2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 07:15

 

Bonjour ! 


115_metre.jpg

 

 

Ok, le titre est un peu vaste et attire… Plus qu’une réponse à cette question, ce billet se veut une sorte d’analyse de « pourquoi on se pose cette question et se la pose-t-on toujours ? ». J’espère pour autant, que cet article pourra permettre de faire avancer le débat sur cette question…


 

 

 

Question fatidique, hein ? Mon avis sur la question…

Le nombre de followers sur Twitter, contacts sur Viadeo, amis sur Facebook… sont, lorsque l’on gère des comptes professionnels, une sorte d’échelle de valeur. Au-delà de ce à quoi ils servent, ils permettent de se comparer, de se jauger, de se tester. 

Un peu comme le Page Rank… Une sorte de concours du « qui a la plus grosse ? »…


Mais comme dans la vraie vie ou pour le pr de Google, le développement se fait par étape… Le Page Rank va de 1 à 10, le nombre de followers peut lui aussi se découper : 

  • 1 de 150 : « peuh, c’est qui ce gamin ? »
  • 151 à 300 : « ho, il se la raconte celui-là ! »
  • 301 à 500 : « ya ptet quand même 2-3 trucs intéressant »
  • 501 à 1000 : « faut le suivre… »
  • 1001 à … : « un top influenceur celui-là ! (heu mais c’est quoi un influenceur ?) »


Attention, ces chiffres donnent simplement une idée ! Quelle idée ? Tout simplement que ce chiffre apparemment si important l’est pour certain mais pas pour tous selon où l’on en est, ce qu’on veut et ce qu’on est prêt à faire…


Il faut un début à tout !

Lorsqu’on débute sur les réseau sociaux, professionnel ou non, on est le « petit » qui doit montrer patte blanche, on doit faire sa place, son « trou »… Bref, montrer qu’on a quelque chose à dire…

C’est à ce moment que, à mon avis, le nombre de followers (et, trop rapidement, le degré d’influence) est le plus important car on veut « montrer » qu’on est grand, qu’on est fort. 

Lorsque l’on va sur un compte, on regarde apparemment souvent :

  • 1) le nombre de followers
  • 2) le petit descriptif et le site lié
  • 3) les twitts…


Et puis, on grandit…

Plus tard et petit à petit, cet intérêt décroit. On regrette parfois même les temps un peu plus modestes… (nan j’rigole !) Non pas que ça ne veuille plus rien dire et qu’on se mette à snober cette donnée que l’on a vénéré mais on devient plus « qualitatif », « plus « entier »…

Lorsque l’on va sur un compte, on regarde peut-être plus :

  • 1) le petit descriptif et le site lié ; ET les twitts
  • 2) le nombre de followers…


Posez-vous la question, que regardez-vous prioritairement ?


Dis-moi le nombre de followers que tu as, je te dirai qui tu es…

Très vite, ce genre de chiffre devient constitutif de son identité numérique. Que ce soit sur Viadeo, Twitter ou d’autres réseaux car notre activité est surveillée… 

Soit par la concurrence, soit par des clients… Quelqu’un qui aura beaucoup de followers et des tweets naturels et intéressant travaille a priori depuis un certain temps dans le web et a une certaine expérience…Mais cela dépend évidemment de l’activité, du poste exercé de l’âge…

Par exemple, si vous postulez pour un job de community manager, sans un compte alimenté très régulièrement et un minimum de 300 followers, mieux vaut passer son chemin…


Finalement, ce chiffre est une donnée particulièrement subjective et, de fait, impossible à quantifier. Pour le possesseur du compte, elle représente une évolution, un développement ; elle est donc fondamentalement diachronique. Mais pour le visiteur sur le compte, il s’agit d’une donnée à un moment T, par principe synchronique


Alors, beaucoup de bruit pour rien ?


Bonne journée ! (mon compte Twitter : @cwmconsulting)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gpenverne 28/09/2010 16:19



ho, je me la raconte avec 224 followers ? :p  


Je ne suis cependant pas certain qu'un grand nombre de followers puissent être
synonyme total de pertinence de contenu: synonyme de bon référencement peut être.



Blog référencement - Vince 03/06/2010 10:07



Pour être intéressant, un tweet doit m'apprendre quelque chose :) C'est vrai que je suis en perpétuel apprentissage, mais ce que je veux dire c'est que globalement, un tweeter qui passe son
temps à parler d'autre chose que le SEO ne me "sert" pas à grand chose : je suis sur Twiiter pour échanger des infos pro...



CWM 04/06/2010 09:31



Ok, du qualitatif, quoi ! Merci !



Denis Hirst 03/06/2010 09:47



Dans mon cas, c'est une déformation « blogetionnelle » qui m'aide à savoir si l'outil sert à tweeter automatiquement ou si c'est un client qui est utilisé pour tweeter au coup par coup.
Parce que j'en ai tester beaucoup.


Mais en general : web, TweetDeck, Seesmic servent à tweeter à la main


Souvent, les clients qui contiennent le mot feed servent à diffuser un flux


Et en cas de doute, le nom du client qui est affiché, sous le tweet, est un lien vers le site de l'outil, cela permet de s'en rendre compte au coup par coup.



CWM 03/06/2010 10:03



Très intéressants conseils ! Merci !


Un "long" temps d'analyse alors ! Probablement la meilleure façon de rendre l'outil le plus qualitatif possible...



Blog Référencement - Vince 03/06/2010 09:21



Personnellement, je nne reagrde pas le nombre de followers, mais je "teste" ceux qui semblent envoyer des tweets intéressants (en matière de SEO), mais rapidelent, je les "vire" s'ils racontent
n'importe quoi...



CWM 03/06/2010 10:01



Merci !


Et quels sont les critères d'un twittos intéressant ? Les tweets doivent-ils être originaux (du moins le contenu) ou les RT sont possibles, selon vous ?



Denis Hirst 03/06/2010 08:46



Les noms des clients ou outils utilisés sont inscrits en dessous de chaque tweet. Cordialement



CWM 03/06/2010 08:55



Ok, merci !


Et pour les tweets automatiques, comment le repérez-vous ?



Tibooo 03/06/2010 08:43



Bonjour !


Pour ma part, avant de follow quelqu'un je regarde ces 10-20 derniers twitts, son nombre de twitts et son rapport Following/followers... et bien sur sa bio. Avec tout ça on peux se faire une idée
très précise de la personne que l'on follow.


Généralement quand je follow quelqu'un, il reste dans ma timeline très longtemps...


Bravo pour ton article !


A bientôt



CWM 03/06/2010 08:52



Merci !


Donc tu es fidèle ! Bon à savoir ;)



Denis Hirst 02/06/2010 19:44






Je suis bien d’accord. Personnellement, je ne prends pas du tout en compte le nombre de followers. Ce qui m’importe, c’est la possibilité d’avoir des échanges avec les gens qui vont entrer dans
« mon petit monde sur Twitter ».


La première chose que je regarde sur un profil, c’est l’outil qui est utilisé pour envoyer les tweets. Si c’est un outil qui envoie les tweets de façon automatique, je sais que je n’aurais pas
d’échange avec l’utilisateur. Si c’est un outil du type web ou client (comme tweetdeck ou seesmic), je sais que l’utilisateur envoie ses tweets et consulte ceux de sa timeline, il sera donc plus
facilement possible d’avoir des échanges intéressants avec lui.




CWM 02/06/2010 21:21




Merci pour le commentaire !


La précision sur les outils utilisés est intéressante. Merci. 


Comment remarquez-vous ces outils ?




MikaelDorian 02/06/2010 18:58



Pour ma part, je ne prends pas vraiment en compte le nombre de followers. Ce n'est qu'une composante. Je regarde aussi le nombre de following, et surtout les tweets (en général les 20 derniers).
Pour savoir si c'est un compte qui spam, qui ne fait que de la promo ou qui ne parle que de futilité. Et il y a aussi la bio, et s'il y a un lien. Ça parait bête, mais quand une personne a un
lien sur son compte, ça me rassure, et je vais immédiatement dessus. Ça permet d'avoir un peu plus d'infos. 


Sinon, ça arrive que je vois certains, qui n'ont absolument pas compris le principe de Twitter, en essayant d'avoir le maximum de followers. Attitude pitoyable... 


En tout cas, je suis un peu content de voir mon nombre de followers augmenter, et dépasser les 370. Ça a un coté rassurant quand ce chiffre augmente régulièrement. 



CWM 02/06/2010 21:20




Merci pour le commentaire ! 


En effet, je suis d'accord sur le côté rassurant du lien dans la bio et de l'augmentation régulière du nombre. La question à se poser serait alors : pourquoi avoir un gros nombre de followers ?
Qu'est ce que ça apporte au final ?




Diije 02/06/2010 14:47



Personnellement je "teste" souvent les comptes : si un compte me parait intéressant de par ses tweets, ou si les gens que je suis le citent souvent, je le suit pendant quelques jours pour voir si
ce qu'il dit m'intéresse. Si ce n'est pas le cas, je me retire de ses followers.



CWM 02/06/2010 21:18



Merci pour le commentaire !


Le risque n'est-il pas d'oublier et finalement de suivre un peu tout le monde ?



Agence AxeNet 02/06/2010 14:03



En fait, quand je vais sur un compte twitter, je regarde ses tweets.


J'ai vu des gens très intéressants (de par le contenu de leur tweets) avoir assez peu de followers, et d'autres qui communiquent à tous vas sur la couleur de leur chaussettes en avoir beaucoup.


Inutile de dire que les second ne m'ont pas parus très attractifs, et que je ne les suis pas.


 


Sinon, j'approche les 1000, et je pense que c'est essentiellement lié au fait que mes tweets sont très axés sur ce qui fait que mes followers me suive, soit le SEO.


Je ne pense pas que la dispersion des sujets soit très bonne dans une timeline.



CWM 02/06/2010 14:23



Merci !


Bien d'accord oui, je pense aussi que se tenir à une ligne éditoriale (relativement) stricte est essentiel. ou tweetoriale ;)


Bravo pour ce 1er millier ! (je pensais que vous l'aviez atteint depuis longtemps...)



Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher