20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 08:22

Bonjour ! 

 

133 balai

 

 

 

 

On en parle beaucoup en ce moment ! De ces entreprises que l’on rémunère pour nettoyer une réputation en ligne… Je fais référence au très bon article de Sylvain sur ce sujet, la semaine dernière (et recommande la lecture de son blog par la même occasion !). 

 

 

 

 

 

Exemple : un forum de discussion à propos de pratiques commerciales douteuses dans la vente de sites web émerge de la toile partout où vous allez juste derrière le site corporate de votre entreprise voire devant…

Il s’agit là bien sûr d’une gestion de crise et non de la gestion d’une e-reputation…

 

Non pas que je veuille reparler des mêmes choses, on trouve beaucoup de mentions à ce sujet… Ce qui m’intéresse surtout, c’est de mettre en avant le fait que tout cela ne devrait pas arriver !

 

Qu’est-ce que « nettoyer le web » ?

En effet, non seulement il s’agit d’une crise (même si je connais des entreprises qui ont une très mauvaise réputation qui les suit depuis bien longtemps maintenant…) mais, en plus, il s’agit de « problèmes » n’arrivant pas dans le cas d’une gestion de son e-reputation. 

Il est important de travailler une bonne e-reputation (conversations, blogging…) mais il peut être bon également de prévenir les risques

Dans le cas où il s’agit d’un risque mineur, causé par un troll, que l’on ne peut pas prévoir par définition, le référencement pourra apporter une grande aide et sera, a priori, suffisant. 

En revanche, dans le cas d’une « grosse » atteinte à votre réputation, le référencement ne suffira pas, contrairement à ce que les « nettoyeurs du web » pourraient vous promettre. Il ne vous permettra (car le référencement est globalement le seul outil utilisé) que de repousser le problème mais, en aucun cas, de le régler !

 

Les étapes concrètes : l’exemple

Admettons que vous ayez un forum de discussion traitant de vous comme un « arnaqueur » juste après le nom de votre entreprise quand vous le tapez sur Google.

Panique ! (je vous renvoie d’ailleurs à l’article collaboratif initié par @CaddeReputation auquel j’avais moi-même participé : Le cas De Vous à Moi Communication)

Un « nettoyeur du web » ne pas rien nettoyer du tout (il ne travaille pas chez Google et n’a pas accès à tous les serveurs du monde…), il va repousser le « mauvais » résultat en inondant le web de communiqués, articles, profils... parlant de manière neutre à positive de vous… Le « mauvais » résultat existera donc toujours mais sera relégué par les effets d’un bon référencement à la 5ème page ou au-delà…

 

Non pas que ce soit inutile dans le cas d’un troll (qui va, de tout façon, être relégué petit à petit sans rien faire). En revanche, dans le cas d’une réelle « mauvaise réputation », elle restera toujours d’une manière ou d’une autre… Les internautes penseront toujours la même chose… Penser que cela suffit, c’est donner trop d’importance à Google…

 

Anticiper de 2 manières

Comme vous pouvez le lire sur de nombreux articles, il est essentiel de gérer votre e-reputation dès que vous apparaissez sur le web (ailleurs aussi mais on parle bien d’Internet, là, non ?). La promotion de votre offre est toujours aussi importante mais elle devra faire un peu de place à la conversation avec vos clients… Sur le web, rien n’est fondamentalement différent dans ce domaine mais tout est plus rapide est plus fort ! 

Développer la gestion de votre e-reputation est donc essentiel !

 

En parallèle, il est important :

  • De communiquer à propos de vous (vous êtes alors déjà dans la gestion de votre e-reputation)
  • D’anticiper un bad buzz en faisant le siège des premières pages de résultats Google sur la requête du nom de votre entreprise

Si vous communiquez, c’est que vous créez fatalement du lien vers votre site et donc, popularité aidant, vous allez squatter petit à petit les premières places sur Google (en veillant bien sûr à ne pas reléguer votre site corporate…). Les deux étapes se confondent donc…

Une sorte de mélange entre l’anticipation d’éventuels problèmes et la communication à propos de vous ! Vous ne devriez donc pas avoir à faire appel à quiconque puisque votre e-reputation : 

  • Ne sera pas entachée grâce à une bonne gestion
  • Ne sera pas éclaboussée négativement puisque les mauvais résultats n’atteindront jamais les premières pages…

(Si vous vérifiez la requête « cwm consulting », presque tous les résultats sur les 10 premières pages et sont positifs !)

