7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 18:26

Bonjour ! 

172_recommend.jpg

 

 

 

 

 

 

Qui recommande qui ? Le chat ou la souris ?

 

 

 

 

 

 

Pour ceux qui recherchent en externe des prestations de communication web et webmarketing ou référencement, la question se pose souvent du consultant freelance ou de l’agence. Bien entendu et comme d’habitude, mon propos se dirige plus vers les nouveaux entrepreneurs web mais la réflexion va au-delà de ce clivage…

Beaucoup d’encre (numérique !) a coulé sur ce sujet, il ne s’agit donc pas à nouveau d’en reparler de la même façon mais d’aborder la question de la capacité à communiquer (avec les clients comme avec les internautes…) de l’un comme de l’autre…

 

Je précise que je suis personnellement un freelance et que je fais également partie d’une agence web… Mon point de vue ne devrait donc pas être « trop » partisan !

 

Les arguments classiques permettant d’opposer les 2 sont : 

  • Le prix
  • La puissance du réseau en référencement
  • La relation client

Ce dont on parle moins, mais que j’ai déjà régulièrement vu, c’est la capacité des freelances à assurer une veille, indépendamment des dossiers à traiter. Non pas que les salariés des entreprises soient incapables de le faire, non sûrement pas, mais les situations de « salarié » et de « freelance » sont bien différentes…

 

La qualité de la prestation est souvent l’argument principal des freelances alors que les agences se basent surtout sur la puissance de leur réseau, leurs références (que peuvent avoir les freelances) et le prix de leurs prestations… Cette qualité passe la plupart du temps par une veille technologique efficace. 

 

Il me semble que la différence essentielle entre les deux « entités », c’est essentiellement sur une question d’organisation qu’elle se joue. Le freelance organise son travail pour ses clients et pour lui-même alors que le salarié, même s’ils ont finalement à peu près les mêmes compétences, s’organise au sein de sa société et pour ses clients – de la société – (s’il développe des velléités personnelles, il n’est sans doute pas parfaitement inséré dans le moule…). 

Cela sous-entend que si la société lui demande, il fera de la veille. En revanche, si elle ne le fait pas, peu de chance qu’il fasse cette veille pour la société et ses clients sur son temps libre… Sauf dans le cas où la personne a quelque chose à gagner dans l’entreprise… C’est pourquoi d’ailleurs que les entreprises ont, pour la plupart à partir d’une certaine taille, un service de veille…

Le freelance fait clairement moins la différence entre sa situation personnelle et professionnelle, statut oblige…. Pour lui, la veille sera un argument de vente voire une prestation à part entière ! Il est même probable qu’il le fasse sans forcément avoir conscience de le faire, s’il est inséré dans la blogosphère, s’il consulte des sites considérés comme « faisant autorité » ou fiables…

 

Le freelance sera-t-il pour autant un meilleur conseiller ?

« Pas certain mais probable » aurais-je répondu…

« Baigner » dans la veille technologique fera de lui un connaisseur, quelqu’un à la pointe des nouveautés mais ce ne sera pas parce qu’il sait des choses qu’il sera meilleur conseiller que quelqu’un d’autre. 

Pour conseiller, je pense qu’il faut savoir se mettre à la place de ceux que l’on conseille. Pour cela, l’expérience de situations diverses est importantes mais d’autres facteurs rentrent en ligne de compte…

 

Et pour savoir se mettre dans la tête des autres (professionnellement j’entends), il faut savoir prendre quelques risques et, potentiellement, se tromper (ou alors consulter une voyante, mais là-encore, les résultats ne sont pas certifiés…). Ce n’est pas dans l’esprit « salarié » mais nettement plus dans un esprit « entrepreneur »…Bien sûr, ce n’est qu’une tendance à laquelle je crois…

 

Le veilleur altruiste est-il alors le meilleur consultant ?

A vos claviers ? Je suis impatient d’avoir vos avis…

 

Bonne journée !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrice 01/06/2014 09:07

Tout comme vous je pense que "ça dépends", ça dépends surtout de la taille de l'agence, plus elles sont petites, plus elles sont la mentalité de freelance, les petites structures savent s'adapter rapidement, de plus les freelance ont peut être eux aussi accès a une puissance de feu via des sous traitants et d'autres relations du métier...

prestataire freelance 21/01/2011 15:57



Très intéressant l’article. Choisir entre une agence de prestation freelance ou prendre contact directement avec un freelance? Pour ma part si j'étais une entreprise que cherche un
prestataire, je préférerais contacter directement un freelance qu'une agence de prestation. Pourquoi? Avec une agence de prestation, les coûts sont beaucoup plus importantes à cause du
système de "sous-traitance". Tandis le freelanceur lui, ne vous demanderais que sa rémunération à lui seul pour un travail effectué. 



CWM 21/01/2011 16:09



Sauf dans le cas où les agences ne sous-traitent pas... Mais ce n'est pas forcément un cas très courant, je vous l'accorde ;-) Merci du commentaire !



Matthieu, consultant en référencement 13/11/2010 15:24



Merci pour cet article.


Je trouve que le rapport qualité/prix pour le client est bien meilleur en passant par un freelance que par une agence. Le freelance travaillera certainement mieux sur chacun de ses projets, que
l'agence où vous serez un contrat au milieu de centaines d'autres.


Par contre je tiens le discours inverse pour les très gros projets où une équipe importante de spécialiste est nécessaire. A ce moment là, l'agence est très certainement plus efficace de part son
réseau et son aptitude à traiter les gros dossiers.



CWM 13/11/2010 15:32



Oui, vous avez probablement raison. Et je vous remercie de votre commentaire. 


D'un point de vue uniquement tarifaire, les propositions des agences sont difficilement "concurençables" (désolé de ce néologisme) par les indépendants. Et, la plupart du temps, les clients ne
voient pas l'indice qualitatif (vous avez évidemment raison dans le principe) de la même manière. 


C'est pourquoi se positionner sur le même "créneau" que les agences est complexe...



laurenceperchet 10/11/2010 17:36



re-bonsoir,


Je n'avais pas vu ce billet, et comme vous, j'ai connu, jusqu'à très récemment, un peu tous les statuts : salariée à temps plein pendant plusieurs annés dans une grande entreprise, puis freelance
pour une ou plusieurs agences (ça n'a pas duré très longtemps... j'ai du mal avec la mentalité agence à vrai dire) tout en ayant mes propres clients, et aussi conseil indépendant intégrée dans
une société cliente en forfait journée pendant... 8 ans !


Je confirme que c'est bien plus facile et bien plus simple de faire de la veille, même sans s'en rendre compte, quand on est freelance. Comme salarié, soit c'est une mission qui vous est confiée
et vous êtes rémunérée pour cela, soit vous pouvez le faire, à vos heures perdues, mais n'attendez pas un retour de l'employeur.


Maintenant, je suis complètement d'accord sur le principe de dire qu'on n'est pas forcément, comme free lance, meilleur conseil pour autant. Effectivement, c'est en se mettant à la place du
client, en comprenant ses besoins, et aussi avec l'expérience de projets passés que l'on peut vraiment faire la différence.


bonne soirée,



CWM 10/11/2010 17:44



Merci de votre commentaire ! 



Consultant en référencement 09/11/2010 09:37



Bonjour Pierre,


Complètement an accord avec ce post ! Un freelance est plus un passioné qu'un salarié lambda. Faire appel à un freelance, c'est maximiser les chances de réussite d'un projet Internet ou Web
marketing.


De plus, la relation avec le client est souvent plus étroite, ce qui facilite considérablement les échanges, et donc le délai de réalisation.


 



CWM 09/11/2010 10:25



Merci du commentaire ! 


Mon avis n'est pas non plus si tranché. Les deux situations ont leurs avantages et leurs inconvénients...



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher