12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 16:24

Bonjour à tous !

 

En lisant le billet de @jdboutet « Le web est dur. Très dur », après avoir échangé quelques tweets avec lui, je me suis rendu compte que je pensais à quelques considérations plus générales sur le métier de community manager et ses risques, plutôt qu’au cas précis d’une personne. 

Pendant ces deux dernières semaines, les bad-buzz se sont enchainés. Du moins, ceux dont on a parlé… Entre les errements des uns et des autres… (de Free à LaRedoute…) Les soldes et les lancements commerciaux sont prolifiques !

Les différents buzz ont différentes raisons, dont certaines communes mais il ne s’agit pas de ça. Le problème est bien souvent de comprendre que le web est un média sur lequel chacun s’exprime, des amateurs comme des professionnels !

 

Sur le média « télévision » ou le média « presse papier », ce ne sont que des professionnels qui gèrent les lignes éditoriales, les différentes publications et autres publicités et annonces. Un professionnel peut évidemment faire des erreurs mais elles sont évidemment peu nombreuses et souvent moins conséquentes !

Sur le média « Internet », c’est un peu l’inverse. Tout le monde peut s’exprimer. C’est à la fois le gros avantage et la faille irrémédiable… Un community manager a pour fonction de réguler tout cela, pas le web en entier, seulement le domaine d’une marque ou d’un site. Et c’est déjà pas mal… Une fonction entre autres…

Hier, je lisais un tweet très juste de @davel_x qui montrait bien la réalité du métier de « communicant sur Internet » :

1.jpg

Le community management est un métier et croire que quelqu’un qui n’y connait rien « peut le faire » est bien souvent une erreur ! Un stagiaire n’est pas la solution ! (Que tous les stagiaires m’excusent : par « stagiaire », j’entends « inexpérimenté », rien à voir avec la fonction…) Mais, un membre du team ou de l’entreprise, s’il ne connait rien au métier ou rien au web (ou les deux la plupart du temps), ce n’est pas non plus une bonne chose…

Les entreprises qui gèrent leur community management en demandant à leur employé de publier un profil facebook, de participer à un forum ou de twitter quelque chose sont très nombreuses, malheureusement, mais dans ce cas-là, l’entreprise en question va directement à la catastrophe !

 

Peut-être que cette suite de bévues, plus ou moins volontaires d’ailleurs, fera ouvrir les yeux de certains…

 

Bonne journée à tous !

Partager cet article

commentaires

Simon 12/01/2012


Le genre de gars qui sait faire dans la diplomatie parce qu'il a été modo sur IRC dans sa folle jeunesse ...

davel_x 12/01/2012


Comme me le faisait très justement remarquer @Velvetshadow, ma remarque sur l'Essec était peut
être de trop car on peut bien sur être un bon CM sans sortir de grande école. Même si ce qu'il y a appris doit lui servir. quand même. ;)

Dan 16/01/2012


Au delà des diplômes, c'est un poste qui demande une bonne connaissance de l'historique de l'entreprise pour pouvoir répondre au mieux à toutes les situations qui vont se présenter. Un petit
nouveau ne pourra pas répondre à un bad buzz.

Le juge 16/01/2012


JE serais un peu de l'avis de Dan, plus que les diplomes et la connaissance web, il faut que le CM soit un grand connaisseur des produits / services de la boite qu'il représente ainsi que de la
boite elle meme. Sinon il risque de se retrouver a court d'argument en cas de crise.

viviane@E-réputation 24/01/2012


Il est vrai à chacun son domaine mais ce n'est pas une question d'age qu'il s'agit mais d'experience et de savoir faire. Et cela on peut l'avoir ertes une formation ou sur le tas mais surtout
après des années de pratiques. Et ce n'est pas pour rien on fait appel à des experts en cas de besoin sur un domaine d'activité precise. De ce fait choisir le bon CM permet d'etre prevenant mais
surtout d'eviter des crises inutiles car tout est une question de maitrise de son sujet envers une communauté donnée et pour reussir cette gestion il faut un minimum d'experience.

Formation ecommerce 11/11/2012


Les moteurs de recherche prennent en effet de plus en plus en compte les indicateurs sociaux, ne passez pas
côté de cette opportunité et créez des profils sur les réseaux sociaux pour partager vos liens.

piscine 25/03/2014

c'est clair que l'image de l'entreprise dépend en grande partie des CM, confier cette tâche à un stagiaire serait une erreur futile et néfaste, mais moi je suis pour le recrutement en interne cependant …

Mon poêle à pellet.com 10/05/2014

Bonjour,

un sujet qui m'intéresse.
On demande beaucoup au Community manager, les entreprises commencent à percevoir l'importance de l'e-réputation.
Quant à investir de l'argent pour assurer ne communication de qualité, il y a un pas que peu d'entreprises sont prêt à franchir.

Cordialement, Roger