 

Et vous, comment faites-vous ? Et que pensez-vous de cette façon de faire ?

 

Bonne journée ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jérôme 29/02/2012 10:41


c'est vrai que le nettoayge de la  e-repupatation n'est qu'une rustine. Je suis d'accord pour dire que celui qui a une mauvaise reputation ce n'est surement pas pour rien. Et qu'au lieu de
s'occuper de ses clients celui-ci préfèrent les mépriser, chose assez courante.


Mais il y a des cas où il est difficile de faire autrement. Par exemple lorsqu'une entreprise sort un produit qui plait pas à une communauté qui cherche à protéger ses intérêts. Dans ce cas la
communauté va le descendre en flèche. Imaginez que vous êtes novateur et que vous sortez un produit, un service, une idée qui va à l'encontre du discours de la majorité, les gens n'aiment pas
forcément le changement, dans ce cas difficile de se faire une bonne reputation.


Combien se sont fait traiter de charlatan avant que l'on finisse par accepter leurs théories ?


Par exemple : Essayez de sortir un produit qui va simplifier les démarches chez votre avocat, vous aurez donc moins besoin de passer par votre un avocat, à mon avis votre reputation ne va pas
durer lingtemps....


ces cas restent quand même très rare.


 

Sitbon 10/10/2010 20:00



Pas d'inquiétude, j'apporte juste ma contribution.


Bien à vous,


James



Sitbon 05/10/2010 10:32



La E-reputation c'est un peu la rançon de la gloire !


Au départ on se préoccupe des mots clés porteurs, on effectue un bon référencement à l'aide de son referenceur web et avec le temps on apparait alors sur les réponses prioritaires. C'est à ce moment que l'on devient génant pour ses concurrents.J'ai remarqué à
plusieurs reprises que ces réponses néfastes étaient en fait souvent des blogs pilotés par des concurrents (facile de comprendre leurs buts) ou des forums ouverts par des
webmasters soucieux de récupérer le trafic d'une entreprise ou d'une personne (d'ailleurs, les politiques en font les frais) afin d'avoir quelques clics sur les publicités qui s'y
trouvent et d'alimenter leurs comptes Adsense.Il ya aussi les clients mécontents mais je dois le dire je doute que leur blog ou forum soient "dangereux" puisqu'ils ne connaissent pas grand
chose en matière de référencement à moins d'être un client Webmaster ou référenceur web. Pour conclure, je suis parfaitement d'accord avec l'idée que la E-réputation doit-être gérée bien
avant la crise, attention cela demande beaucoup d'imagination et de travail mais beaucoup plus facile que de gérer un situation de crise.


A tous bon référencement ! 



CWM 05/10/2010 10:53



Merci du commentaire ! Vous faites le tour de mon blog pour placer votre requête et obtenir des bl ? :)



Ludwig 26/07/2010 16:04



La E-réputation sera prise en compte à sa juste valeur quand on s'apercevra qu'elle a autant d'importance que le SEO, et en est meme son petit fils.


Au tout début des moteurs de recherche, bien peu d'éditeur intégrait une pb SEO, puis quand quelques boites coulèrent suite à un blacklistage ou une mauvaise présence, tout le SEO prit de la
valeur. Je pense que le la E-réputation suit le meme chemin...


 



CWM 02/08/2010 11:07



Probablement oui...


Merci !



Denis 21/07/2010 15:01



Oui, effectivement, le "nettoyage" est l'art de saturer les index.



oneagain 20/07/2010 21:24



Je ne pense pas que les nettoyeur de e-reputation puisse faire un travail convenable. Le web étend ses ramifications et qui pourrrait prétendre bloquer ces effets !



CWM 21/07/2010 13:52



Pas bloquer, juste repousser... 


Tout dépend de ce que l'on entend par "travail convenable". S'il demande à une demande claire et consciente des besoins, pas de souci...


Merci de votre commentaire !



Ludovic Passamonti - consultant web et e-commerce 20/07/2010 11:27



Bonjour Pierre,


le sujet du nettoyage l'e-reputation fait vraiment débat en ce moment. Mais il me semble que le problème est bien souvent abordé sous le mauvais angle. Tu le dis d'ailleurs vers la fin, on ne
peut pas vraiment "effacer" une mauvaise réputation sur Google.


La puplart des cas de diffamation ou de mauvaise réputation émanant du web sont dûs à des clients mécontents qui s'expriment là où ils peuvent, car souvent l'entreprise incriminée ne les écoute
pas et n'accèdent pas à leurs requètes. Ces dernières feraient mieux de se remettre en cause, et se pencher d'abord sur l'amélioration de la sastisfaciton de leurs cients, plutôt que d'essayer de
faire taires ceux qui leur forgent une mauvaise réputation.


Au final tous le monde y gagnerai (sauf les nettoyeurs qui auront moins de travail) et la démarche me semble beaucoup plus constuctive sur le long terme pour l'entreprise.


J'ai l'impression (mais ce n'est que mon sentiment) que le "nettoyage" de Google par voie juridique ou technique sert surtout pour des entreprises qui ont un total mépris de leurs clients, car de
toute façon elles ont un passif trop lourd en terme de réputation pour procéder autrement...


Ce genre de gestion de l'e-reputation en nettoyant Google sert à se racheter une virginité au yeux de prospects qui ne les connaissent pas et auraient la bonne idée de se renseigner sur internet.
Du coup, le terrrain est à nouveau vierge et l'entreprise peut continuer à prospérer en toute impunité.


Super... Merci les netoyeurs du web...



CWM 20/07/2010 12:04



"démarche constructive", c'est le terme oui ! 


Il faudrait avoir des exemples vécus car je ne suis pas loin de penser comme toi ! Le nettoyage du web vaut peut-être essentiellement pour les entreprises qui ont beaucoup à se reprocher...


Merci. 



référencement position 1 20/07/2010 10:58



Tout d'abord, merci pour les louanges


Ensuite, je suis d'accord sur le fait que la réputation se prépare.
Le risque d'un bad ramdam (n'importe quoi cette expression) existe pour tous. Notament dans le cas ou quelqu'un vous en veux et va inoonder le web de commentaires désobligeants. Même si ceux-ci
sont archi faux, les sales rumeurs vont vite.


C'est sans doute en associant du nettoyage et du community management que l'on trouve la meilleure réponse.


Faire supprimer certains contenus peut s'avérer rapide.


Répondre en expliquant la situation et le pourquoi du comment en complément sera sans doute la meilleure chose à faire sur les supports les plus sérieux.


Ce second choix doit toutefois être bien préparé. il est très facile de partir en troll et de se rendre encore plus ridicule.


Maintenant, certaines sociétés ont réellement des choses à se reprocher. Les réponses ne sont donc pas facile.


Je suis aussi tout à fait d'accord sur le fait de préparer le terrain en amont pour occuper les premières pages (suf=r Google notamment).


 


A titre annecdotique. Il y a deux semaines, je finissais de m'énerver après un site e-commerce très connu. Sur une commande passée 6 mois auparavant, un produit était toujours manquant. Mes mails
de relance et contact au service client n'ayant avancé à rien, je me suis fendu d'un petit mail ou je leur disais que j'allais simplement relaté les faits très stricts, avec copie de mes mails et
copie d'écran de ma commande.


3 jours après, je n'avais toujours pas d'explication, mais j'avais un chèque de rembourssement. Comme quoi, un blog suffisemment connu peut être aussi un bon moyen de pression. Cette entreprise à
visiblement eu peur pour sa réputation.


 


 


 



CWM 20/07/2010 11:17



Merci de cet exemple !


Truster les premières place sur le nom de son entreprise est pour moi une obligation. Le référenceur devrait ajouter ça à sa charge (déjà lourde) de travail...



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher