15:47



Bonjour Pierre,


bien entendu, vous n'êtes pas visé par mes propos, d'ailleurs vous animez gracieusement mon hub Communication 2.0 sur Viadeo, dont je ne m'occupe plus depuis belle lurette et ce, volontairement,
je vous donneria des explications un jour si vous le souhaitez.


Je fais simplement un tableau réaliste de la situation. Il faut être un peu provocateur de temps en temps, et je dirais même surtout aujourd'hui où nos comportements moutonniers nous amènent à
penser et à dire n'importe quoi.


Pour ce qui est de Cadremploi, je vous expliquerai un peu mieux plus tard, là je n'ai pas le temps (mais eux savent très bien ce qu'il en est, ne vous inquiétez pas).


Mes propos sont tout à fait en lien avec votre sujet sur la réelle influence des bloggeurs et CM. Je me contente de vous livrer des chiffres et des observations de 31 ans de communication dont 10
ans (minimum) d'observation des communautés virtuelles.


Bien à vous Pierre, et gardez espoir, si je vous ai repéré sur la toile, c'est que vous étiez meilleur que d'autres.


Bénédicte POINSARD


ATTITUDE RESEAU



CWM 18/09/2010 19:25



Je vous remercie ;-)


Ce que je pointais de votre commentaire, c'est surtout le fait de lancer une "attaque" sans l'expliquer. Les CM de Cadremploi savent de quoi vous parlez. Pas moi... Ni les lecteurs de ce blog...


Mais je suis intéressé par toutes vos explications, pas forcément en public ni sur ce blog, sauf si vous estimez que cela peut apporter quelque chose à la ligne de ce blog...



Bénédicte Poinsard 17/09/2010 23:06



Le bloggeur donne son avis qui n'engage que lui. Et encore là je parle des blogs professionnels d'individus et non des blogs d'entreprises. D'ailleurs à ce sujet, une étudiante a fait une étude
récente sur les blogs professionnels que je n'ai pas trouvée pertiente dans son approche et à laquelle je n'ai du coup, pas participé.


Pour ce qui est du comportment moutonnier, des études américaines l'ont calculé (et j'arrive à peu près à la même conclusion dans mes travaux issus de 10 ans d'observation des communautés
virtuelles) : 90% des observateurs ne contribuent jamais sur un media social.


En ce qui concerne le community management, il faut être réaliste : 76% des entreprises ne modèrent pas leurs pages http://bit.ly/9xCMqe , le compte Twitter de la diplomatie française a été hacké aujourd'hui, et j'estime que plus de la moitié des 24 %
d'entreprises qui modèrent leurs pages le font mal.


Quant à Twitter en France, c'est une catastrophe écologique. La plupart des bloggeurs et des prétentieux qui se disent pros des médias sociaux, retwittent souvent n'importe quoi, sans relire. Je
ne compte plus les fois où j'ai dû les corriger :-(((  L'objectif est d'avoir des Follow Friday, alors que la vraie influence n'est pas là.


La Palme de l'insanité revient au site Cadremploi dont je demande officiellement le licenciement des community managers et journaleux.


Cordialement à tous.


Bénédicte Poinsard


ATTITUDE RESEAU


Early adopter and native adapter



CWM 18/09/2010 15:03



Merci du commentaire ! 


Mais votre avis n'est-il pas excessif ? Je suis tout à fait d'accord sur le principe de ce que vous dites (sauf si, évidemment, cela me concerne ;-). Beaucoup de politiques individualistes sur
les réseaux sociaux aujourd'hui... Pour autant, elles ont toujours existé... Pour ce qui est des CM, tout le monde a tendance à s'autoproclamer CM, un peu trop vite assurément, c'est un fait
! Pour autant, chacun peut faire des erreurs, non ? Pour ce qui est des CM de Cadremploi, qu'ont-il fait de si grave au point de vouloir les renvoyer ?


Au risque de dérouter cet échange, je rappelle que le sujet de l'article concerne la dimension "leader" du métier de blogueur et CM. Je n'ai pas dû comprendre en quoi votre propos apportait
quelque chose à cette réflexion...


Cordialement. 



Denis Hirst 15/09/2010 18:37



Merci pour cette réflexion. Je me demande, si en tant que blogueurs, nous invitons nos lecteurs à penser quelques choses ou si nous prenons simplement la
parole pour dire ce qu’une partie d’entre eux (ceux qui pensent comme nous) souhaitent dire. Parfois, nous sommes simplement les éclaireurs qui partent tester un produit ou un service pour
raconter nos premières sensations afin d’éviter à nos lecteurs une éventuelle perte de temps si l’élément testé laisse à désirer (ou pour leur faire gagner du temps).


Je dirais donc qu’un blogueur sera dans certains cas un leader, mais il sera plus souvent un porte-parole ou un explorateur.



CWM 15/09/2010 19:32



J'imagine qu'il joue les deux rôles. Son apport est à la fois un discours nouveau mais également celui de ceux qui ne disent pas forcément ce qu'ils pensent... Selon l'article et son contenu,
leur réflexion est "empruntée" à des "mondes" différents (SEO, e-commerce...). 


Une question intéressante à poser serait : dans quelle position est-il le plus plébiscité ? Le porte-parole ou l'explorateur ;-)



Laurent 15/09/2010 17:15



Je pense que certains blogueurs qui créent du contenu et qui ne font pas des copier-coller peuvent par leur connaissance de leur domaine ou la pertinence de leurs propos avoir une certaine
influence. Je suis d'accord qu'elle ne se mesure pas en nombre de lecteurs. Faut dire aussi que quand une personne veut acheter par exemple un ordinateur, il y a d'autres acteurs qui peuvent
l'influencer comme les personnes très actives qui écrivent sur les forums.


Le community manager, à mon sens a une influence moins évidente. Il est seulement une passerelle entre une entreprise et son public. Ceci dit, si le community manager est doué en rhétorique comme
les ténors du barreau que sont Collard ou Achoui, pourquoi pas ! Le net par son essence donnera plus de crédit à un émetteur libre (c'est relatif) comme un blogueur qu'au community manager.



CWM 15/09/2010 19:24



Intéressante idée ! En effet, le web est peut-être bien un espace naturellement fait plutôt pour les blogueurs "libres"... La question serait à poser, j'y réfléchirai quand j'aurais un moment...


Merci de votre commentaire !



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher