30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 10:51

Bonjour ! 

 

208_school.jpg

 

 

 

 

 

Faut-il complètement réapprendre à écrire pour un guest-post ?

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque je rédigeais mon article de mardi sur les avantages du guest-post, je me disais que je ne pouvais me limiter à cet article sur ce sujet et qu’il faudrait le « complémenter »… Rédiger des billets et les faire publier a donc de nombreux avantages pour le rédacteur (nous verrons d’ailleurs dans un prochain article que les avantages sont également nombreux pour le blog « cible » lui-même). Mais faut-il écrire de la même façon sur un blog « autre » que sur son propre blog ?

 

Comme d’habitude, la réponse est ambiguë…

Ce qui intéresse des blogueurs qui vous propose de vous inviter sur leur blog, réside souvent dans le style d’écriture que vous avez. Celui-là n’est donc à modifier intégralement ! Pour autant rester sur la même ligne n’est pas possible et une certaine adaptation s’impose…

 

Un blog possède la plupart du temps une ligne éditoriale (relativement) stricte. On l’a déjà dit, il est bien risqué et souvent malhabile de s’en écarter (lorsque La Redoute se met à vendre du mobilier, elle le fait sous le nom d’une filiale, pas en son nom propre…). Pour autant, garder sa propre ligne peut également devenir, dans une certaine mesure, ennuyeux et, la venue d’autres rédacteurs, même temporaires, apporter une fraicheur souvent efficace. 

 

Le maître-mot est donc l’adaptation. Garder son style personnel mais l’adapter à celui de « l’autre » blogueur ! Ce dernier aura intérêt à prévenir ses lecteurs qu’il n’est pas le rédacteur dudit billet, pour ne pas les perdre, ce qu’il fera probablement également par « respect » du rédacteur. 

 

Mais les principes directeur sont les mêmes d’un blog à l’autre pour un même type de support. Si le gestionnaire d’un blog de conseil invite un blogueur qui fait lui-même du conseil, les schémas argumentatifs de rédaction seront les mêmes… « Montrer les avantages d’une solution », « ses possibilités de « solutionner » des problèmes », exposer une « méthode de réalisation de cette solution » et « utiliser des exemples concrets » restent des éléments fondamentaux. 

 

Bien évidemment, on veillera à montrer cette spécificité en : 

  • Gardant son style : comme je viens de le dire, le style d’écriture a une grosse importance pour sa « signature numérique »
  • Utilisant des exemples personnels (pas « personnel » dans le sens de « privé »…) pour « divertir » (au sens propre) le lecteur
  • Insérant le nom de son entreprise au moins une fois dans le texte : je le conseille car, à mon avis, les choses doivent être claires) mais les blogueurs ont chacun leur propre manière de faire et de s’inviter les uns les autres…

 

Il est également, à mon avis, essentiel d’accorder à son « invité » les liens qu’il souhaite tant que ces derniers permettent d’étayer son discours et non de servir de base de référencement…

 

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous des manières de faire particulières ?

 

Bonne journée ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • Le blog de CWM : communication, webmarketing et référencement
  • : Conseils pour les acteurs du web, référencement, communication web, réseaux sociaux, visibilité et stratégie
  • Contact

Pour suivre CWM :

Rechercher