10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 20:39

Bonjour !

 161_cible.jpg

 

 

 

« Le trafic pour le trafic apporte rarement les satisfactions attendues… »

 

 

 

 

Je me dis depuis longtemps qu’il faut que je fasse un article sur le sujet… Une idée trop souvent fausse circule sur Internet et dans l’esprit de beaucoup de personnes… Le trafic ne fait pas le bonheur… sur le web (pas plus que l’argent… NDLR) !

 

Sur cette affirmation un peu péremptoire et rapide, je m’explique…

  • Un site web peut-être de différents types : 
  • Un blog
  • Un site e-commerce
  • Un site d’actualités
  • Un site vitrine…

 

Pour chaque type de site, le trafic idéal (comme tout ce qui est idéal, cela n’existe pas dans la réalité mais l’idée est de s’en approcher le plus possible !), est différent. Pour chacun des types d’ailleurs, trop de trafic trop vite peut être fatal… Mais pas assez l’est évidemment aussi…

 

A mon avis, ce qu’il faut viser, ce sont les conversions, pas le trafic, excepté pour le cas d’un site monétisé du type actualités. Seules les conversions sont intéressantes pour un e-commerçant (au sens large). Mais sur une problématique de trafic, comment les travailler ?

Obtenir un trafic qualitatif est une première étape essentielle ! Si vous obtenez un contact sur 1000 visites, donc un taux de conversion de 0.1%, bof, bof, non ? Par contre, 5 contacts sur 100 visites, soit un taux de conversion de 5%, ça c’est mieux, non ?

Vous en conviendrez forcément !

 

Alors, essayons de faire un peu de prospective, quelles sont les solutions pour obtenir un trafic de qualité ?

  • Un bon référencement naturel : optimisation du code, des textes et métas rime souvent avec trafic de qualité… Vouloir être, à tous prix, premier sur une requête très concurrentielle est souvent une erreur, il est nettement préférable de fournir à Google de bons textes dans lesquels ce dernier puisera de nombreuses requêtes et ce qui alimentera la longue traîne du site…
  • Le référencement payant (type Adwords) : selon la qualité de la campagne, le temps passé et l’argent investi, l’achat de mots-clés peut être une bonne solution pour attirer du monde sur son site. Mais les annonces doivent être bien pensées, les mots-clés stratégiquement et intelligemment choisis en fonction d’une thématique précise. Et rien ne m’enlèvera l’idée que l’internaute qui est venu avec « l’idée du lien commercial monétisé » se construira petit à petit une « idée monétisée » du site ; l’effet risque donc d’être moyen et la réputation du site sera impactée…
  • Les communiqués de presse et autres articles de référencement : de la même façon, selon leur qualité de rédaction, leur optimisation et les sites sur lesquels ils ont été déposés (si le site est répertorié par Google Actualités par exemple), l’impact sera différent. Il est certain qu’il contribuera à un bon référencement naturel et clairement ciblé mais ils devront être utilisés en complément d’autres méthodes…
  • Le net-linking : en prolongement d’un bon référencement naturel, le net-linking (que j’ai tendance à séparer) pourra, par l’obtention de lien de qualités directement optimisés et dont l’ancre sera ciblée, apporter une aide précieuse. 
  • La communication hors référencement : c’est probablement la plus importe source potentielle de trafic qualifié. Cela ne veut pas dire qu’il faut n’importe quoi. Quand on va trop vite, c’est souvent à ce moment que l’on fait des erreurs… Toute action de communication est bonne à prendre. Dans l’optique d’un bon trafic qualifié, la e-reputation est une aide précieuse. « Ceux dont on se souvient, sont ceux vers lesquels on va… » devrait être corrigé par « ceux dont on se souvient positivement, sont ceux vers lesquels on va… » ! C’est bien le cas la plupart du temps…

 

Pas facile de préciser clairement sa cible et de trouver les moyens de l’atteindre. Utiliser le référencement pour trouver les bons prospects est souvent la solution la plus simple et la plus rentable. Mais sur les réseaux sociaux, on peut générer un trafic ultra-ciblé. Pour cela, il faut aller chercher soi-même les personnes et engager la conversation 2.0…

 

Qu’en pensez-vous ? D’autres sources de trafic non négligeables ?

 

Bonne journée ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DiffuzNews 12/10/2010 20:53



Je suis tout à fait d'accord avec ce point de vue: le seul réél indicateur dont on doit s'occuper est le taux de conversion. C'est le seul générateur de CA.

Cependant, il ne faut pas oublier les non profesionnels qui ne tirent pas de revenus de leur site (même pas de l'adsense, même si c'est rare, ça existe encore ...). pour eux, le seul but est
d'être lu et d'échanger. Dans ce cas , l'indicateur retenu sera essentiellement le traffic.


A mon sens , il y a de nombreux sites qui ne sont pas suffisamment optimisés pour convertir, et beaucoup remettent d'abord en question le traffic.

Par contre, je ne suis pas du tout d'accord avec votre remarque sur Adwords. En effet, la plupart des gens ne font pas encore la différence entre les résultats naturels et les résultats payants.
Il n'y a donc pas tellement d'arrière pensée d'autant plus que pour un site e-commerce, l'idée de monétisation est évidente: le prospect sait pertinnement que l'on veut vendre quelquechose.


 



CWM 12/10/2010 22:21



Merci de votre commentaire !


Vendre quelque chose oui mais pas forcément la même arrière pensée. 



Sophie Ducq Ahnine 11/10/2010 11:50



Je pense que tu as parfaitement raison Pierre, et je suis heureuse
de te lire. En effet le nerf de la guerre doit être avant tout un trafic ciblé, travailler sans l’élaboration d’une stratégie web élaborée c'est
à coup sûr perdre son temps.
 


CWM 11/10/2010 12:58



Merci !



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher